Joséphina

Théâtre | Les Riches-Claires

Dates
Du 23 avril au 9 mai 2015
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.lesrichesclaires.be
accueil@lesrichesclaires.be
+32 2 548 25 80

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar

Nombre de votes: 1

Joséphina

Dans ce spectacle, un homme et une femme se croisent. Du flash back au cauchemar, des souvenirs épars aux désirs obsédants, le spectateur est libre de reconstituer le puzzle d’une relation rêvée ou passée, l’histoire d’un couple brisé ou idéalisé. Entre les empreintes fugaces et le fantasme, le geste et la parole cohabitent intimement au point de créer des croisements et glissements poétiques, des renversements de sens burlesques et des tableaux corporels d’un puissant impact visuel. Le texte vient ainsi détourner le mouvement et vice versa. À travers ce dialogue entre le geste et la parole, la charge visuelle du texte trouve alors une résonance à la fois physique et poétique dans le corps de l’acteur mime.

-> Trois coups de cœur lors du Festival Vue sur la Relève à Montréal en avril 2009
-> Élu « Meilleur spectacle » au Festival International de Théâtre Nuevo Leon à Monterrey au Mexique en Août 2011
-> Prix du Public à la Foire Internationale de Théâtre et de Danse de Huesca en Espagne en octobre 2012
-> Nominé aux Prix de la critique 2013 en Belgique dans la catégorie « Découverte »

Ecriture, mise en scène et interprétation : Sandrine Heyraud et Sicaire Durieux
Dramaturgie : Katya Montaignac
Scénographie : Karine Galarneau et Thiebault Vanden Steen
Création Lumière : Frédérick Gravel et Jérôme Dejean
Direction technique : Jérôme Dejean Création Sonore : Nancy Bussières

Grande Salle
Du 23 avril au 9 mai 2015
Du mardi au samedi à 20h30
Excepté le mercredi à 19h00

Deux représentations le 28 avril : 14h et 20h30
Dimanche en famille : le 26 avril à 15h

Laissez nous un avis !

12 Messages

  • JOSEPHINA

    Le 3 mars 2013 à 11:03 par pierreha

    Réalisant une jonction inédite des arts de la scène, les deux acteurs formés à l’art du mime, arrivent à nous surprendre et à nous émouvoir à tous les instants.

    L’écriture est parfaitement maîtrisée, les gestes sont au cordeau.

    C’est inventif, drôle, sensuel, violent. Bref c’est beau.

    Un spectacle indispensable à ne pas rater. La salle était debout à la fin du spectacle.

    Répondre à ce message
  • JOSEPHINA

    Le 15 mars 2013 à 11:47 par fabio

    c’était émouvant et drôle, frais et profond ! tous les publiques y trouveront leur compte ! à ne pas rater !

    Répondre à ce message
  • Joséphina

    Le 25 avril 2015 à 12:06 par hello

    C’était tout simplement magnifique et très humain : magnifique de tendresse, de justesse, du mélange d’amour et de ’haine’ dans un couple.
    Le tout de façon originale, principalement par le mime, la danse des corps et la musique.
    A percevoir plus qu’à comprendre. : mais que c’est beau !
    A ne pas manquer !!

    Répondre à ce message
  • Joséphina

    Le 27 avril 2015 à 04:17 par CORL

    ... performance, performance quand tu nous tiens,
    quand tu nous dépasse !

    Et pourtant, même si la mâitrise, la justesse, les envolées ’corporelles’ entre mots et maux, odeurs et battements de coeur, battements de scènes, j’avais par moment ’un peu peur’...

    Etais-je trop prêt de la scène ?
    Suis-je trop sensible ?

    A moins que Sandrine H. et Sicaire D. m’ont vraiment fait vivre tantôt leurs désirs, tantôt leurs cauchemars,... J’étais pas assez prête et à la fois trop prêt.
    Je devrai revenir, mais d’un peu plus loin...

