Money !

Théâtre | Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Dates
Du 8 au 19 octobre 2013
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatrenational.be
info@theatrenational.be
+32 2 203 41 55

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Money !

Après Grow Or Go et Une société de Service, Françoise Bloch s’attache à remonter toute la chaîne de l’organisation du travail jusqu’à son but ultime : le travail de l’argent, la performance financière. Comment la nécessité de toujours maintenir ou augmenter celle-là impose l’extrême mobilité des travailleurs, la compression des espaces, du temps, la compression des hommes (désormais envisagés comme ressources ou comme capital). Avec ses comédiens, elle a mené un travail documentaire fait de rencontres, d’interviews, de lectures et visionnages pour décoder le vocabulaire si particulier de la concurrence, un langage, dit-elle, « fait de mots qui recouvrent et dissimulent la violence des réalités ». Son propos se construit comme un paysage, une suite de fragments, de saynètes qui finissent par faire sens. Du théâtre salutaire à une époque où les médias ne parviennent plus à jouer correctement leur rôle, et qui évite la caricature en restant à hauteur d’hommes.
Mise en scène Françoise Bloch Avec Jérôme de Falloise, Benoît Piret, Damien Trapletti et Aude Ruyter. CREATION | Zoo Théâtre, Théâtre National/Bruxelles, Théâtre de Liège, L’ANCRE/Charleroi
Du 8 au 19 octobre à 20h30, les mercredis à 19h30, le dimanche à 15 h, relâche le lundi Prix : 19 € - 15 € - 10 € - Réservations : 02/203.53.03

Laissez nous un avis !

7 Messages

  • Money !

    Le 13 octobre 2013 à 01:45 par cybemi

    Une pièce à voir absolument. Si on rit, on est aussi confronté aux réalités de l’économie d’aujourd’hui. A la fois coupables et victimes, bénéficiaires et lésés. On ne pourra plus dire qu’on ne savait pas mais que sait-on vraiment de cetté économie devenue folle ? Magnifique mise en scène et la réussite de la pièce doit beaucoup aux acteurs formidables et plus vrais que vrais dans leur rôle de VIP costume 3 pièces. Vous ne regarderez plus votre banquier de la même façon...indispensable

    Répondre à ce message
  • Money !

    Le 13 octobre 2013 à 03:42 par pierreha

    LE spectacle de la rentrée.

    Cela commence dans une forme de désinvolture qui ressemble de loin à un spectacle de "maisons" de la culture. Et pourtant ce qui suivra vous écrasera dans votre fauteuil, alourdi par le poids d’une culpabilité qui n’est pourtant pas vraiment - ou pas seulement - le but recherché. 

    Voilà un très beau travail collectif parfaitement abouti sur l’état de l’univers bancaire et comment nous n’avons pas encore bien tiré les enseignements de la crise de 2008, comment nous participons à un système par lâcheté ou ignorance, même si c’est le cynisme des consultants et fonds d’investissements qui est bien entendu d’abord mis en cause.

    Et vous savez quoi ? On rit. On s’amuse et on est éblouit par la démonstration.

    Rien de pesant dans cette mise en scène haletante, tournoyante soutenue par une vidéo hallucinatoire.

    Les comédiens sont parfaitement à la hauteur de l’entreprise.

    Allez-y les yeux… ouverts.

    Répondre à ce message
  • Money !

    Le 13 octobre 2013 à 09:36 par loulou

    Décrypter le monde de la finance ;une tâche à la limite de l’impossible ?
    C’est ce qu’ ont tenté Françoise Bloch et ses quatre comédiens (et quels comédiens !) après un an de recherches documentaires,d’enquêtes,d’études...e t ce travail collectif est une vraie réussite.
    Un spectacle qui n’est jamais rasoir mais instructif et ludique,plein d’humour et d’ironie.
    A voir.

    Répondre à ce message
  • Money !

    Le 16 octobre 2013 à 10:54 par NoVdH

    A VOIR !!!
    Un rythme prenant et un sujet des plus intéressants ! On passe un bon moment, on ne s’ennuie pas une minute, on réfléchit... sans se prendre une leçon de morale dans la figure.
    Je le recommande vivement !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Dimanche 9 novembre 2014, par Blanche Tirtiaux

Money makes the world go round

L’intelligence est sans objet face au goût du profit. Mais qui se cache derrière les mécanismes opaques du grand méchant système économique ? Le dernier spectacle de la compagnie Zoo Théâtre, « Money », récompensé il y a quelques semaines par le prix de la critique, renverse et met à plat les logiques absurdes qui régissent le monde de la finance en interrogeant la responsabilité individuelle dans le désastre économique mondial. Et vous, qu’en est-il de votre plan épargne ?

La finance nous échappe, la spéculation nous dépasse et les guerres monétaires nous désespèrent. Françoise Bloch et sa compagnie pousse cependant la chansonnette plus loin en proposant avec son dernier spectacle une tentative de lecture du paysage économique actuel qui replace au centre du débat la question de la responsabilité. Derrière les actions il y a des investisseurs, derrière les bureaux de banque il y a des employés, en deçà de la complexité des chiffres, il y a des individus. Afin d’outrepasser la diabolisation d’un Système anonyme et désarmant, Money décortique le discours.

