Manneke

Théâtre | Les Riches-Claires

Dates
Du 22 au 30 septembre 2011
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.lesrichesclaires.be
accueil@lesrichesclaires.be
+32 2 548 25 80

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Manneke

Manneke, c’est l’histoire d’un fils flanqué d’une mère extravagante au caractère forgé dans le tumulte d’une vie sauvage.
Manneke, c’est l’histoire d’une famille vraiment belge qui émigre des Marolles à Liège avec enfants et grands-parents, mari et amants, poules, bouc et chèvres.
Manneke, c’est l’histoire de l’aîné de cette famille très singulière, transbahuté comme un bagage à main au gré de déménagements multiples...

À grands renforts d’anecdotes tendres et drôles, Pierre Wayburn nous livre le récit authentique de sa vie, sans fausse pudeur ou faux-fuyants.

Mise en scène de Philippe Laurent
De et avec Pierre Wayburn
Lumières : Fred Nicaise
Créé à la Samaritaine en février 2011
Une production de la Charge du Rhinocéros

Les 22,23, 24, 29 et 30 septembre à 20h30 aux Riches-Claires

Réservations : 02 548 25 80 ou lesrichesclaires.be

Prix des places

Tarif de base : 14 €
Habitants de la commune de Bruxelles-Ville (code postaux : 1000, 1020, 1120, 1130) : 11 €
Moins de 26 ans et plus de 60 ans : 7,50 €
Tarif chômeur : 7,50 €
Groupes (min. 10 personnes) : 11 €
Article 27 : 1,25 €

Accès :
24 rue des Riches-Claires
B-1000 Bruxelles

Proximité Place Saint-Géry
Métro 1, 5 : De Brouckère
Tram 3 (jusqu’à 20h) tram 4 et 33 (à partir de 20h) : arrêt Bourse
Bus 29, 38, 46, 47, 63, 66, 71, 86, 88 : arrêt De Brouckère
Bus 48 et 95 : arrêt Bourse
Nombreux points Villo à proximité
La salle est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Facilités de parking :

« InterParking Albertine » vous offre deux heures de parking gratuit.
Entrée : Place de la Justice à 1000 Bruxelles, en dessous du Boulevard de l’Empereur.
A 7 minutes à pied des Riches-Claires. Ticket-Parking à retirer au bar des Riches-Claires avant ou après le spectacle sur présentation de votre ticket InterParking.

Laissez nous un avis !

4 Messages

  • Manneke

    Le 25 septembre 2011 à 08:02 par bichbach

    Très bonne pièce. Il y a de l’humour, de l’émotion dans ces tranches de vie racontées par l’acteur très bon qui change d’accent, d’expression au fil de la pièce. .
    On rit beaucoup, surtout dans la 2ème partie.

    A voir

    Répondre à ce message
  • Manneke

    Le 10 avril 2013 à 07:24 par Ninasola

    Un seul en scène sportif, drôle et émouvant, dans lequel Pierre Wayburn jongle avec les personnages, pour nous raconter l’histoire de sa famille bruxelloise. Impressionnant !

    Répondre à ce message
  • Manneke

    Le 10 août 2013 à 09:30 par JMPjmp

    Awel pitje ... Sur les planches voici des tranches de vie ... désolantes et bien aimantes ... comme on en croise certainement chaque jour sans trop le voir ... Un acteur seul en scène avec sa chaise ... un éclairage bien en relief ... le mime et l’accent viennent tendrement pimenter la performance de ce théâtre d’observation. Quel ketje pour faire vivre autant de personnage ! Plèsannt pajol !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Lundi 26 septembre 2011, par Catherine Sokolowski

Stoemp et poivrots

C’est avec beaucoup de tendresse et de générosité que Pierre Wayburn dépeint son enfance marginale, trimbalé par une mère démunie au gré de ses amants. Scènes pittoresques dans le quartier des Marolles, déménagements multiples, émigration vers Liège et séjour en Ardennes. L’acteur aux multiples facettes nous emmène ensuite dans un café bruxellois truffé de personnages typiques et sympathiques, panaché de dialogues légers aromatisé à la sauce Tintin.

Dans ce one-man show étincelant, Pierre Wayburn incarne une multitude de personnages, passant de l’un à l’autre avec une rapidité effarante. Sa mère, son frère Kevin, son père, sa grand-mère, Bompa, ses cousins, toute la famille est incarnée dans le récit autobiographique d’une vie à la fois banale et exceptionnelle. Banale car elle se passe au cœur de Bruxelles, dans un milieu très modeste. Exceptionnelle car ses valises, il a dû les faire et les défaire des dizaines de fois, il a connu la misère et la pitié, cette vie particulière, il a fallu l’assumer. Il est d’autant plus remarquable que Pierre Wayburn puisse aujourd’hui la dévoiler, tant on sent qu’elle a dû être lourde à porter.

« Manneke », c’est aussi une gentille caricature du quartier des Marolles, un patchwork de situations typiques, décrites, cigarette au bout des doigts, par une maman qui se souvient, avec nostalgie, humour et tendresse.

Projet de fin d’études, « Manneke » n’a d’autre ambition que de divertir et il y réussit fort bien. Un récit belgo-belge rafraîchissant dont on se délecte comme d’une bonne Geuze !

Les Riches-Claires


Rue des Riches Claires, 24
1000 Bruxelles