On ne me l’avait pas dit

Théâtre | Théâtre de la Vie

Dates
Du 6 au 9 janvier 2010
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatredelavie.be
reservations@theatredelavie.be
+32 2 219 60 06

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

On ne me l’avait pas dit

Être mariée à un anglophone, penser aux tartes de tante Nénenne, réinventer les ateliers créatifs avec ses trois garçons, oublier le matin de maquiller un œil, analyser la vie de Barbie et Ken, vouloir être la famille Ingalls mais rêver de JR et de Sue Ellen : voilà le quotidien bien banal de Marie-Anne Delapierre. Un événement va pourtant bousculer ses petites habitudes : elle est invitée à s’exprimer en public sur ce qu’elle pense de cette vie de femme, d’épouse, de mère et de ménagère. C’est un grand honneur. Tout est prévu. Tout sera parfait. A moins que de certitudes éducationnelles en aveux peu enviables, elle ne doive choisir entre le respect des normes sociales et une liberté dont le prix est bien plus élevé qu’elle ne le croit …

Laissez nous un avis !

10 Messages

  • On ne me l’avait pas dit

    Le 5 janvier 2010 à 12:42 par Bruno

    Pour les femmes qui n’ont jamais la parole. Pour les hommes qui veulent enfin comprendre leur femme. Pour les enfants qui ne savent pas toujours ce qui énerve les grandes personnes. A voir au plus vite…

    Répondre à ce message
  • On ne me l’avait pas dit

    Le 6 janvier 2010 à 03:17 par marie p

    on ne m’avait pas dit que j’allais passer une super soirée !!!
    ce spectacle est une vraie bulle d’air, une heure de rire et de fraîcheur...nondidjou que ça fait du bien de regarder la vie comme ça !! comme le dis "je ne sais plus qui" l’humour est une affaire sérieuse et bien certe ! nous voilà plongé dans le quotidien d’une femme, ce pourrait être ennuyeux rude, amère et bien NON !!
    Véronique Gallo nous en cause avec énormément d’Amour
    et ça fait DU BIEN !! MERCI DE TOUT MON COEUR
    marie p.

    Répondre à ce message
  • On ne me l’avait pas dit

    Le 9 janvier 2010 à 04:20 par valerie

     Un très beau travail. Une pièce pleine de sens qui fait écho dans le ventre de chaque femme. Avec des moments chargés de rire mais aussi une belle montée d’émotion lorsque Marie !- ! Anne se retrouve face à sa solitude.
    Merci !

    Répondre à ce message
  • On ne me l’avait pas dit

    Le 9 janvier 2010 à 09:15 par popi

    j’ai vu cette pièce il y a quelque mois dans un café-théâtre qui ressemble à une sorte de cave. J’ai ADORé ! C est une femme qui doit monter sur scène afin de faire une critique d’un livre... et c’est finalement elle qui se livre à nous, avec beaucoup d’humour ! Très sympa

    Répondre à ce message
  • On ne me l’avait pas dit

    Le 9 janvier 2010 à 10:19 par Laurence Gilot

    Aaaaaah ! Un bon bol d’air frais ! Merci Véronique de nous offrir celui dont on a bien besoin !
    Dans 5, 4, 3,... ce sera la fin du monde... alors profitons de ces petits bijoux de la scène !
    Un spectacle spontané et drôle à en tomber d’sa chaise.
    On s’attache à cette Marie-Anne dans son quotidien chaotique de super-maman !

    La mère reprend tout son mérite !
    (et on repense à la sienne et ça fait du bien...)

    MERCI !

    Répondre à ce message
  • On ne me l’avait pas dit

    Le 9 janvier 2010 à 12:41 par deashelle

    Monologue généreux et drôlatique d’une femme qui se révolte contre son état de Stepford wife. Nos grand-mères étaient servies. Nous avons gagné une profession de préférence basique, les poubelles, les pampers, l’image de la bonne mère politically correcte. Le désir en est où ? Dans la sécheresse du désert. Le maquillage du bonheur craque, la femme vide plusieurs sacs, elle a eu autant de grossesses, puis remballe tout car rien ne change. C’est une femme de devoir et d’honnêteté. On ne lui a pas donné la clef des chants, elle a bien dû se faire aux convenances.

    Le texte, le talent, la présence de l’actrice, la version belge, tout concourt à faire apprécier les subtilités de ce spectacle iconoclaste. Le personnage conserve malgré tout le goût de mordre dans la vie, son désir est éphémère, un fantasme passager, mais elle était soudain très belle.

    Le spectacle est émouvant, touchant et juste.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Théâtre de la Vie


Rue Traversière, 45
1210 Saint-Josse-Ten-Noode