Quatre comédiens en costume trois pièces derrière des bureaux se mouvent dans un espace scénique dépouillé, slalomant sur des chaises à roulettes entre les cours de la bourse. Afin de nous introduire au b.a.-ba de la science économique, ils deviennent alternativement banquiers à la langue de bois, directeurs financiers ou clients naïfs. On plonge ainsi dans l’univers des multinationales, bercés par le doux ronron de mots tels que SICAV, fond d’investissement, avenir, projet, avantage, et autres plans pension. Emportés par une mécanique rodée et pleine d’allégresse, nos yeux écarquillés rient devant la succession de tableaux vivants et chorégraphiés qu’incarnent les comédiens.

Car outre l’intérêt énorme du spectacle sur le plan du contenu – un travail convaincant et largement documenté – tout l’art de Money réside dans la force et l’énergie de sa mise en scène et de sa scénographie. L’absurde des situations nous sauve de la crise de larmes et nous invite au questionnement, tandis qu’une utilisation de la vidéo souvent réussie permet quelques respirations au cœur du bilan affligeant que dresse la pièce. Et pour jongler avec ce sujet audacieux, les acteurs maintiennent avec brio humour et cynisme. On retiendra particulièrement la performance de Jérôme de Valloise, salué pour ses qualités de comédien par le prix de la critique lui aussi, ainsi que celle de Benoît Piret dont le monologue introductif nous invite avec une délicieuse ironie dans l’univers spéculatif.

Avec Money, le Zoo théâtre répond haut et fort par l’affirmative à la question de la possibilité de créer un théâtre engagé et éducatif sans ne devenir qu’un produit purement didactique dénué de sens artistique. Pour conclure, après la troublante poésie des dernières images, un prologue déroutant et original s’installe...7 minutes 30 pour trouver une solution au problème. De quoi vous donner l’eau à la bouche, non ?

Blanche Tirtiaux

Vendredi 11 octobre 2013, par Catherine Sokolowski

Message à haute valeur ajoutée

Faut-il nécessairement être sombre et triste pour dénoncer les dérives d’un système capitaliste défaillant ? Françoise Bloch prouve le contraire dans sa nouvelle création « Money ! », qui décortique les méandres de la finance sans s’y enliser. Un ton gai et enjoué, des acteurs souriants (et excellents), pour un sujet grave : « où va l’argent ? ». En sortant de ce tourbillon, plus moyen de rencontrer son banquier sans s’interroger. Du théâtre divertissant et militant, une autre façon d’appréhender la finance.

D’entrée de jeu, un citoyen lambda affirme qu’il devrait être condamné pour la violence dont il a fait preuve. Il détient une participation dans une société ayant provoqué une pollution importante au Nigéria et une autre dans une firme ayant licencié un de ses amis dans le but d’augmenter les dividendes qui lui reviennent. Il a constitué un dossier à charge et le tient à disposition.

Comment cet homme en est-il arrivé là ? Cet homme a suivi « la petite musique proposée par une banque colorée ». Cet homme a écouté la litanie des « mots à placer » : « argent », « avenir », « sécurité », « éthique »... Il a placé son capital dans des SICAV sans s’interroger sur la politique d’investissement sous-jacente.

Mais « cet homme sait qu’il ne sait pas ».

Des vidéos dérangeantes sont projetées en toile de fond, quelques chaises et tables meublent la scène. Les comédiens, rapides et précis (Jérôme de Falloise, Benoît Piret, Aude Ruyter et Damien Trapletti), se partagent les rôles de banquier, client, prospect, gestionnaire de fonds ou consultant. Et la danse folle de chaises et tables sur roulettes donnent le tournis, symbole d’enjeux financiers étourdissants et peu reluisants.

Comme le rappelle Mark Mobius, gestionnaire de Templeton (formidablement interprété par Jérôme de Falloise), le but n’est pas de promouvoir la solidarité. A chacun son métier. Les fonds (assimilés ici à des "hedge funds") doivent être rentables. Ces fonds n’ont cure des catastrophes provoquées par les sociétés dans lesquelles ils investissent et n’ont pas d’états d’âme lorsqu’il s’agit de soutenir le secteur militaire ou le rachat de contrats d’assurance-vie en spéculant sur des décès anticipés.

Alors les quatre vaillants comédiens tentent de trouver une solution. Car il n’est plus possible de fermer les yeux, de continuer à favoriser un système aussi condamnable. Il y a « dilution des risques, pas des responsabilités ».

Françoise Bloch, déjà metteure en scène de « Grow or go » et d’« Une société de service », deux créations qui stigmatisaient le monde du travail, étonne et impressionne par sa façon toute personnelle de témoigner des aléas d’une société à la dérive. « Money ! », fruit d’un travail collectif (avec les comédiens et les vidéastes), réveille les consciences. Un message à haute valeur ajoutée : un spectacteur averti en vaut deux !

Théâtre National Wallonie-Bruxelles


Boulevard Emile Jacqmain, 111
1000 Bruxelles