Le Mystère du gantVaudeville à table

Bruxelles | Théâtre | Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Dates
Du 16 au 24 septembre 2022
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Boulevard Emile Jacqmain, 111 1000 Bruxelles
Contact
http://www.theatrenational.be
info@theatrenational.be
+32 2 203 41 55

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Le Mystère du gantVaudeville à table

Un vaudeville à table ou presque. Quatre actes. Treize personnages. Un acteur et une actrice.

Le Mystère du gant raconte la vendetta de Gérard Berni-Mollin contre son concurrent Raymond Duchaussoy, le jour où ce dernier est venu enlever sa maîtresse, Inès Berni-Mollin, la femme de Gérard, alors que Frédéric, le fils de Raymond, est venu demander la main de Sophie, la fille de Gérard, qui est enceinte jusqu’aux yeux. Au milieu de cette histoire de famille : une bonne amnésique, Alexandrine, une armoire à deux pans, Chantal et Bernard Couchard, un docteur habillé en oiseau, le commissaire de la Folie Titon et Claude, employé immigré qui va tour à tour se faire tirer dessus, perdre un bras, se refaire tirer dessus et mourir. De nombreux spectateurs et spectatrices périront également durant la représentation.

Léonard Berthet-Rivière et Muriel Legrand revisitent le vaudeville, slaloment entre les didascalies et surfent sur l’absurdité dans une lecture joyeuse et endiablée. Nous plongeons avec elleux dans les arcanes de l’histoire comme dans une partition frénétique, animée par les bruitages à la bouche, les moustaches et les revirements les plus rocambolesques.

Le Mystère du gant déboule et l’ampleur du vaudeville étonne. Le geste finit par dépasser la simple lecture et la hisse au rang de spectacle à part entière, parvenant, dans une belle complicité de jeu, à donner au vaudeville ses lettres de noblesse. On est heureux·ses que quelqu’un·e vienne nous le rappeler.

Première

Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Coproductie Théâtre de Liège

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mardi 20 septembre 2022, par Catherine Sokolowski

Excès de table

’Le Mystère du gant’ est une parodie de vaudeville, complètement déjantée, jouée par deux acteurs assis devant une table. Treize personnages évoluent au gré des mimiques de Muriel Legrand et Léonard Berthet-Rivière. Quelques moustaches postiches (de couleur différente, bien sûr !) devraient aider le spectateur à s’y retrouver (s’il ne s’agissait pas d’un pastiche !). Raymond Duchaussoy, concurrent de Gérard Berni-Mollin, est aussi l’amant de sa femme, Inès Berni-Mollin. Mais ce n’est pas tout, rappelons qu’à la base, il s’agit d’un vaudeville. Le fils de Raymond veut épouser Sophie, la fille de Gérard, enceinte jusqu’aux yeux, et, bien sûr, il manque encore le personnage de la bonne : Alexandrine, amnésique. Impossible de suivre cette histoire loufoque, d’ailleurs, ce n’est pas le but. Rocambolesque, absurde, la pièce exagère les codes du vaudeville pour lui rendre hommage.

Comme le dit Muriel Legrand en début de spectacle, « Il est possible que vous ne suiviez pas tout, donc, ne vous accrochez pas ». En effet, aux personnages déjà cités, s’ajoutent notamment : Claude employé émigré qui perd un bras, une armoire à deux pans, Chantal et Bernard Couchard, un docteur habillé en oiseau et un commissaire. Léonard Berthet-Rivière surenchérit : « De nombreux spectateur et spectatrices périront également pendant la représentation ».

Si l’intrigue importe (très) peu, ce sont les acteurs qui portent le spectacle, Muriel Legrand illumine la pièce par son incroyable jeu comique et créatif. Aux bruitages faits à la bouche et aux mouvements des acteurs s’ajoutent quelques accessoires amplifiant le côté rocambolesque : des ballons qui éclatent, un seau d’eau, le bras de Claude, les scripts posés devant les acteurs aux pages tournées en symbiose et un final plutôt spectaculaire.

En plus d’en être l’acteur, Léonard Berthet-Rivière est l’auteur de cette parodie, faussement attribuée à Roger Dupré. Une grande complicité unit les deux comédiens qui prennent visiblement beaucoup de plaisir à jouer ce pastiche, déjanté à souhait mais parfaitement maîtrisé. Baser l’entièreté du spectacle sur le jeu des protagonistes est un pari osé, une intrigue plus facile à suivre aurait été moins déconcertante, mais aussi moins absurde, et donc contraire au thème choisi. Rationnels s’abstenir !

Théâtre National Wallonie-Bruxelles


Boulevard Emile Jacqmain, 111
1000 Bruxelles