Les 39 marches

Théâtre | Théâtre Le Public

Dates
Du 16 mai au 27 juin 2013
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatrelepublic.be
contact@theatrelepublic.be
+32 80 09 44 44

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Les 39 marches

Ladies and gentleman, Mesdames et Messieurs ! Imaginez un chef-d’oeuvre du roman d’espionnage revu et corrigé par Sir Alfred Hitchcock him self, et apprêtez-vous à vivre l’expérience théâtrale qui renverra pour longtemps la 3D aux oubliettes. Car ici, tout est réel, à commencer par les quatre acteurs pétris de talents, confis d’audace et d’une étonnante souplesse [biffez la mention inutile]. Vous assisterez à un meurtre affreux, à d’époustouflantes poursuites en train, voitures, avions et parachutes [si le temps le permet] dans des décors confondants de vérité : le Portland Place à Londres, les Faubourgs d’Édimbourg, le lac Crimond et même le Taj Mahal [sous réserve de l’amélioration de l’état de santé mentale et physique du décorateur]. Ne reculant devant aucun sacrifice, nous avons enrôlé quelque 86 moutons, un cheval, une machine à fumée dernier cri et inoffensive,… dans l’unique but de vous faire rire et frissonner. Car l’heure est grave : il est grand temps de vous révéler qui se cache derrière les 39 mar… ggghhhhhhh ! Damned I’m traped. Reprise suite au triomphe de la saison dernière : une course-poursuite rocambolesque, haletante et débridée avec une troupe de fous lurons acrobatiques, 4 acteurs pour jouer 200 rôles ! Accrochez-vous !

de JOHN BUCHAN et ALFRED HITCHCOCK. Adaptation de Patrice BARLOW. Concept original de Simon CORBLE et Nobby DIMON. Adaptation française de Gérald SIBLEYRAS.
Mise en scène : Olivier Massart Avec : Joséphine de Renesse, Gaëtan Lejeune, Michelangelo Marchese et Marc Weiss.

Laissez nous un avis !

12 Messages

  • Les 39 Marches

    Le 28 janvier 2012 à 01:27 par alec

    Tout simplement époustouflant ! Une course poursuite à vous couper le souffle avec une mise en scène d’une ingéniosité incroyable : bravo à toute l’équipe pour cet énorme travail de recherche dans le moindre détail. On aime : le mélange thriller à couper le souffle avec les clins d’oeil théatraux qui font rire sans pour autant nous sortir un instant de cette action rocambolesque tout à fait prenante !

    Répondre à ce message
  • Les 39 Marches

    Le 29 janvier 2012 à 06:15 par Yris

    C’est une pièce incroyable !
    Deux heures à vous couper le souffle.
    Moi qui ai du mal à être attentive aussi longtemps sans lacher prise à un moment donné ou l’autre, ici j’ai accroché à 200%.
    Vous qui pensez avoir "tout vu" au théâtre, cette pièce est faite pour vous ! L’originalité y est omniprésente et surtout le jeu des acteurs est formidable !
    Un grand bravo pour cette mise en scène plus que recherchée et aux acteurs de m’avoir transportée ailleurs.

    Répondre à ce message
  • Les 39 Marches

    Le 16 février 2012 à 09:25 par Sonia

    Très bonne pièce soit du point de vue interprétation que de la mise en scène très originale et pleine d’idées. On ne regrette pas le film de Hitchcock. 8/10

    Répondre à ce message
  • Les 39 Marches

    Le 22 février 2012 à 02:28 par JosiCau

    Epoustouflant ! Une mise en scène très originale et astucieuse, des comédiens éblouissants, une énergie sans pareille ! Cette excellente pièce nous fait passer une excellente soirée.

