LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

Théâtre | Théâtre Le Public

Dates
Du 9 janvier au 22 février 2014
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.theatrelepublic.be
contact@theatrelepublic.be
+32 2 724 24 44

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

SALLE DES VOUTES Création mondialeComédie dramatique.Mise en scène : Jos Verbist et Didier de Neck.Avec : Didier de Neck, Magali Pinglaut, Benoît Verhaert et Laurence Vielle.Photo : Bruno Mullenaerts Deux hommes, deux femmes. Qui a aimé l’un ? Qui a haï l’autre ? Qui déteste tout le monde ? Tous octogénaires dans une région onirique d’un petit pays, les polders en Flandre, ils se connaissent depuis l’enfance. L’Histoire, ils la traversent comme elle les traverse : enfants pendant la dernière guerre ou au Congo, amoureux meurtris. Ils se cherchent avec tendresse et violence : c’est leur grandeur et leur malédiction. À chaque fois qu’ils se retrouvent, c’est parce Jeanne les invite à jouer un jeu étrange inventé par elle … En comprennent-ils les règles ? Y en a-t-il d’autres que celles de la vie ?
UNE CRÉATION ET PRODUCTION D’AUDIENCE ASBL ET DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC L’AIDE DU MINISTÈRE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, SERVICE THÉÂTRE (CAPT). EN PARTENARIAT AVEC LA MAISON DE LA CULTURE DE TOURNAI, LA MAISON CULTURELLE D’ATH ET DU THÉÂTRE ANTIGONE DE COURTRAI.
Photos ©Bruno Mullenaerts

Laissez nous un avis !

14 Messages

  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 11 janvier 2014 à 04:28 par schoumaker

    De l’humanité dans tout ce qu’il y a d’inhumain.L’humanité vient de l’handicapée qui garde une relation affective sans failles,avec les 3 protagonistes.Le jeu de la cigogne,un jeu qu’on ne comprend pas bien sûr,mais tous les personnages octagénaires accomplissent bien
    sûr leur dernière migration......Un texte cisele, des acteurs tous extra dans leurs rôle. Malgré tout un spectacle noir de noir. L’humour qui nous permettrait de souffler un peu est présent mais pas récurrent.Le rire m’aurait permis de sortir de cet enfer amour-haine,d’octagénaires

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 19 janvier 2014 à 01:22 par nadine

    Je suis assez d’accord avec les avis postés avant moi. Petit retour en arrière de ces 4 octagénaires. On apprend – ou on se rappelle – même des choses sur le passé de la Belgique avec son ex-colonie... et l’excellence du jeu des comédiens ne suffit pas à mon avis. Et puis il y a ce stupide jeu des cigognes qui revient sans cesse et pour lequel on peut même se demander s’ils en connaissent eux-mêmes les règles ou même s’il y a des règles à ce jeu qu’ils ont dû s’inventer du temps où ...

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 22 janvier 2014 à 01:28 par Idoine

    Je ne vais pratiquement jamais au théâtre. J’ai souvent peur de m’y ennuyer ou de ne pas comprendre les codes. Ce soir, j’ai été bluffé. Je suis tombé dans le récit dès le début. Je n’ai pas décroché un instant. Bravo à l’auteur ! Bravo aux comédiens. Je vous trouve vrais et touchants. Je vous remercie pour cette belle soirée. Il y a une chose que je voudrais souligner c’est la discrétion efficace de la mise en scène. Elle nous guide et nous plonge dans l’histoires de ces personnages tellement humain sans jamais étaler d’esthétique envahissante ou de savoir faire prétentieux. 
    Nous sommes devant une simplicité confondante qui fait couler de source le propos et le jeu. Je vous enjoins à aller voir ce bijou. 
    Merci à toute cette belle équipe. 
    Merci au Public de nous faire découvrir de si belles personnes. 
    Idoine, un spectateur conquis.

