Conférences gesticulées

Bruxelles | Spectacle | Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Dates
Du 7 au 9 décembre 2017
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Boulevard Emile Jacqmain, 111 1000 Bruxelles
Contact
http://www.theatrenational.be
info@theatrenational.be
02-203.41.55

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Conférences gesticulées

En 2017, le Théâtre National a accueilli quatorze personnes pour une formation à la Conférence gesticulée encadrée par le collectif La Volte. Une conférence gesticulée, c’est l’expérience personnelle qui devient politique, c’est un mélange théâtralisé de savoirs froids (recherches) et de savoirs chauds (vécu).

Deux rendez-vous de trois jours, en décembre 2017 puis en mai 2018, pour découvrir des conférences gesticulées prolongées d’ateliers en lien avec les thématiques de celles-ci. 
 

Jeudi 7.12

"A nos choix !"

Conférence gesticulée par Olivier Vermeulen & Thomas Prédour

Chaque jour, dans tous les domaines de la vie (travail, consommation, amour, engagement), nous devons poser des choix. Que disent-ils de nous ? Sont-ils libres ou pas ? 
Et si nous voulons cesser de perturber davantage le climat et instaurer une réelle justice sociale, quels choix serons-nous capables de poser ? 
Oserons-nous apporter du sens à l’effondrement de notre société ?
Nous vous invitons à y réfléchir... et à en rire... en chansons !

 

Vendredi 8.12

"Taule, Errances"
de la critique carcérale à l’action en détention

Une conférence gesticulée de Cedric Tolley et Juliette Béghin
Bruxelles Laïque asbl | Genepi Belgique

Ouvertures magnétiques, clés qui grincent, portes qui claquent, cris, odeurs fétides, poignées de mains moites, cris, chocs thermiques, chocs tout court. Bagne, ballon, boîte, cabane, cachot, cage, centrale, consigne, geôle, gnouf, heps, mitard, plomb, séchoir, taule, trou, zonzon, zonz, prison… Tant à en penser et pourtant… L’ombre reste à l’ombre. Que pouvons-nous en dire ? En rager ? En faire ? Y faire ? Que faire ? échec patent et réussite sordide. Nous le savons, tout le monde le sait, même si parfois on ne croit pas ce que l’on sait. Sommes-nous un rouage de la machine à broyer ? Mais nous y allons, parce qu’elle nous concerne. Elle concerne tout le monde. Alors, il faut inventer comment.
 

Samedi 9.12

"Ma petite robe rose et mes nibards : culture du viol, sexualité et féminisme"

Conférence gesticulée par Julie Tessuto

" Ça me fatigue parfois d’être une femme.. Pas que je veuille changer de sexe, non. Mais j’en ai marre… Marre d’avoir peur de rentrer tard le soir, d’avoir un décolleté trop plongeant, de ne pas jouir assez, de devoir répéter les choses pour être prise au sérieux… Et si nous étions nombreuses dans ce cas ? Et si le problème était sociétal, systémique ?

En chanson et en musique (enfin presque…) je déconstruis quelques bribes de la culture patriarcale dans laquelle nous évoluons toutes et tous. La conférence est découpée en deux grands chapitres : I. La culture du viol. II. La domination médicale du corps de la femme. D’un point de vue féministe, j’aborde la question du viol et des violences sexuelles, le conditionnement des femmes (et des hommes dans une moindre mesure) à travers l’éducation et la famille, aussi je parle de sexualité, de plaisir féminin, et de beaucoup d’autres choses encore".

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Théâtre National Wallonie-Bruxelles


Boulevard Emile Jacqmain, 111
1000 Bruxelles