La Compatibilité du Caméléon

Saint-Josse-Ten-Noode | Théâtre | Théâtre de la Vie

Dates
Du 16 au 27 janvier 2018
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre de la Vie
Rue Traversière, 45 1210 Saint-Josse-Ten-Noode
Contact
http://www.theatredelavie.be
reservations@theatredelavie.be
+3222196006

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-halfstar-off

Nombre de votes: 3

La Compatibilité du Caméléon

Une île désertée par ses habitants.
Quatre prisonniers en fin de peine.
Choisis pour une expérience pénitentiaire d’une durée d’un an.
Sans menottes ni barreaux, libres de leurs mouvements, ils dorment dans des chalets tenus par des gardiens sans armes.
L’hiver, la neige les retient à l’intérieur d’un vieux théâtre.
Un accompagnant débarque. Avec lui, une pile de tragédies de Sophocle.
Autonomes après avoir été conditionnés par un système carcéral répressif, confrontés aux parcours de ces héros grecs qui, comme eux, ont chuté, ces hommes et ces femmes sont à un croisement de leur vie.

La compagnie P H O S / P H O R ancre son travail dans des sources réelles : rencontres avec les acteurs de terrain, recherche documentée approfondie et réflexions sur les problématiques et dysfonctionnements de notre société. Autant d’éléments qui nourrissent cette création, basée ici sur une expérience pénitentiaire réelle qui soulève la question de la réinsertion.

Distribution

Avec Patrick Brüll, Olivier Constant, Mercedes Dassy, Wendy Piette, David Scarpuzza / Mise en scène et dramaturgie : Julien Lemonnier et Camille Sansterre / Assistanat à la mise en scène : Gentiane Van Nuffel / Scénographie : Alice Panziera / Création lumières : Christophe Van Hove / Création musicale : Julien Lemonnier / Réalisation vidéo : Robin Montrau / Montage vidéo : Ayrton Heymans / Costumes : Delphine Coërs / Voix : Françoise Gillard et François Sauveur / Traduction de Sophocle : Sabine Baudson.

Une création de P H O S / P H O R en coproduction avec le Théâtre de la Vie. Avec le soutien du Centre Culturel de Nivelles et du Centre Culturel du Brabant Wallon.

Laissez nous un avis !

2 Messages

  • La Compatibilité du Caméléon

    Le 17 janvier à 22:51 par marille

    Déçue, je m’attendais à une prise de position forte, pourtant après les 5premieres minutes ça part sur le « prof de théâtre » et devient finalement une pièce pas désagréable à regarder mais un peu vide.
    Le sujet des prisons et de ses alternatives passe à la trappe. Bcp de fausses promesses. Certaines scènes très hard font la promesse d’un autre sujet à traiter et puis... rien.
    bref, je recommande pas plus que ça même si ce n’est pas complètement dénué d’interet

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Vendredi 19 janvier 2018, par Didier Béclard

La prison ne sert à rien

La compatibilité du caméléon » explore le déterminisme de la condition des détenus. Même dans un système carcéral alternatif, ouvert, ils conservent leurs réflexes de prisonniers. Déclarés incompatibles avec la société, ils sont conditionnés et obligés de se camoufler pour survivre.

Quatre détenus, deux femmes, deux hommes, sont invités à participer à une expérience pilote : passer la dernière année de leur peine de prison sur une île déserte. Ni menottes, ni barreaux, ils sont logés dans des chalets, peuvent se déplacer librement dans l’île et sont surveillés par des gardiens qui ne sont pas armés. Toute tentative d’évasion ou acte de violence commis par l’un d’eux mettra fin à l’expérience pour tous les détenus qui seront renvoyés dans leur prison respective. Libres de gérer leur temps comme bon leur semble, ils doivent néanmoins obligatoirement participer aux ateliers qui y sont organisés. Pour ce premier trimestre, l’atelier est consacré au théâtre.
L’animateur de cet atelier, Vincent, entend les faire travailler sur « Antigone » de Sophocle. Mais même dans ce régime de relative liberté, la prison reste la prison et les prisonniers des prisonniers, avec leur agressivité verbale, leur réticence à participer pleinement, avec une violence pas toujours contenue qui s’exprime, au mieux, dans leur langage corporel. Les entretiens face caméra, autre obligation imposée par les termes du contrat, révèlent les failles de chacun, les difficultés à assumer leur autonomie après un séjour en cellule où ils étaient privés de tâches quotidiennes, l’angoisse du silence, l’ivresse de la nature, ... Mais peu à peu, ils manifestent une forme progressive d’acceptation des règles du jeu.
Le projet trouve son origine dans un article consacré à l’île norvégienne de Bastøy, située à une centaine de kilomètres au sud d’Oslo. Transformée en prison à ciel ouvert, elle accueille 115 détenus avec pour objectif de les responsabiliser pour qu’ils se défassent des nœuds du passé avant leur retour dans la société. Le taux de récidives des prisonniers se situe à 16% pour 60% de récidive dans les prisons belges.
Pendant quatre années, les metteurs en scène, Camille Sansterre et Julien Lemonnier, ont également rencontré des acteurs de terrain : directeur de prison, avocats, animateurs de théâtre en prison, anciens détenus, ... Ils ont partagé le fruit de ces rencontres avec les comédiens qui, à partir de canevas de situations préécrites, ont travaillé sur base d’improvisations. L’écriture de plateau a ensuite été retravaillée pour aboutir à une matière finale épurée.
La confrontation des vers de Sophocle avec le langage quotidien des détenus se renforcent mutuellement. Au gré des ateliers, les participants s’affirment, dévoilent leurs faiblesses, leur volonté aussi parfois. Même Vincent, qui dans une tirade homérique fustige le jusqu’au-boutisme des Grecs, n’en sort pas indemne. En dépit de quelques scènes superflues, le jeu des comédiens – Patrick Brüll, Olivier Constant, Mercedes Dassy, Wendy Piette et David Scarpuzza – est puissant et par moment d’une violence qui met mal à l’aise. La preuve qu’il est on ne peut plus réaliste et crédible.

« La compatibilité du caméléon » par le collectif P H O S/P H O R au jusqu’au 27 janvier Théâtre de la Vie à Bruxelles, 02/219.60.06, www.theatredelavie.be.

Théâtre de la Vie


Rue Traversière, 45
1210 Saint-Josse-Ten-Noode