TRISTESSES

Bruxelles | Théâtre | Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Dates
Du 21 au 23 avril 2016
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre National
boulevard Emile Jacqmain, 111 1000 Bruxelles
Contact
http://www.theatrenational.be
info@theatrenational.be
+32 2 203 41 55

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar

Nombre de votes: 1

TRISTESSES

2016, l’Europe subit une montée puissante des partis d’extrême droite.
Parmi eux, le Parti du Réveil Populaire, dirigé par Martha Heiger, est en train de prendre le contrôle d’une partie des pays du nord.
Sur l’île de Tristesses, un suicide a eu lieu ; le corps de la mère de Martha Heiger est retrouvé pendu au drapeau du Danemark. À l’occasion des funérailles, la venue de la dirigeante est annoncée. Deux adolescentes vont alors entreprendre de saisir cette occasion pour écarter celle qui menace leur avenir. Mais le jour des funérailles, la situation bascule…

TRISTESSES est un spectacle de théâtre musical dont le sujet principal est la relation qu’entretient le pouvoir à la tristesse. Empruntant les codes du polar et de la comédie politique, Anne-Cécile Vandalem dissèque avec humour une des plus redoutables armes politiques contemporaines : l’attristement des peuples. Au moyen d’un dispositif à la frontière du cinéma, elle met en lumière le pouvoir des médias et le mode opératoire d’une censure qui agit au grand jour ou dans l’ombre, insidieusement.

Distribution

Anne-Cécile Vandalem

Laissez nous un avis !

1 Message

  • TRISTESSES

    Le 24 avril 2016 à 13:05 par Yuri

    J’ai vu ce spectacle deux fois, et si j’en ai l’occasion, je retournerai le voir une troisième, tant c’était intense et fabuleux.

    Cette pièce d’Anne-Cécile Vandalem est un véritable chef-d’oeuvre. Le texte en lui-même est riche : les éléments philosophiques sont rendus tout à fait digeste par une bonne dose d’humour et des rapports entre personnages intenses. Et la mise en scène l’améliore encore : entre une scénographie où rien n’est laissé au hasard et une musique oppressante jouée en live, les comédiens évoluent dans des émotions fortes, dont le rendu est soutenu par la présence de caméra sur scène qui diffusent ce qu’elles captent en direct. Ce n’est plus juste du théâtre, c’est du cinéma en live et sans interruption.

    Et pour couronner le tout, les comédiens sont brillants. Le clou du spectacle, c’est Anne-Cécile Vandalem, dans le rôle de Martha Heiger, qui arrive à se rendre tellement parfaitement haïssable qu’on en oublierait presque que c’est du théâtre tant on a envie de l’agresser en sortant.

    Plus de détails sur mon blog "L’éduc’artiste"

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Théâtre National Wallonie-Bruxelles


Boulevard Emile Jacqmain, 111
1000 Bruxelles