TOUT CE QUE JE SERAI

Théâtre | Théâtre des Martyrs

Dates
Du 18 avril au 26 mai 2013
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatre-martyrs.be
billetterie@theatre-martyrs.be
+32 2 223 32 08

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

TOUT CE QUE JE SERAI

La pièce de théâtre d’Alan Ball est un conte sombre et drôle sur la provocation culturelle et la recherche éternelle de notre appartenance, vues à travers la relation amoureuse entre deux hommes jeunes à Los Angeles aujourd’hui : Dwight, un privilégié, natif de la cité, et Omar, un énigmatique immigré du Moyen Orient.

« Un angle astucieux sur la futile recherche de relations. Le dialogue résonne de l’observation âpre d’Alan Ball » The New York Times.
« Fascinant… Alan Ball sait construire une scène et faire pétiller ses répliques » The New Yorker « Si vous avez aimé Six feet under, COUREZ-Y ! » The Wall Street Journal

Alan Ball est né à Atlanta en 1957. Ses premières pièces ont été écrites et jouées à New York. Son installation à Hollywood marque le début de sa carrière de scénariste et de producteur. Il travaille sur les séries Cybill, Grace Under Fire et Père malgré tout. En 1999, il reçoit l’Oscar du meilleur scénario original ainsi que le Golden Globe du meilleur scénario pour le long métrage American Beauty.
Alan Ball se consacre alors à sa série Six Feet Under, lancée en 2001 sur HBO, la chaîne câblée qui diffuse des productions un peu décalées : deux Golden Globes et six Emmy Awards. Il est aussi le créateur de la série True Blood en 2008.

De Alan BALL
compagnie biloxi 48

Interprétation : Philippe Jeusette, Soufian El Boubsi, Mathilde Rault…
Mise en scène et scénographie : Christine Delmotte
Direction technique et éclairage : Nathalie Borlée

Un spectacle de la Cie Biloxi 48 en coproduction avec le Théâtre de la place des Martyrs

Du 18.04 au 26.05.2013
les mardis à 19h, du mercredi au samedi à 20h15, les dimanches 5 et 26.05 à 16h
Infos & réservation : 02 223 32 08 – loc@theatredesmartyrs.be

Laissez nous un avis !

35 Messages

  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 21 avril 2013 à 08:46 par juliette

    histoire dans l’air du temps : être homo et d’origine arabe de nos jours à new york..telle est la question, ou plutôt les questions car ce n’est pas aussi simple : le héros est un vrai caméléon dont on ne saura guère le vrai nom, la vraie identité.
    la pièce est intéressante mais ce que j’ai surtout apprécié c’est le jeu des 2 acteurs principaux et l’excellente mise en scène et scénographie.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 21 avril 2013 à 11:20 par miche271

    Si l’homosexualite vous pose question, allez voir cette piece.
    Si le raciste vous pose question, allez voir cette piece
    Si l’amour, la haine, la tristesse, le malaise vous posent question, allez voir cette piece.
    Vous n’en sortirez probablement pas rassure mais vous y verrez l’homosexualite, le raciste, l’amour, la haine, la malaise et le mal-etre sous un jour a la fois tendre et/ou terrible.
    Piece bien difficile en fait ! Et remarquablement interpretee par les protagonistes.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 21 avril 2013 à 12:16 par loulou

    Deux formidables comédiens (Jean-François Breuer et Philippe Jeusette) défendent cette comédie sombre d’Alan Ball (American Beauty).L’homosexualité,la quête d’identité et le besoin d’être aimé sont les thèmes principaux de cette pièce qui m’a certes interessée mais pas vraiment touchée.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 24 avril 2013 à 11:35 par aure

    Excellent, un vrai coup de coeur, pourquoi si peu de monde dans la salle ? J’en étais toute triste pour ces merveilleux acteurs qui se donnent à fond, allez-y ! La mise en scène est excellente, le texte fort, la sincérité des personnages nous capte et interpelle, on ne s’ennuie pas une seconde, le rythme est tonique, c’est vrai, tendre, beau, courez !

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 24 avril 2013 à 11:51 par LUspirou

    Un texte fort, qui parle de prostitution masculine , d’homophobie , de racisme . Oui c’est vraiment dommage cette salle peu remplie . La mise en scène , le jeu des comédiens , tout cela devrait inciter à venir découvrir ce spectacle .

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 25 avril 2013 à 10:41 par Francisco

    THEATRE DES MARTYRS et vous en ressortez MARTYR. Très bon accueil au téléphone avec une affirmation sur le fait qu’il s’agit d’une pièce enfants admis. La pièce a débutée 10 min. en retard et à mon grand regret, celle-ci, dans les paroles et dans les actes, était destinée uniquement aux adultes. J’ai quitté immédiatement l’endroit avec mon jeune fils et rectifié le tir auprès de la responsable. Celle-ci m’a proposé de déplacer la place à une date ultérieure, de me contacter mercedi matin et à sa demande, j’ai donc laissé mes coordonnées. Aucun appel de leur part. Ce que j’ai a dire ou à écrire ? la salle était à moitiée vide et .... pour ma part, c’est la dernière fois que j’y mettrai les pieds !

