Picnics à Neverland

Bruxelles | Théâtre | Les Riches-Claires

Dates
Du 11 au 25 mai 2022
Horaires
Tableau des horaires
Les Riches-Claires
Rue des Riches Claires, 24 1000 Bruxelles
Contact
http://www.lesrichesclaires.be
accueil@lesrichesclaires.be
+32 2 548 25 80

Moyenne des spectateurs

starstarstar-halfstar-offstar-off

Nombre de votes: 4

Picnics à Neverland

Que feriez-vous pour ne pas être abandonné·e par la personne que vous aimez ?
Renieriez-vous vos amis, votre patrie, s’il/elle vous le demandait ? Vous feriez-vous teindre en blonde ou vous laisseriez-vous devenir l’ombre de son ombre, l’ombre de sa main, l’ombre de son chien ?
Ne me quitte pas, ne me quitte pas : cette supplication, ce lamento aux accents d’élégie, depuis Orphée jusqu’à Jacques Brel ou Edith Piaf, les chanteur·euse·s semblent en faire un thème éternel.
Pourtant cet hymne à l’amour cache une très grande terreur toute enfantine que la psychologie nomme Syndrome de Wendy et qui agite en nous constamment cet étrangeté de l’inconvénient d’être né·e…

Distribution

Une écriture du Matahari Kollectif | Avec Claudia Bruno, Cédric Le Goulven, Matthieu Vergez | Mise en scène Harry Sudène | Création lumière Christophe Deprez | Création video Elodie Huré et Stéphane Oertli | Environnement sonore Arnaud Riedinger | Visuel © Bartolomeo La Punzina

Laissez nous un avis !

5 Messages

  • Picnics à Neverland

    Le 12 mai à 22:58 par mimi5

    Je n’ai pas du tout aimé. L’étoile de mon vote va au talent des comédiens et du bassiste (ma fille a trouvé la musique « rock », mes oreilles l’ont jugée plus proche de l’Heavy Metal, mais nous nous accordons sur le talent du musicien). Et aux effets visuels qui m’ont fait l’effet d’une distraction bienvenue dans mon ennui.
    Rien ne correspond à l’annonce, pas même l’affiche qui ne ressemble en rien au décor. Ce n’est pas « un hymne à l’amour qui cache une terreur enfantine de grandir (référence à Wendy et Peter Pan), et qui agite en nous cet étrangeté de l’inconvénient d’être né·e… »
    C’est une description de la dépendance affective d’une femme soumise à son bourreau en raison d’un traumatisme, qui agite l’inconvénient de se complaire dans un rôle de victime plutôt que de choisir une voie de résilience, positive, optimiste et constructive.
    C’est sombre, déprimant.
    Et si vous allumiez une bougie plutôt que de maudire les ténèbres ?

    Répondre à ce message
  • Picnics à Neverland

    Le 17 mai à 10:09 par christiane

    la prestation de la comédienne est excellent, par contre je ne m’attendais pas à cette histoire car ne correspond pas à l’affiche ni à ce que j’ai lu. Mais le syndrome de wendy est intéressant à développer

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Les Riches-Claires


Rue des Riches Claires, 24
1000 Bruxelles