    Répondre à ce message
  • Les 39 Marches

    Le 22 février 2012 à 03:00 par deashelle

    Joséphine de Renesse vue dans « Adultères » de Woody Allen en octobre dernier au théâtre Varia est craquante de charme quels que soient les personnages qu’elle endosse : de la fille de ferme à la séduisante inconnue blonde rencontrée dans le train ! Gaëtan Lejeune un excellent comédien de « Hamelin » et de « Soudain l’été dernier », caracole avec son alter ego (Marc Weiss) dans les rôles hilarants de brutes plus ou moins épaisses (police et espions de tout poil) tandis que l’imperturbable gentleman Sud –Africain à la fine moustache, Richard Hannay,(Michelangelo Marchese ), pris dans un engrenage, sillonne les routes et les dangers de la verte Angleterre à bord d’une aventure en forme de cœur. Une pluie de situations comiques, d’ "understatements" bien British, de rebondissements et de citations cinématographiques s’abat sur le spectateur ébahi:décors … imaginaires, portes qui s’enfilent, paysages qui défilent sous le regard béat des moutons que le complot laisse indifférents. En êtes-vous chers spectateurs, bouche bée devant tant d’imagination scénique, tant d’énergie théâtrale qui parcourt la scène dans tous les sens ? L’intrigue est simple et efficace. James Bond avant la lettre ! Damned, he’s never trapped ! Du théâtre d’action ?Sans nul doute, mais le plaisir - si c’est un crime - est avoué !

    Répondre à ce message
  • Les 39 Marches

    Le 9 mars 2012 à 12:36 par seb

    félicitations aux acteurs et a tout le reste de l’équipe. J’ai savouré cette pièce du début à la fin. si j’ai un conseil à donner aux personnes qui lisent mon article, c’est bien d’aller voir "Les 39 marches" ! Si vous voulez un moment de détente et de rire rien de tel. alors encore une fois,
      Mes félicitations à toute l’équipe ! et merci pour le divertissement.

    Répondre à ce message
  • Les 39 marches

    Le 18 mai 2013 à 09:42 par Sylvie

    Une pièce complètement loufoque et pleine d’humour ! Des effets spéciaux très surprenants ! De très bons acteurs. Vous aimez rire : allez-y ! Qu’en penserait Hitchcock ?

    Répondre à ce message
  • Les 39 marches

    Le 30 mai 2013 à 07:58 par Pattrick

    Voir un soir le tour du monde au Parc et puis les 39 marches au Public permet de voir qu’avaec des idées et de bons acteurs, on peu avoir le même résultat avec un coût bien différent.
    Ici, tout se fait en malles, qui deviennent une voiture, un train, un lit,....
    Une porte sur roulette permet de rentrer et sortir n’importe où.
    Les scènes d’actions sont surprenantes, le vent et le risque sont bien là.
    4 acteurs (dont Michelangelo Marchese qui est présent de bout en bout donnant sans compter) font tous les rôles. Avec autant de conviction dans une Allemande SS ou une bergère ecossaise.On est transporter dans tous les décors et toutes les possibilités, sans jamais lâcher l’histoire.
    Une pièce qui fait du bien, qui fut applaudit longuement. C’est mérité.

    Répondre à ce message
  • Les 39 marches

    Le 6 juin 2013 à 03:08 par Alexei

    J’ai eu l’occasion d’assister à cette pièce hier. Et bien que je reconnais le talent des acteurs, leurs énergies ainsi que leurs audaces. Je n’ai pas accroché à la pièce pour les raisons suivantes. Tout d’abord la salle avec les poteaux qui empêchent de voir totalement tout ce qui se passe dans les meilleures conditions.

    Et le pire pour moi a été l’humour trop redondant et prévisible comme par exemple quand il demande comment la fille se souvient de son nom (grâce à la porte où c’est écrit) il doit faire le coup 5 ou 6 fois et je trouve que c’est un peu trop usé la vanne.

    En clair, je voyais venir les gags et les plaisanteries à un kilomètre d’où le fait que je n’ai pas rit et que j’ai vite décroché.

    De plus, je trouve que justement l’humour un peu bêbête semble obscurcir le fond de l’histoire, le scénario et au final on ne comprend plus trop.

