L’avenir dure longtemps

Bruxelles | Théâtre | Théâtre des Martyrs

Dates
Du 6 au 16 février 2020
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre des Martyrs
Place des Martyrs, 22 1000 Bruxelles
Contact
http://www.theatre-martyrs.be
billetterie@theatre-martyrs.be
+32 2 223 32 08

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar-off

Nombre de votes: 2

L’avenir dure longtemps

Un dimanche matin de novembre 1980, un homme étrangle sa femme. Cet homme, c’est Louis Althusser, philosophe, professeur à l’École Normale de Paris et communiste notoire.

Déclaré irresponsable de ses actes commis en état de démence, il sera interné et condamné à se taire, alors qu’il souhaitait « soulever la pierre tombale du silence ».

L’avenir dure longtemps, c’est ce réquisitoire dont la justice l’a privé, un récit biographique peuplé des silences familiaux, une généalogie de ce qui l’a conduit au désastre – ce père et cette mère sur lesquels il ne peut prendre appui ; son prénom, celui de l’ancien amour de sa mère ; ses crises maniaco-dépressives qui débutent au Stalag ; son éducation politique, ses dragues intempestives. Althusser s’y révèle tel un personnage de Shakespeare, s’attelant à redevenir sujet, et pour cela, à être traduit devant la justice des hommes, à accepter la sentence plutôt que le malheur du silence éternel.
L’interprétation d’Angelo Bison porte à l’incandescence l’histoire lucide d’un homme et de ses failles.
Prix de la critique 2017
Meilleur seul en scène

Distribution

texte 
Louis Althusser
jeu 
Angelo Bison
adaptation & mise en scène 
Michel Bernard
 
• assistanat à la mise en scène 
François Saussus
 
• scénographie
 Thomas Delord
 
• lumières & vidéo 
Marie Kasemierczak
 
• construction & régie 
Benoît Francart

Laissez nous un avis !

3 Messages

  • L’Avenir dure longtemps

    Le 23 janvier 2017 à 23:35 par Colette

    Formidable, puissant !
    Interprétation remarquable d’un acteur qui incarne le drame intérieur d’un homme qui tente de retrouver son existence de sujet alors qu’il a été déclaré irresponsable de ses actes, qui se bat contre une quasi-mort sociale.
    Excellente adaptation de la confession, de la tentative d’explication du meurtre de sa femme par le philosophe Louis Althusser.
    A voir sans tarder.

    Répondre à ce message
  • L’Avenir dure longtemps

    Le 24 janvier 2017 à 10:56 par Colette

    Formidable, puissant !
    Interprétation remarquable d’un acteur qui incarne le drame intérieur d’un homme qui tente de retrouver son existence de sujet alors qu’il a été déclaré irresponsable de ses actes, qui se bat contre une quasi-mort sociale.
    Excellente adaptation de la confession, de la tentative d’explication du meurtre de sa femme par le philosophe Louis Althusser.
    A voir sans tarder.

    Répondre à ce message
  • L’Avenir dure longtemps

    Le 9 février 2017 à 10:23 par MarcD

    Quelle claque. Le spectacle a été primé et le contraire aurait été incompréhensible.
    Angelo Bison incarne à ce point ce professeur de philo "dérangé" qui a étranglé sa femme Hélène que la force dégagée par le texte en est décuplée. Histoire vraie de l’auteur d’un homicide jugé irresponsable de ses actes et qui veut par dessous tout s’expliquer, "L’avenir dure longtemps" laissera des traces pour toujours chez ceux qui l’ont vécu au Poème 2.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Dimanche 9 février 2020, par Catherine Sokolowski

Dans la tête d’un dépressif mélancolique

Maniaco-dépressif, Louis Althusser a étranglé sa femme le matin du 16 novembre 1980. Considéré comme non responsable parce qu’il était dans une crise de démence au moment des faits, il fut enfermé dans un hôpital psychiatrique. L’histoire est intéressante et pourtant, ce n’est pas tellement l’histoire qui retient l’attention. Ce qui impressionne, c’est la prestation d’Angelo Bison. La manière dont il incarne le philosophe est tout simplement déconcertante. Il est Althusser et semble revivre tous les évènements qu’il décrit au plus profond de son être. Prix de la critique du meilleur seul en scène en 2016, ce spectacle est incontournable.

Althusser a étranglé sa femme, il n’y a pas de doute là-dessus. Il est d’ailleurs directement allé chercher un docteur qui n’a pu que constater les faits. Il ne s’agissait pas d’un meurtre prémédité, c’est même tout le contraire. Il était en train de la masser et soudainement, il s’est rendu compte que son regard était devenu fixe, absent. Quoi qu’il en soit, il aurait voulu être jugé pour cet acte. A la place d’un procès, la justice a décidé de l’interner.

Philosophe et professeur, sa vie a été entrecoupée de nombreux séjours à l’hôpital car il souffrait de dépression mélancolique. « L’avenir dure longtemps » est une autobiographie dans laquelle il tente d’expliquer son geste qui ne relève pas, selon lui, de violence conjugale ordinaire. Elle n’a pas été publiée de son vivant. Il passe en revue tous les faits marquants de sa vie, faits qui ont probablement contribué à la détérioration de son état psychique. Il s’agit notamment de la relation complexe qu’il entretenait avec sa mère. Il l’accuse d’agression intime et dénonce le fait qu’elle l’ait appelé Louis en hommage à son amoureux, décédé entretemps, et dont elle a épousé le frère.

Louis, ce n’est pas Althusser, Louis c’est Lui, l’amant regretté.

La relation avec sa femme, est également décortiquée. Il trompait régulièrement Hélène « qui ne pouvait rien donner érotiquement », et cela, même devant ses yeux, par provocation. Hélène n’était pas heureuse et d’ailleurs, on comprend à travers les lignes que la seule issue était peut-être la mort.

Le texte est fort, touffu, complexe, mais dans la mesure ou l’acte peut être expliqué, compréhensible. Angelo Bison tient le spectateur en haleine de bout en bout. Scrutant le public de ses grands yeux expressifs, il le convainc. Le spectacle a été joué au théâtre Poème 2 et à Avignon, il est repris pour quelques jours encore au Théâtre des Martyrs, ne ratez pas votre chance !

Théâtre des Martyrs


Place des Martyrs, 22
1000 Bruxelles