Pattern - Emilie Maréchal & Camille Meynard

Schaerbeek | Théâtre | Théâtre Océan Nord

Dates
Du 15 au 26 octobre 2019
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre Océan Nord
Rue Vandeweyer, 63 65 1030 Schaerbeek
Contact
http://www.oceannord.org
info@oceannord.org
+32 2 216 75 55

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar-off

Nombre de votes: 3

Pattern - Emilie Maréchal & Camille Meynard

"Je ne le considérais pas comme un homme comme tout le monde, ordinaire, normal, non je le considérais comme un roi, un Dieu. Je me disais que c’était une chance d’avoir un père comme lui. Puis en grandissant j’ai vu ses failles et ses échecs, j’ai compris qui il était, et j’ai senti sa déception, que je n’étais pas un fils plein de force et de courage, je n’étais pas ce fils, mais un autre. Je n’étais pas lui."

Bienvenue dans les arcanes de la relation filiale entre père et enfant. "Pattern" vous propose une expérience immersive mêlant théâtre burlesque, cinéma, performance et témoignages. En déambulation sur un immense plateau de jeu, vous êtes invités à interroger votre propre filiation à travers 5 histoires, 5 charnières de la relation filiale, 5 motifs qui se répètent de génération en génération.

Spectacle créé le 8 janvier 2019 à la maison de la culture de Tournai/maison de création

Coproduction Théâtre Océan Nord, maison de la culture de Tournai/maison de création, la Coop asbl et Shelter Prod ; Soutiens Fédération Wallonie-Bruxelles -Service Théâtre, Centre des Arts Scéniques, taxshelter.be, ING, Taxshelter du gouvernement fédéral belge, Le Théâtre Épique/Compagnie Lorent Wanson, Fondation Mons 2015, L’Escaut, La Bellone, La Balsamine, Le Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Distribution

Une création de Émilie Maréchal et de Camille Meynard – Avec Simon André, Céline Beigbeder, Ana Mossoux, Julien Rombaux, Émilienne Tempels – Batteur Will Guthrie – Collaboration artistique, scénographie, graphisme Sylvain Descazot – Lumières Nelly Framinet – Création sonore Éric Ronsse – Costumes Marine Vanhaensendonck

Laissez nous un avis !

2 Messages

  • Pattern - Emilie Maréchal & Camille Meynard

    Le 16 octobre à 22:55 par vansteen

    Le spectacle débute par une première partie pendant laquelle le public est invité à déambuler librement entre deux installations vidéo et une performance. La soirée se poursuit ensuite par deux courtes pièces de théâtre précédées chacune par un interlude musical à la batterie. Chaque partie évoque une facette de la relation au père.

    Si le concept peut sembler déconcertant de prime abord, les différentes pièces du puzzle s’agencent progressiment pour donner au propos une certaine cohérence.

    Le verre de cidre breton ("le meilleur" selon le comédien Simon André) offert à la fin de la représentation permet au public de sortir doucement de ce spectacle de plus de deux heures en échangeant quelques propos avec ses voisins ou avec les comédiens avant de quitter le théâtre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mardi 22 octobre 2019, par Catherine Sokolowski

Le père, un modèle ?

« Pattern » étudie la relation père-enfant à travers cinq expériences : cinéma documentaire, théâtre et performances sont de la partie. Après une déambulation de quarante minutes, les spectateurs sont invités à prendre place sur les gradins au son de la batterie (« Tambour »). Cette création originale d’Emilie Maréchal et Camille Meynard se découvre avec curiosité et intérêt mais laisse un petit goût d’inachevé. Alors que les deux séquences théâtrales sont de très bonne facture, les performances sont un peu vagues et n’atteignent probablement pas l’objectif recherché (Pattern II et III). Saluons la bienveillance avec laquelle le public est accueilli, rencontre chaleureuse clôturée par un petit verre de cidre de Bretagne en fin de spectacle.

Pendant les quarante première minutes, le public déambule librement à la découverte des performances. Pattern I est un film documentaire consacré à la relation entre Thong et Jason, père et fils, tous deux champions de boxe thaï. L’histoire se déroule dans le Borinage. Pattern II met en scène des figurants ayant accepté de sauter à la corde jusqu’à l’épuisement. Parallèlement, un texte racontant la déchéance d’un père défile sur le sol. Deux projections forment le Pattern III (« La veillée »). Sur le sol, des images familiales des années cinquante et sur le mur un film illustrant le décès du grand-père. Après la visite des trois séquences, le public est invité à s’installer dans les gradins au son de la batterie (performance musicale de Will Guthrie).

On passe au théâtre pour le Pattern IV qui se déroule dans un abattoir dirigé par Marine, « cadre supérieur à la tuerie ». A ses côtés, ses sœurs, Sylvie et Julie. Le public est invité aux funérailles de leur père, funérailles rapidement perturbées par l’arrivée du frère Eric, après 13 ans d’absence. Chacun relate sa propre relation avec le défunt. Les récits sont empreints d’amour, de violence et de jalousie. A la fois burlesque et dramatique, cette partie ne laissera personne indifférent devant l’énergie un peu trash de quatre acteurs survoltés.

Après un autre solo de batterie en compagnie d’un taureau filmé en très gros plan, Simon André clôture la soirée dans « Simon », un monologue qui parle du retour d’un fils auprès de son père, paysan breton, après une longue séparation (15 ans). Un récit touchant et une très belle performance de comédien.

Globalement, un beau spectacle, un sujet qui intéresse tout le monde et sur lequel il y a beaucoup de choses à dire. Emilie et Camille ont souhaité remettre en cause le mythe paternel en s’inspirant de leur propre vécu. Les deux représentations théâtrales valent certainement le détour. Un parcours à recommander pour son originalité avec un petit bémol sur les performances dont on ne saisit pas vraiment l’enjeu. A vous de juger.

Théâtre Océan Nord


Rue Vandeweyer, 63 65
1030 Schaerbeek