    De plus, bien que talentueux, le peu de comédiens (4 au total) fait qu’on a quelque difficultés à se retrouver dans les personnages.

    Mais j’ai beaucoup aimé par contre les "effets spéciaux" (où on a vraiment le sentiment qu’ils sont dans un train, une voiture) et je resalue encore le talent des acteurs parce que tenir deux heures de suite avec uniquement 5 min de pause faut le faire.

    Toutefois, et c’est ce que je reproche c’est que la pièce fait trop "petit budget" et que l’entrée vaut au tarif normal tout de même 25€ alors que j’aurai facilement conseillé cette pièce pour un tarif aux alentours de 10 ou 15€

    Répondre à ce message
  • Les 39 marches

    Le 21 juin 2013 à 06:03 par chrisdut

    J’ai passé un agréable moment avec cette pièce qui m’a bien plu. J’ai bien ri et me suis délassé comme prévu. L’histoire est simple et n’est qu’un prétexte ici à une jolie folie théâtrale. Le rendu des mouvements est spectaculaire, tout est bien pensé. J’ai adoré le jeu d’ombres chinoises. Les acteurs sont bons et j’ai trouvé notre "Jean Dujardin" à nous en la personne de Michelangelo Marchese. Son rôle dans cette pièce lui donne le même style. La deuxième partie a un peu du mal de redémarrer car trop redondant par rapport à la première partie mais dès l’arrivée à l’auberge "belgo-écossaise", ça repart de plus belle. Une pièce à conseiller donc mais effectivement, c’est dans la salle des voutes et je ne peux que vous conseiller de choisir au mieux votre place pour ne pas être trop gêné par les poteaux mais ça bouge tout le temps et donc personne n’est trop lésé je pense.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Lundi 30 janvier 2012, par Catherine Sokolowski

Salade de bruits, joli, joli

Beaucoup d’imagination et de subtilité dans cette nouvelle adaptation du texte de John Buchan déjà mis en scène en 1935 par Alfred Hitchcock. Michelangelo Marchese interprète magnifiquement le rôle du jeune homme oisif de 37 ans qui s’ennuie dans son appartement londonien. Entouré par la gracieuse Joséphine de Renesse, aussi crédible en femme élégante qu’en paysanne écossaise, et aussi par Gaëtan Lejeune et Marc Weiss, qui changent de rôle comme de chapeau, ce quatuor relève brillamment tous les défis.

La pièce s’ouvre sur l’appartement de Richard Hannay. L’ennui de ce séduisant Canadien est perceptible et pesant. Il se rend donc au spectacle de Mister Memory. Brusquement interrompu par des coups de feu, sa vie bascule lorsqu’une élégante jeune femme le supplie de l’inviter pour la nuit. L’inconnue à l’accent allemand semble ébranlée par le secret qu’elle détient. Son trouble est si grand qu’il paraît presque logique qu’elle soit assassinée quelques heures plus tard. A partir de ce moment-là, Richard n’aura de cesse de démonter le complot dénoncé par la charmante inconnue.

Décors simples et changeants, bruitage très réussi, utilisation de techniques variées (projection, jeux d’ombres, portes mobiles…), Olivier Massart propose une mise en scène très riche de ce célèbre thriller dont les points d’orgue sont sans doute une folle course-poursuite sur le toit d’un train fonçant à toute allure et une magnifique scène de ralenti dans la seconde partie.

Humour très british, action, excellents acteurs, tous les ingrédients sont là pour un spectacle à la fois poétique et captivant. On peut se demander toutefois s’il n’y a pas abus de loufoquerie, lorsque nos comparses jouent avec des accents bruxellois ou liégeois. Plutôt longue (2 x 55 minutes), la pièce aurait probablement gagné à être légèrement raccourcie. Cette adaptation n’en reste pas moins un très bon spectacle, rocambolesque à souhait, délicieusement parfumé à la sauce hitchcockienne.

Les 39 marches - Teaser

Théâtre Le Public


Rue Braemt, 64 70
1210 Saint-Josse-Ten-Noode