Samedi 4 avril 2009

Les derniers jours de Paris

Un roman opéra !

Un livre idéal par un écrivain qui parle avec passion de l’écriture, de la musique, de l’opéra et que l’on écouterait pendant des heures, n’était la hâte de le lire toutes affaires cessantes…

Nicolas D’Estienne d’Orves partage avec son personnage principal une passion sensuelle pour le Paris souterrain, la ville mystérieuse et secrète, la cité qui ne se dévoile qu’à ceux qui lui donnent du temps, celui de la rêverie, celui du fantasme. Il appartient à cette catégorie rare des vrais « Piétons de Paris ».

Son livre est un thriller nous annonce la quatrième de couverture. Certes. Mais c’est bien davantage. Un livre-bibliothèque où, pour le lecteur qui souhaite s’y attarder, des rayonnages proposent les couvertures des livres de André Hardelet, qui se disait « le dernier trappeur des grandes cités opaques » !

Dans cet entretien, Nicolas d’Estienne d’Orves évoque d’autres noms qui figurent au panthéon de sa bibliothèque idéale : Alexandre Dumas et Eugène Sue, Simenon et Balzac…

Plongez-vous dans ce roman symphonique, vous n’en sortirez pas indemne, déchiré que vous serez d’avoir été happé par un livre qui se lit d’une traite, partagé entre la hâte de lire « Les Mystères de Paris » ou « Le guide du Paris Mystérieux » et celle de prendre le premier Thalys et de visiter les catacombes ou le Jardin des Plantes.

Un livre idéal par un écrivain qui parle avec passion de l’écriture, de la musique, de l’opéra et que l’on écouterait pendant des heures, n’était la hâte de le lire toutes affaires cessantes…

Edmond Morrel

Quatrième de couverture

Un spectaculaire thriller fantastique sur l’histoire de Paris et de ses rivières perdues
En ce soir de printemps, dans la célèbre ménagerie du Jardin des Plantes, les animaux sont nerveux. Ils crient, heurtent les barreaux de leur cage. Ils pressentent quelque chose.
À deux heures du matin, la police reçoit un appel affolé. Un bébé vient d’être enlevé. Puis le téléphone sonne encore, et encore.
Cette nuit-là, à Paris, ce sont 5 bébés qui disparaissent.
Au lever du jour, la ville est en état d’alerte. Tandis que les forces de l’ordre cherchent les nourrissons, la Seine déborde subitement, une crue géante et inexplicable. En quelques heures, le centre de la ville a les pieds dans l’eau. Paris se noie.
Un seul homme a une piste pour comprendre ce chaos : Sylvain Masson, jeune professeur à la Sorbonne, sait que sa mère, la très renommée conservatrice du Jardin des Plantes, lui cache quelque chose. Est-elle liée au fléau qui s’abat sur la ville ?
Avec Trinité, une petite surdouée de 14 ans témoin d’un des kidnappings, Sylvain va se lancer sur les traces des enfants. Plongeant au cœur des mystères de Paris, dans ses carrières, dans ses catacombes, et plus loin encore, les deux jeunes gens découvrent LE secret. Devant cette vérité si incroyable, si inimaginable, si… irréelle, il leur reste moins de vingt-quatre heures pour sauver la ville.