CYRANO DE BERGERAC

Théâtre | Théâtre des Martyrs

Dates
Du 13 décembre 2012 au 5 janvier 2013
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatre-martyrs.be
billetterie@theatre-martyrs.be
+32 2 223 32 08

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

CYRANO DE BERGERAC

UN TRIOMPHE ! Reprise exceptionnelle pour les fêtes !

Une version dépouillée, concentrée sur un homme blessé qui combat la bêtise et les préjugés.

Notre Cyrano sera « débarrassé de ses paillettes, de ses plumes, de ses mots excessifs ». Pas pour une opération d’appauvrissement, mais au contraire pour « en retrouver la poésie, les sentiments, comme lorsqu’on dégage la toile d’un peintre de son cadre, pour mieux profiter du tableau »

Cyrano est avant tout un révolté contre la stupidité, la banalité, contre les comportements obligés, dictés par la société, contre l’utilisation que les gens en place font de leur pouvoir. Les tirades de

Cyrano ont une modernité formidable, très vite, on se rend compte que les travers que Cyrano combat, sont les mêmes que ceux qui gangrènent nos sociétés : l’opportunisme, l’arrivisme, le népotisme, la compromission. Tous ces abus qui se retrouvent aujourd’hui dans le monde des affaires, la politique, le monde des idées. Et certains, comme Cyrano, continuent à les combattre, non pas à la pointe de l’épée, mais avec d’autres armes, avec peu de résultats quelquefois, parce que les défauts de la société sont puissants comme ceux qui les entretiennent.

De Edmond Rostand
Théâtre en Liberté

Interprétation : Laure Bardet, Denis Carpentier, Toni D’Antonio, Gauthier de Fauconval, Jaoued Deggouj, Dolorès Delahaut, Laurent Denayer, Christophe Destexhe (Cyrano), Jean-Michel Distexhe, Margaret Hermant, Stéphane Ledune, Julie Lenain, Bernard Marbaix, Sylvie Perederejew, Céline Schmitz, Laurent Tisseyre…
Metteur en scène et scénographe : Daniel Scahaise - Assistanat : Céline Schmitz
Maître d’armes : Jacques Capelle
Commedia : Jean-Louis Danvoye
Costumes : Anne Compère
Maquillages : Valentine Delbay
Coiffures : Laetitia Doffagne
Musique originale : Jean-Michel Distexhe
Régie/Lumière : Philippe Fontaine

Un spectacle de Théâtre en Liberté en coproduction avec le Théâtre de la place des Martyrs

Du 13.12.2012 au 05.01.2013
les mardis à 19h, du mercredi au samedi à 20h15, les dimanches 16 et 30.12 à 16h
Infos & réservation : 02 223 32 08 – loc@theatredesmartyrs.be

Laissez nous un avis !

8 Messages

  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 2 novembre 2012 à 11:36 par Marc

    Très minimaliste, cette version de Cyrano bénéficie de l’apport de l’habituelle troupe du théâtre des Martyrs et, surtout, du subtil Christophe Destexhe dans le rôle-titre. Je n’avais pas encore assisté à un représentation de ce classique mais cette version très applaudie m’a semblé en tous points excellente. A comparer avec Olivier Massart au Public ?

    Répondre à ce message
  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 22 décembre 2012 à 03:47 par Judith

    J’ai adoré, même si cette pièce je l’avais vue et revue, cette version m’a enthousiasmée, grand jeux des acteurs, et un pur moment de bonheur qui nous fait dire que les classiques ne meurent jamais !

    Répondre à ce message
  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 25 décembre 2012 à 10:48 par babou39

    Après avoir vu le Cyrano du Théâtre du Public qui m’avait vraiment beaucoup émue, j’ai pu assister au Cyrano du Théâtre des Martyrs et je n’ai vraiment pas été déçue ! Le côté "commedia dell’arte" allège la pièce, on ne voit pas le temps passer, les interprétations de Cyrano et de Roxane sont superbes ! Un bon moment donc !

    Répondre à ce message
  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 3 janvier 2013 à 12:24 par Francisco

    Bravissimo....Malgré un problême de santé de Christophe DESTEXHE, ce dernier a été remplacé au pied levé par Olivier MASSART. Remplacement réussi, car tout a été superbement bien joué par tous les acteurs !!! Dès notre arrivée, les artistes nous ont accueilli avec leurs instruments de musique et chacun était déguisé par un masque typique de la commedia dell’arte. Sur scène, décor également typique de la commedia dell’arte. Bref, que du bonheur !!!! C’est un roc, c’est un pic, c’est un cap....

    Répondre à ce message
  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 6 janvier 2013 à 09:28 par soniaLUX

    Merveilleux spectacle . J’ai aimé ce commencement en musique , en costumes dans le style pur
    commedia dell’arte avec les comédiens et musiciens qui circulent dans le public et descendent vers la scène
    ,le rideau qui ne se lève pas avant les trois coups traditionnels .Cyrano de Bergerac est encore très actuel car il n’est pas un " winner " comparé à ceux qui ont l’argent , le pouvoir , la beauté ... Mais il a des idéaux . Toutes ces tirades sont d’une modernité ! Superbe mise en scène .

    Répondre à ce message
  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 7 janvier 2013 à 06:12 par Maniet

    Qui pourrat encore faire une critique de ce classique des classiques, du moins sur le fond. Il reste la forme que j’ai trouvée excellente sauf, comme on l’a déjà dit, un débit parfois trop rapide pour mes oreilles en tout cas. Un peu à l’italienne. Tiens, tiens !

    Karin

    Répondre à ce message
  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 7 janvier 2013 à 10:14 par Jiel

    J’ai beaucoup aimé le côté "comedia del arte" avec les musiciens, les costumes magnifiques, la musique originale de Jean-Michel Distexhe, l’interprétation de Julie Lenain. Bravo à Olivier Massart pour la prouesse de remplacer au pied levé Christophe Destexhe ! Seul petit regret : le débit parfois beaucoup trop rapide.

    Répondre à ce message
  • CYRANO DE BERGERAC

    Le 15 janvier 2013 à 08:24 par Asaya

    Deux Cyrano pour une même soirée, que demander de plus… Mise
    en scène version Théâtre en Liberté et Cyrano du Public. On nous annonce d’emblée
    une représentation collector et on n’est guère déçu. Olivier Massart excelle et
    nous impressionne par son débit endiablé d’alexandrins. La troupe du Théâtre en
    Liberté nous emporte comme à l’accoutumée dans un tourbillon de bonne humeur. On
    reste suspendu au texte du début à la fin. On se délecte d’un texte écrit à la
    perfection et habité par un Olivier Massart au sommet. Unique bémol : On regrettera
    peut-être le choix du metteur en scène d’accentuer le côté un peu trop naïf de Roxane
    alors même que celle-ci montre à plusieurs reprises une grande intelligence. Qu’importe,
    le bien est fait…standing ovation pour cette dernière. Encore bravo.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Théâtre des Martyrs


Place des Martyrs, 22
1000 Bruxelles