VOLCAN / Une histoire du clitoris

Bruxelles | Théâtre | Théâtre de Poche

Dates
Du 8 novembre au 3 décembre 2016
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre de Poche
Chemin du Gymnase, 1A 1000 Bruxelles
Contact
http://www.poche.be
reservation@poche.be
+32 2 649 17 27

Moyenne des spectateurs

starstarstar-halfstar-offstar-off

Nombre de votes: 5

VOLCAN / Une histoire du clitoris

« Ce qu’il murmure aux flancs, toutes les chairs l’entendent. À ses moindres frissons les mamelles se tendent. Et ses battements sourds mettent le corps en feu. »
Pierre Louys
Trois comédiens – deux femmes, un homme – enquêtent sur l’histoire du clitoris à travers les âges, eux-mêmes secoués par son épopée. Au gré de leur narration, le trio devient tour à tour conférencier, sociologue, linguiste, historien, anatomiste, récitant de poèmes, chanteur, pénitent, sorcier, … Ce faisant, il conjugue le sérieux et la gravité des informations transmises sur le clitoris avec le potentiel de joie, de
légèreté et de grâce qu’un sujet comme le plaisir féminin comporte.
Le clitoris étant exclusivement dédié au plaisir, ce spectacle offre surtout l’occasion de témoigner et de rendre hommage à la force jubilatoire féminine ; tout en
donnant des informations objectives et détaillées sur un sujet aussi méconnu qu’emblématique de la féminité. Tenter de comprendre si le plaisir est finalement un
droit, une histoire personnelle ou un devoir, est peut-être une des fonctions de Volcan / Une histoire du clitoris. Mais pas la seule fonction ; car, disait le dalaïlama,
« laisser les valeurs féminines s’épanouir dans nos sociétés permettra d’en changer les mentalités. Ce qui est essentiel pour construire une paix durable et le futur de l’humanité. »
Hommes et femmes, vos histoires de plaisir nous intéressent. Racontez-les sur notre blog. Chaque soir, les comédiens liront sur scène l’un de ces textes, anonymement.
http://volcan-une-histoire-du-clitoris.over-blog.com

Distribution

Conception collective / Avec : Inbal Yalon, Laurent Boudin, Karine Jurquet et Laetitia Yalon / Mise en scène : Natalie Yalon / Univers sonore : Vincent Matyn / Compositeur : Laurent Boudin / Images/vidéo : Véronique Boudier / Lumières : Raphaël Rubbens

Laissez nous un avis !

4 Messages

  • VOLCAN / Une histoire du clitoris

    Le 11 novembre 2016 à 17:21 par mike_bel

    Je ne savais pas en partant voir cette pièce à quoi m’attendre, surtout au poche.

    Vu le titre on peut s’attendre à soit quelque chose de superbe comme les monologues du vagin ou un truc complètement vulgaire sans sens.

    Et bien c’est ni l’un ni l’autre, on est plutôt dans une pièce qui n’a rien de sublime et aucun sens....

    Les jeux d’acteurs sont mous et mauvais, les morceaux de pièce évoquant tour à tour l’évolution du clitoris dans la société sont décousus voir même parfois totalement inutiles.

    La pièce ne dure qu’une heure mais j’ai eu l’impression que ce fut trois fois plus long tellement on s’ennuie alors que le sujet est tout sauf ennuyeux.

    Pour moi c’est un beau coup raté.

    Répondre à ce message
  • VOLCAN / Une histoire du clitoris

    Le 25 novembre 2016 à 12:14 par laurent232

    Assez déçu de cette pièce de théâtre qui ose aborder un sujet délicat.
    Cette pièce me semble être une suite de différentes saynètes puisées à divers sources (je pense), certaines plus divertissantes ou interpellantes que d’autres.

    En conclusion, une pièce au sujet fort, un peu décousue avec quelques bons moments mais pour un résultant mitigé et un peu décevant dans l’absolu.

    Répondre à ce message
  • VOLCAN / Une histoire du clitoris

    Le 25 novembre 2016 à 17:07 par Aurelia

    Toc toc toc ! Nous entrons par la petite porte du clitoris...Vaste sujet que ce volcan en ébullition ! Il ne s’agit pas uniquement de sexualité féminine, bien que ç’en soit le sujet principal, mais de rapports et causes humaines dont la sexualité n’en est que le symptôme. Il est primordial de voir ce genre de pièce qui nous apprend des choses étonnantes. Dans ce décor sobre et symbolique se meuvent des comédiens dont le naturel de jeu et l’aisance des mouvements qui s’entrechoquent, dans cette chorégraphie de l’amour, subliment ce monde mystérieux ! Apprenons à nous connaître en visitant le monde de l’Autre, voilà selon moi, le premier pas d’un monde en Paix ;-) Le seul bémol de cette musicalité est ce Coitus interruptus qui nous laisse un peu sur la "fin" mais cette pièce a le mérite d’avoir ouvert une porte...que nous franchirons ? ;-)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Théâtre de Poche


Chemin du Gymnase, 1 A
1000 Bruxelles