FESTIVAL XS

Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Dates
Du 7 au 9 mars 2013
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatrenational.be
info@theatrenational.be
+32 2 203 41 55

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

FESTIVAL XS

XS (eXtra Small), c’est 18 spectacles courts (de 5 à 25 minutes), 13 créations, 4 conférences, plus de 60 artistes réunis pendant 3 soirées intenses et surprenantes. Vous pouvez ainsi découvrir en une soirée une multitude d’artistes, d’univers différents et composer votre soirée à la carte.

XS 2013, c’est du théâtre, des marionnettes, du théâtre d’objets, de la danse, des installations, du cirque, et des conférences XS (20’) sur des enjeux majeurs de notre temps, destinées à tous à partir de 16 ans.

XS, c’est aussi des Xtras avec les Hoochen crew, Funky belgianz et Charlie Dupont. Et entre les spectacles, des pauses bavardes autour des tables d’hôtes, dans une ambiance détendue...

Laissez nous un avis !

6 Messages

  • FESTIVAL XS

    Le 10 mars 2013 à 09:36 par LUspirou

     Une belle initiative qui permet de découvrir différentes créations tout au long de la soirée . Certaines sont superbes d’autres sont décevantes .J’ai particulièrement apprécié la grâce du spectacle de "Babafish" . J’ai aimé " Nous sommes pareils ...." un savant mélange de danse , musique , chant .. . Une belle réussite que "Silence" qui met en lumière la vie dans un home . La partie finale avec des marionnettes est une réussite .

    Répondre à ce message
  • FESTIVAL XS

    Le 10 mars 2013 à 09:40 par ciphere

    Une soirée qui vous emmène de découverte en découverte, du spectacle drôle au plus èmouvant. C’était la première fois que j’assistais au Festival XS et je le recommende vivement

    Répondre à ce message
  • FESTIVAL XS

    Le 10 mars 2013 à 11:25 par Judith

    J’avoue que le festival XS, m’a un peu déçu, j’ai vu neuf
    spectacles, et je n’ai pas été convaincue...certes, il y avait une très bonne
    ambiance, beaucoup de monde et des belles choses...notamment j’ai adoré
    "Babafish" une danse acrobatique de trois circassiennes...pour le
    reste je garde un très beau souvenir de « Lacrimosa » :un petit
    spectacle de marionnettes pour deux spectateurs qui dure cinq minutes...mais
    quelle poésie...tout petit mais très fin.

    Un autre qui mérite deux mots c’est le spectacle « Albert-Hubert »...plein
    d ’humour...et une mise en scène remarquable...

    Pour le reste je ne
    comprends rien au spectacle « Cognac » et « Chouette ».

    Répondre à ce message
  • FESTIVAL XS

    Le 12 mars 2013 à 06:49 par Charli

    Une très belle initiative où le spéctateur profite de 5 heures de spectacles en voyageant d’un espace à l’autre du Théâtre National. Certains spectacles ont particulièrement attiré mon attention : "Babafish" pour l’émotion et le travail corporel, "Ressacs" pour son humour absurde, "Nous sommes pareils" tout simplement exceptionnel, PA pour l’énergie et la fluidité des mouvements et "Lacrimosa" pour sa poésie intime.

    Répondre à ce message
  • FESTIVAL XS

    Le 15 mars 2013 à 03:14 par Marc

    A boire et à manger au National durant le festival XS (première visite en ce qui me concerne, mais je crois que j’y retournerai avec plaisir l’an prochain). Plus que la qualité (très variable forcément) des spectacles proposés, c’est l’ambiance festive qui m’a séduit. L’atmosphère musicale signée Charlie Dupont et certains projets très réussis (Ressacs, Chouette !,...) contribuent à humaniser ce bâtiment un peu austère. Très très bon concept et plutôt bien organisé, ce qui mérite aussi d’être souligné !

    Répondre à ce message
  • FESTIVAL XS

    Le 8 avril 2013 à 01:14 par lalieta

    Nous y allons tous les ans, et même si l’organisation n’est vraiment pas fameuse, le plaisir reste total, un parcours comme on veut/quand on veut, des spectacles inégaux certes mais toujours de qualité, des coups de coeur, beaucoup d’efforts de tous, à l’année prochaine !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mardi 12 mars 2013, par Karolina Svobodova

Court toujours

« 18 spectacles, 13 créations, 4 conférences, plus de 80 artistes » voici l’alléchante annonce publicitaire du festival XS, organisé pour la troisième année consécutive au théâtre national. Le concept est un peu celui du zapping transposé au spectacle vivant. Le spectateur, organisateur et gérant de sa soirée, compose son menu selon son appétit et ses envies : un peu de cirque pour s’éveiller, de la danse pour la mise en forme, du théâtre comme plat de résistance et enfin du théâtre d’objet pour finir en poésie.

Face à une telle formule, il est malaisé de faire un compte rendu : chaque soirée est unique, la perception de chaque représentation différente en fonction du spectacle dont on vient à peine de sortir et qui nous habite encore, éternel effet Koulechov. La soirée sera donc plus ou moins digeste selon notre talent de monteur et…une grande dose de chance.

La déambulation stimule la pensée comme nous l’ont prouvé les philosophes péripatéticiens il y a 2300 ans de cela. Organisée autours de spectacles qui l’alimentent, elle est en effervescence pendant toute la durée du festival, expérience aussi formidable qu’épuisante. Les formes courtes sont de l’ordre du condensé. Peu de temps : il faut aller à l’essentiel ; alors c’est une idée ou deux qui sont expérimentées, dans des formes volontiers légères mais rarement frivoles.

Décalés et intelligents, Ressacs, Chouette ! et Le réserviste mettent en scène des individus face aux problèmes de la société contemporaine : la crise, le travail, les responsabilités. Rire doux-amer, c’est sûr qu’il vaut mieux pouffer que pleurer. Le festival aurait-il eu l’ambition de questionner le social ? On pourrait le penser en notant la présence de conférences centrées sur la mise en question du capitalisme.

Dans le même registre critique, Selma Alaoui se penche sur la question des femmes et leur place dans la société, les places qu’elles prennent, les places qu’on leur donne et les paradoxes que cela crée en elles, jusqu’à les faire exploser. Malheureusement, à peine ébauchée la réflexion reste clouée au ras des pâquerettes. Dommage, la première scène de Chiennes semblait pourtant prometteuse.

Peeping Tom est présent avec deux spectacles : la performance -1 qui transforme les spectateurs en derniers compagnons d’une défunte anonyme et En haut à gauche qui met en scène les pensées et le vécu d’Ines, spectatrice fantasmée du XS festival. Si le premier m’a un peu déçue le second est certainement mon coup de cœur. En haut à gauche est un de ces spectacles qui vous prend et vous retourne comme une crêpe sans que vous soyez en mesure d’expliquer pourquoi. Une alchimie entre un timbre de voix, une lumière, un rythme, des mots, un corps. Subitement, tout ce qui fait la spécificité du spectacle vivant est réuni en une composition juste qui résonne jusqu’au plus profond de nous et nous rappelle pourquoi, après des heures passées à courir d’une représentation à l’autre, on est encore là.

Karolina Svobodova.

Théâtre National Wallonie-Bruxelles


Boulevard Emile Jacqmain, 111
1000 Bruxelles