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 25 avril 2013 à 11:35 par NoVdH

    Le texte est juste et riche mais souffre de quelques imperfections de
    traduction qui le rendent parfois un peu trop artificiel.

    Le
    jeu des acteurs est juste et touchant, rien à redire là-dessus, que du
    contraire ! Rien que pour cela, on regrette le peu de monde présent dans la
    salle...

    Le
    sujet en lui-même est intéressant mais très moralisateur... alors que les
    personnages sont parfois très caricaturaux. Une association qui ne fonctionne
    pas vraiment et n’aboutit à aucune conclusion satisfaisante. La nuance est donc
    souvent absente dans la construction de l’intrigue et des personnages, ou au
    contraire, trop dense quand elle se concentre dans un seul personnage,
    finissant par le rendre un peu trop irréel...
    En conclusion, une pièce de théâtre agréable à regarder : on rigole un peu, on
    est touché, on nous donne de la matière à penser (même si celle-ci ne convainc
    pas nécessairement)...

    Sans
    révolutionner ni le théâtre ni les idées, on passe tout de même un moment très sympa
     !

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 26 avril 2013 à 04:36 par Tiago

    je voudrais reagir sur le sujet de l’enfant !

    Chacun va voir une piece avec la personne de son choix.

    Si la personne a téléphoné pour savoir si l’enfant pouvait venir, c’est à la personne qui a pris le téléphone de repondre corectement à la question posée !

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 26 avril 2013 à 06:20 par thoto

    Très beau spectacle !! émouvant, le jeu des acteurs très touchant, contrairement à certains, je n’ai pas vu de caricatures ! mais une certaine distance face à des stéréotypes bien ancrés dans l’inconscient collectif ! ça met justement le spectateur face à lui-même, à sa propre vision stérétypée de l’homosexualité, de la prostitution. Discours vraiment intéressant, et des acteurs sublimes ! A voir absolument.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 26 avril 2013 à 11:43 par Letellie

    Très bonne pièce, un moment émouvant et sincère, des acteurs qui se donnent à fond, bien entendu y emmener un enfant de 10 ans me paraît un peu léger, il est donné à tout le monde de s’informer du sujet de la pièce avant d’y aller, je ne vois pas en quoi les Martyrs soient responsables ! Je conseille vivement cette pièce et le théâtre des Martyrs qui en général sont assez efficaces !

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 29 avril 2013 à 11:42 par natachaM

    Nous étions tristes du peu de monde dans la salle, mauvaise communication ? Car cette pièce est excellente, les acteurs convaincants, le rythme reste intense du début à la fin, excellent moment à ne pas rater.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 15 mai 2013 à 12:29 par Pattrick

    La première chose que j’ai pensé après cette pièce était "voilà une pièce intelligente".Tou est bien dans la pièce : la relation entre les personnages, l’évolution de l’amour et des individus, la msie en scène sobre et bien pensée.

    On parle librement des relations compliquées entre un homme étranger devant se battre pour vivre et un local pourri essayant de ne pas vivre dans le réel.
    La rencontre n’était ps évidente et la fin le montrera.

    Avec un fond projeté et des lumières montantes et descendantes, on passe très rapidement de l’apaprtement en avant-première, restaurant ou magasin. pas de perte de temps et même les changement de décors sont joués.

    C’est vraiment une des très bonne pièce de la saison. Allez voir ça, on en ressort en se posant des questions.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 16 mai 2013 à 01:40 par isnd

    PIECE INTERPELLANTE JOUEE AVEC BEAUCOUP DE BRIO COMPORTANT DE NOMBREUX MOMENTS DE RIGOLADES (DEGUISEMENT BAS RESILLES DEVANT LE FRIGO)
    UNE CHOUETTE PIECE POUR UNE CHOUETTE SOIREE...A CONSEILLER.
    J AI DECOUVERT LA NOUVELLE EQUIPE DU RESTO AU 1er ETAGE qui propose UN MENU DU JOUR(DU SOIR) à 8EUROS...EXTRA.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 16 mai 2013 à 12:01 par cybemi

    Excellente soirée, un magnifique auteur, des comédiens de talent et plein d’énergie, de l’humour, de l’émotion, des mensonges, de l’amour,de la vérité, du caustique, de l’inattendu enfin un coktail comme on aimerait en voir plus souvent. Si le sujet n’attire pas les foules, elles ont bien tort. On ne s’ennuie pas un instant, rien de moralisateur ou de politiquement correct, les personnages sont humains avec leurs failles et leurs lâchetés, leurs misères et leurs épreuves et pourtant on rit...

