"Le Malade Imaginaire" de Molière

Woluwe-Saint-Pierre | Théâtre | Comédie Claude Volter

Dates
Du 16 mars au 30 avril 2022
Horaires
Tableau des horaires
Comédie Claude Volter
Avenue des Frères Legrain, 98 1150 Woluwe-Saint-Pierre
Contact
http://www.comedievolter.be
secretariat@comedievolter.be
+32 2 762 09 63

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-offstar-off

Nombre de votes: 1

"Le Malade Imaginaire" de Molière

du 16 mars au 3 avril & du 19 au 30 avril
LE MALADE IMAGINAIRE
de Molière, né le 15 janvier 1622
Le 10 février 1673, Molière joue “Le Malade Imaginaire” et meurt à l’issue de la quatrième représentation. “Le poumon…, le poumon, vous dis-je”.
Son œuvre grandiose s’achève sur cette puissante comédie où il se moque des médecins de son temps, voyant en eux, après “Tartuffe”, de nouveaux imposteurs.
Il est aussi question d’amour, de mariage forcé, de la condition de la femme, de la faiblesse humaine. On se croirait au XXIe siècle, non… ?

Pour le 400 ème anniversaire de la naissance de Molière.
Louis XIV aurait dit : “Les médecins font assez souvent pleurer pour qu’ils fassent quelquefois rire ».

Avec : Michel de WARZÉE, Stéphanie MORIAU, Alexandre VON SIVERS, Karin CLERCQ, Bruno GEORIS, Lara BEYER, Cyril COLLET, Nicolas VANDERSTRAETEN, Marcel DELVAL, Bernard d’OULTREMONT, Juliette de WARZÉE et Ysaline GHYOOT.

Mise en scène : Stéphanie MORIAU
Décor : Serge DAEMS
Régie : Bruno SMIT
Avec le soutien du CAS

Distribution

Avec : Michel de WARZÉE, Stéphanie MORIAU, Alexandre VON SIVERS, Karin CLERCQ, Bruno GEORIS, Lara BEYER, Cyril COLLET, Nicolas VANDERSTRAETEN, Marcel DELVAL, Bernard d’OULTREMONT, Juliette de WARZÉE et Ysaline GHYOOT.
Mise en scène : Stéphanie MORIAU
Décor : Serge DAEMS
Régie : Bruno SMIT
Avec le soutien du CAS

Laissez nous un avis !

1 Message

  • "Le Malade Imaginaire" de Molière

    Le 25 mars à 10:09 par alec

    Bien que la pièce bénéficie d’un décor et de costumes sublimes, ce Malade imaginaire n’atteint pas du tout son plein potentiel. Le jeu des acteurs manque d’harmonie générale. Il n’est pas fait justice au grotesque de Molière, qui est ici abordé la plupart du temps (et quelle idée, vraiment !) avec tant de timidité et de retenue qu’il ne révèle pas le caractère résolument comique et mythique de la pièce. On a souri, on a ri légèrement mais on n’a pas ri à gorge déployé comme on le fait lorsque l’on voit un Malade imaginaire digne de ce nom. Le résultat est décevant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Comédie Claude Volter


Avenue des Frères Legrain, 98
1150 Woluwe-Saint-Pierre