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 22 janvier 2014 à 12:51 par allumette

    j’ai adoré cette pièce
    le soir où j’y étais, le public était très enthousiaste, ça riait, et puis c’était tout dans l’émotion. Les acteurs jouent très bien, le texte est percutant et nous fait penser à notre vieillesse à venir. Oui bien sûr, cela raconte qu’on peut passer à côté de sa vie, mais que chaque vie a pourtant sa justesse, son humanité, sa fragilité, sa beauté. Je vais y retourner et amener des amis. Scéno, mise en scène, jeu, texte,.....impeccables. Rythme qui nous entraîne en passant d’une époque à l’autre, va et vient incessant, avec pour fil conducteur, Jeanne qui désire revoir une dernière fois ses trois amis qui lui ont appris à jouer au jeu des cigognes. Un jeu énigmatique qu’on aimerait jouer avec eux. Il faut le voir !

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 24 janvier 2014 à 10:55 par J

    Un spectacle touchant, beau, intelligent et plein d’humour ; quatre comédiens magnifiques, sur le fil, des moments de grâces et d’éclats rares ; un texte incisif, interpellant, qui rappelle certains pans historiques de la Belgique. De la colère, du sadisme, de la tendresse, de la folie, de l’espoir et des désillusions. Une histoire d’amitié et d’amour entre quatre personnages qu’on pourrait connaître, et qui donne envie de se parler. Courrez-y !

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 1er février 2014 à 10:38 par lorant

    De très bons comediens,heureusement !!

    Je n’ai pas très bien compris les règles du jeu mais pour suivre la pièce cela ne m’a pas du tout perturbée !le jeu n’apporte rien de plus à la pièce.

    BRAVO à Laurence Vielle qui est très touchante avec ses notes d’humour !Bel avenir

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 1er février 2014 à 12:11 par cybemi

    un jeux inventé par 4 enfants pour fil conducteur, 4 enfants qui n’ont pas eu un départ facile dans la vie, 4 adultes blessés qui s’aiment comme ils peuvent, 4 octogénaires solitaires qui pourrait se retrouver grâce à l’une d’entre eux, celle dont le handicap était le plus évident et pourtant celle qui vivra sa vie pleinement. De l’émotion, du rire, des acteurs de talent. Désarçonné au début, on se laisse emporter, et on ne décroche pas un instant. Seul bémol, un petit programme expliquant en quelques mots la dysphasie aiderait bien à la compréhension de la pièce, c’est un trouble peu connu.

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 6 février 2014 à 06:45 par Alexei

    J’ai assisté à cette représentation. Et bon, j’ai bien compris que ce sont 4 personnes âgées parlant de leurs regrets, de leurs vies, de leurs passés etc mais j’ai pas réussi à être pris ni à être touché par la pièce et les acteurs au point que je me suis assoupie à un moment tellement que je m’ennuyais. J’ai trouvé la pièce affreusement longue et vu les commentaires je m’attendais à largement mieux et j’ai regretté d’y avoir assisté. 

    Une pièce très technique, qui manque de proximité et d’accessibilité pour son public. D’où le fait que celui-ci ne peut se sentir proche et touché par ses histoires qui font partie de la vie de beaucoup et donc devraient nous toucher mais cela n’est pas le cas.

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 11 février 2014 à 10:45 par éléna

     Ce spectacle est un petit bijou qui vaut la peine d’être vu

    C’est un très beau texte porté par de puissants et généreux acteurs et une subtile mise en scène.

    Ce qui s’avère, au départ, n’être qu’une simple histoire entre 4 personnages devient au fur et à mesure un drôle de tableau pleins de contradictions qui dépeint des rapports humains touchants et justes.

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 12 février 2014 à 12:18 par VincentD

    Il faut quelques minutes pour comprendre ce qui se passe sur scène. Mais une fois qu’on a décodé cela, on est happé par le sujet et surtout pour la formidable performance des 4 acteurs. Chacun a un registre de jeu particulier qui colle parfaitement à son personnage. Un superbe quatuor qui nous joue une sonate exigente. Mise en scène parfaite aussi. Une des toutes bonne pièces de la saison. A voir absolument. 

    Je suis sorti de cette pièce assez ému. Merci.