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 18 mai 2013 à 05:13 par chrisdut

    Excellente pièce à voir absolument. Tout est parfait. On ne voit pas le temps passer. Performance des acteurs admirable. Soufian El Boubsi et Jean-François Breuer sont tout simplement parfaits. Philippe Jeusette m’a scotché dans son rôle de mari gay en bas résille : jubilatoire, tendre et juste. Cette pièce vient se classer dans mon top 5 de cette saison 2012-2013. Dommage qu’elle n’attire pas plus de monde que ça car effectivement, la salle n’est pas complète. Alors, courez-y c’est jusqu’au 26/5, il ne faut pas la rater, il y a de la place !

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 18 mai 2013 à 10:05 par moniquec

    Il y avait longtemps que je n’avais plus vu une aussi bonne pièce. Ni vraiment sombre ou drôle, je dirais plutôt prenante ou poignante, avec des comédiens qui l’interprètent magistralement. Merci à eux.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 18 mai 2013 à 11:38 par schoumaker

    un spectacle époustouflant,un sujet hautement humain,le besoin
    d’être écouté,et aimé,homosexuel,bi,ou hétéreo,nous avons tous les
    mêmes besoins.TOUS les acteurs sont parfaits.Un sujet délicat taité de main de maitre avec humour,Merci à l’internaute prof prof,le restaurant était gastronomique pour un prix dérisoire.J’ai adoré le
    meilleur spectacle de l’année avec "blue boy",

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 16 juin 2013 à 11:56 par thoto

    C’était une belle pièce c’est vrai, mais finalement va-t-elle assez loin ? pousse-t-elle le spectateur dans des questionnements de fond, derangeants, des réflexions qu’il ne soupçonnait pas ? Pour moi ça manquait de risques... traiter d’un sujet avec "intelligence" ne suffit pas.

    Répondre à ce message
  • TOUT CE QUE JE SERAI

    Le 30 août 2013 à 08:12 par kirkavu

    Très belle pièce à la distribution parfaite, une mise en scène qui mise sur les intentions juste, on reconnait bien le travail de christine delmotte sur la relation, intelligence, humour, bon moment... Une prof est partie devant nous laissant ses élèves dans la salle et leur disant qu’ils pouvaient partir si la piece les choquaient, triste réaction en cette époque ou les gens s’ouvrent, dommage que ce ne soit paspareil dans l’éducation...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Jeudi 25 avril 2013, par Palmina Di Meo

Tout ce que je ne serai jamais...

La compagnie BILOXI 48 crée au théâtre des Martyrs "Tout ce que je serai", une comédie grinçante d’Alan Ball dans le contexte d’une Amérique traumatisée par l’effondrement de ses symboles après le 11 septembre. Des répliques piquantes, un ton doux-amer, des acteurs au top de leurs formes ... à ne rater sous aucun prétexte. Une mise en scène brillante de Christine Delmotte sur un texte tendre et cinglant à la fois.

Dwight et Omar sont deux facettes d’un monde au bord du goufre. En quête de repères, ils vont se rencontrer, s’aimer... et fatalement se quitter.
Dwight est Américain, homosexuel, riche, blasé et désoeuvré. Il entretient le traumatisme du suicide de sa mère, culpabilise son père et n’éprouve aucune gène à se faire entretenir. Omar est de nationalité incertaine, variable selon ses rencontres, tantôt Iranien, tantôt Libanais, peut-être Arménien. Pour survivre, il travaille comme vendeur de gadgets informatiques et vend son corps au plus offrant. Et comme nous sommes à Los Angeles, il fréquente une femme d’affaires des milieux du cinéma.
Tous deux sont en manque... d’amour, de tendresse, de compréhension. Et le temps d’une caresse, ils vont s’apprécier, se confier, croire que tout est possible.

Ecrite sous forme de tableaux, cette comédie de moeurs tord le cou d’une société hypocrite, codée, qui s’épuise à vouloir donner la meilleure image d’elle-même mais où tout se paye, même la tendresse.
Scénariste oscarisé, lui-même homosexuel, Alan Ball a l’art de saisir les êtres dans ce qu’ils ont de plus intime. A la fois drôle, profonde, sensuelle et tendre, son écriture séduit par l’imprévisibilité des réactions émotionnelles et des dialogues enlevés, impertinents, sans longueurs.

Le décor minimaliste de Christine Delmotte, en constante évolution, accompagne le rythme rapide de la succession des scènes. Les tags sur les murs de fond soulignent le contraste entre une société où l’argent offre la liberté, et sous laquelle couve une quête de reconnaissance et d’amour inassouvie. Des néons translucides et solitaires, croisés, ou encore colorés et alignés, bigarrés, évoquent un sanctuaire, un lupanar, les lumières clinquantes de Las Vegas...

La distribution est à la mesure du texte. Jean-François Breuer (Dwight) et Soufian El Boutsi (Omar) sont excellents. Impossible de déceler la composition. Ils sont efficacement encadrés par Mathilde Rault et Benjamin Boutboul. Une mention spéciale à Philippe Jeusette qui passe avec naturel d’un caractère à son opposé, hilarant et pathétique dans sa veste de consommateur de sexe désabusé.

Palmina Di Meo

Théâtre des Martyrs


Place des Martyrs, 22
1000 Bruxelles