    Répondre à ce message
  • Joséphina

    Le 28 avril 2015 à 12:38 par miche271

    C’est un spectacle que l’on a l’envie de revoir sitôt terminé (Roger Simons)...

     

    Quel
    magnifique spectacle tout empreint d’amour, de détresse, de haine, de peur, de
    solitude.

    La pièce et
     la performance des 2 comédiens sont envoûtants, et ils nous entraînent inéluctablement dans leur monde.

    On sourit
    avec eux, on souffre avec eux, on se bat avec eux, on voit les portes qui s’ouvrent
    et qui se ferment, les douleurs qui se créent et tous ces instants
    figés sous forme de tableau, avec ou sans cadre... que tout cela est superbe.

    Un très grand
    moment d ’emotionssss.

    Répondre à ce message
  • Joséphina

    Le 5 mai 2015 à 05:25 par schoumaker

    Alfredo est seul"au monde",il épluche des oignons dans une pièce petite mais chaleureuse !et pourtant Joséphine est là et bien là,une relation passée,actuelle ,fantasmèe,au spectateur à choisir !L’amour fou, la haine ,la passion,le corps à corps envoutant.Des acteurs épostouflants,mime,théatre,danse,acr obaties,facéties !uUne mise en scène simpe mais belle ,l’écclairage suberbe !Un VRAI COUP DE COEUR

    Répondre à ce message
  • Joséphina

    Le 7 mai 2015 à 07:34 par chrisdut

    Un formidable petit bijou que ce Joséphina. J’ai passé un excellent moment et suis rentré agréablement dans l’univers proposé par les deux acteurs. Beaucoup d’émotions, de moments drôles et forts. A voir absolument. Qu’est-ce qua ça fait du bien de tels petits spectacles ! Merci pour cette performance.

    Répondre à ce message
  • Joséphina

    Le 17 mai 2015 à 05:07 par 160339Sy

    Un magnifique spectacle à découvrir absolument.

    Un duo qui danse, mime, récite, danse, joue et accomplit des prouesses acrobatiques.
    On retient son souffle à certains moments devant l’originalité acrobatique.
    Beaucoup de poésie et quelques notes tragiques.
    Chacun pourra y lire ce qu’il souhaite.

    Une jolie déco, un brin nostalgique, tout comme musique et chansons rétro latines !
    De très beaux pas de deux et même un tango !

    Un seul bémol : un peu trop d’oignons (Si, si !)... mais au moins, cela permet aux comédiens danseurs d’avoir la larme à l’oeil tout au long de la représentation !

    De grands artistes (créateurs et interprètes), bref deux noms à retenir : Sandrine Heyraud et Sicaire Durieux !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Vendredi 24 avril 2015, par F.V.

Aimée à la folie

Franchement, il y a quelque chose qui m’échappe. Créé il y a deux ans, Joséphina a eu du mal à être présenté par ici. Pourtant hier soir, aux Riches-Claires, c’était ovation debout.

Et cet accueil enthousiaste, est ce parce que l’on est d’emblée invité dans un monde où chaque geste banal parvient à nous surprendre ? Serait-ce plutôt parce que l’on passe du mime au cirque et du cirque à la poésie et de la poésie au mime dans un enchainement léger et jubilatoire ? Ou bien est-ce pour la générosité et la profondeur du regard sur le couple, au passé antérieur, au futur et au conditionnel, et toutes les émotions tendues à bout de corps, à coups d’échos et de cris, de petits murmures et de grands silences ? Est-ce parce que le rythme soutenu jusqu’au bout ne nous laisse pas une seconde de répit ?

Quelle que soit la raison, il doit bien en y avoir une qui vous donnera envie de vous rendre aux Riches-Claires le plus tôt possible et d’en parler autour de vous ; en tous cas je vous le souhaite. A découvrir jusqu’au 9 mai.

Les Riches-Claires


Rue des Riches Claires, 24
1000 Bruxelles