    Répondre à ce message
  • LE JEU DES CIGOGNES de Philippe Blasband

    Le 17 février 2014 à 09:55 par Pattrick

    Dès que l’on est dans la salle, on voit les
    comédiens, pardon, les personnages. Ils se baladent au bord de mer, discutent…
    et puis, on ne comprend pas. 4 personnes âgées, un jeu dont les règles nous
    échappe et un mélange d’actualité et de souvenirs. Et puis, petit à petit,
    comme un tableau impressionniste, on attrape des brides d’histoires, on refait
    le tissus de leur histoire. Depuis la rencontre à l’école, jusqu’aux moments
    fatal pour chacun qui a changé les relations.

    Les interprétations sont excellentes,
    chacun à bien son personnage, son monde. Les désirs, les envies et les
    rivalités sont amenées par touches aussi.

    L’unique décors, un très long banc, est
    bien utilisé. Un apport visuel apporte parfois quelques indices (mais n’est pas
    nécéssaire).

    Vraiment une bonne pièce, humaine, d’une
    banalité qui l’a rend unique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Lundi 17 février 2014, par Laura Bejarano Medina

Sur les ailes du passé

Niché sous les voûtes du Théâtre Le Public, Le Jeu des Cigognes révèle avec une délicate intensité les liens intimes qui unissent ou désunissent des amis d’enfance meurtris par le passé. Accompagné de comédiens profondément touchants, Jos Verbist et Didier de Neck subliment le texte de Philippe Blasband à travers un recueil de sensations, de souvenirs et d’images singulièrement troublant.

Sur un banc au cœur des polders, entre le vent et les marées, quatre octogénaires nous racontent leur enfance bercée par les vagues et la solitude. En arrière scène, un écran semble rappeler en noir et blanc des brides de souvenirs en bord de mer. C’est dans ce décor simple et poétique que Magali Pinglaut, Didier de Neck, Benoît Verhaert et Laurence Vielle nous livrent le récit émouvant de quatre vies entrelacées. Par un subtil voyage entre passé et présent, Philippe Blasband rythme l’intrigue et trace les portraits croisés de quatre enfants qui, au-delà de leurs différences, scellent une amitié inattendue autour d’un jeu étrange.

Ayant perdu de vue ses camarades de jeu depuis de longues années, Jeanne tente de retrouver Béatrice, Charles et Antoine afin de les réunir lors d’un pique-nique sur la plage. Sans cesse ponctué par ce "Jeu des Cigognes" dont eux seuls connaissent la logique, ce spectacle intriguant traverse le temps et suit les personnages à différentes périodes de leur existence. Tirant sa richesse de l’interprétation de quatre comédiens d’exception, Le Jeu des Cigognes dévoile les blessures et les failles cachées derrière des personnalités complexes et attachantes.

Reflet saisissant de la vie, Le Jeu des Cigognes bouleverse le spectateur par des émotions poignantes qui, camouflées derrière la beauté des mots, nous surprennent sans crier gare. Alors que la parole intime imprègne l’atmosphère, les difficultés mentales de Jeanne, l’humour grinçant de Béatrice, la solitude d’Antoine ou encore la violence de Charles apparaissent sous un autre jour et s’enrichissent d’une sensibilité nouvelle. Amplifiés par un micro ou simplement délivrés sur le ton de la confidence, les états d’âme des quatre personnages s’alignent aux répliques cinglantes ou émouvantes, sans cesse alimentées par ce besoin impérieux de raconter leur histoire.

Embelli de moments de grâce et de poésie, ce spectacle déroutant laisse transparaître la nostalgie et les regrets au fur et à mesure que le temps s’écoule et que la frontière entre sentiments d’amour et d’amitié s’estompe. En apprivoisant avec simplicité les sujets sensibles du vieillissement, de la maladie ou de la différence, Le Jeu des Cigognes offre un témoignage affiné de nuances qui explore, avec justesse et grandeur, la profondeur du pardon et du cœur.

Laura Bejarano Medina

Théâtre Le Public


Rue Braemt, 64 70
1210 Saint-Josse-Ten-Noode