Passions humaines

Théâtre | Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Dates
Du 1er au 9 mai 2015
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatrenational.be
info@theatrenational.be
+32 2 203 41 55

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Passions humaines

Le metteur en scène Guy Cassiers a pris le parti de faire de ce gigantesque bas-relief en marbre blanc de douze mètres sur huit, le personnage principal de son « docudrame » à la belge. A la fois sensuelle et provocante, cette œuvre monumentale avait suscité la controverse à l’époque. Les milieux conservateurs la jugeant blasphématoire et pornographique.
Le texte signé Erwin Mortier se présente sous la forme d’une grande fresque historique « noir-jaune-rouge », avec son cortège de figures illustres (le roi Léopold II, l’architecte Victor Horta, l’écrivain anarchiste et homosexuel Georges Eekhoud…), mais aussi de drames humains, d’oppositions sociales, morales et idéologiques.
Une pièce résolument belge avec sa part de splendeurs et de misères, de grandeur et de décadence.

Texte : Erwin Mortier | Mise en scène : Guy Cassiers
Production : Toneelhuis | Coproduction : Théâtre National/Bruxelles, Fondation Mons 2015, le manège.mons, Stad Antwerpen
Du 1er au 9 mai à 20h15, le mercredi 6 mai à 19h30, relâche le lundi, au Théâtre National.
Prix : 19 € - 15 € - 10 €

Réservation : 02/203.53.03

Laissez nous un avis !

4 Messages

  • Passions humaines

    Le 8 mai 2015 à 02:08 par loulou

    Très belle pièce sur une période précise de notre histoire:la fin du règne de Lépold II.
    Certes le rythme peut paraître lent mais il permet d’apprécier le texte.J’ai aussi beaucoup aimé la mise en scène et bravo à ces initiatives mêlant nos deux cultures.

    Répondre à ce message
  • Passions humaines

    Le 8 mai 2015 à 10:04 par faser

    Le metteur en scène a tenté une lecture historique du bas relief de Lambeaux, plutôt qu’une lecture anthrophologique ou psychanalytique. Le portrait historique de la Belgique est assez fidèle (passivité des ministres, personnalité du roi, libéraux et anarchistes, vivant et drôle, parfois un peu stéréotypé (paysanne flamande). Il y a des longueurs, oui (passages lyriques, titres raccourcis historiques, dernier monologue de l’artiste en guise d’épilogue)...mais il y a aussi de bons passages (beuverie, confidences royales) qui retracent un portrait complexe, varié de la société de l’époque. Le bilinguisme décousu peut donner le tournis. Une très belle idée cependant.

    Répondre à ce message
  • Passions humaines

    Le 10 mai 2015 à 10:41 par Lou Salome

    Magnifique. Texte touffu certes, donne envie de le relire calmement...
    Spectacle "rare" sur notre Histoire dans sa complexité remarquable.
    Beaux personnages, beau trio de couples complexes, les trois "pieta" de la fin m’ont bouleversée.
    j’espère que ce spectacle "lourd" va tourner !!!!!!!
    à voir, immanquablement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Théâtre National Wallonie-Bruxelles


Boulevard Emile Jacqmain, 111
1000 Bruxelles