LA JEUNE FILLE FOLLE DE SON ÂME - Le Rideau @ Marni

Théâtre | Le Rideau

Dates
Du 8 au 26 octobre 2013
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.rideaudebruxelles.be
contact@rideaudebruxelles.be
+32 2 737 16 00

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

LA JEUNE FILLE FOLLE DE SON ÂME - Le Rideau @ Marni

J’AI MOURU D’UN COEUR EN CENDRES
création

Avec sa langue shakespearienne, sensuelle et vive, l’auteur du Cocu magnifique explore les possibles du cœur et du corps dans une époque en perte de repères. Depuis longtemps, Michael Delaunoy rêvait de s’attaquer à Crommelynck. Il s’y plonge avec délice et révèle ce chef-d’œuvre méconnu, dont la modernité résonne avec force : dans un monde qui hésite entre tabous religieux et consommation effrénée, que faire des désirs éperdus qui nous habitent ? Avec Anne-Claire, Lucile Choquet, Michael Delaunoy, Damien de Dobbeleer, Steve Driesen, Céline Estenne, Laura Fautré, Noémi Knecht, Arthur Marbaix, Anaïs Pellin, Grégoire Renquin, Charlotte Villalonga

Texte : Fernand Crommelynck / Mes : Michael Delaunoy
Avec
Anne-Claire, Lucile Choquet, Michael Delaunoy, Damien de Dobbeleer, Steve Driesen, Céline Estenne, Laura Fautré, Noémi Knecht, Arthur Marbaix, Anaïs Pellin, Grégoire Renquin, Charlotte Villalonga

8 > 26.10
à 20h, sauf les mercredis 09, 16 et 23/10 à 19h30, et le dimanche 20/10 à 15h00.

R+ RENCONTRE le Me 16/10 avec Michael Delaunoy et l’équipe de création (après le spectacle)

Le Rideau de Bruxelles @ Marni
rue de Vergnies 25 - 1050 Bruxelles

Réservations 02 737 16 01
www.rideaudebruxelles.be

Laissez nous un avis !

9 Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Vendredi 18 octobre 2013, par Laura Bejarano Medina

Entre cœur et corps

Désireux depuis longtemps de faire connaître à sa juste valeur l’œuvre de Fernand Crommelynck, Michael Delaunoy porte à la scène un trésor théâtral gracieux et envoûtant. Avec La jeune fille folle de son âme, il donne vie à un conte cruel où la sensualité du corps et la pureté du cœur semblent se confronter dans toute leur splendeur.

La jeune fille folle de son âme commence au lendemain d’une nuit de noces longuement attendue, au cœur d’un décor raffiné dont l’escalier mène à une chambre, témoin silencieux des tourments de l’amour et des plaisirs inavouables. Devant cette façade dont les multiples portes et fenêtres dévoileront peu à peu tous leurs secrets, les personnages de Crommelynck nous livrent le drame d’une adolescente devenue femme. Après 5 ans passés au couvent, Carine épouse enfin Frédéric, son amant de toujours. Alors que le bonheur des amoureux éclate enfin au grand jour, une suite d’événements et de rencontres aux propos inattendus vont semer le désarroi dans le cœur de la jeune fille.

Dans La jeune fille folle de son âme, Michael Delaunoy nous parle avec subtilité et ferveur de la découverte du plaisir et de l’amour. Accompagné de comédiens touchants et criants d’authenticité, il sublime le lyrisme des mots et la poésie presque shakespearienne de l’auteur. Les personnages vont et viennent, s’agitent et incarnent l’urgence de la parole en exprimant avec force et conviction ces choses vitales qui doivent être dites et entendues. Tous nous dressent le portrait angélique de Carine dont la candeur et la pureté inébranlables sont malmenées par les Masques, représentants anonymes du désir charnel. La talentueuse Charlotte Villalonga retranscrit l’émoi de cette jeune fille avec une émotion bouleversante et une intense fragilité. Avec Damien De Dobbeleer (Frédéric), ils forment un couple parfait d’amants fiévreux et émouvants, exposés aux frémissements du premier amour.

En ouvrant une réflexion sur la question "Que faire de son corps et du désir qui l’habite ?", le spectacle s’enrichit d’une dimension à la fois émotionnelle et charnelle. Ici, lorsque les sentiments exultent, les corps parlent autant que les cœurs. Les personnages de Crommelynck, animés par l’élan de l’amour et l’ardeur du plaisir, deviennent avant tout des corps tremblants qui se cherchent à chaque instant, se lient l’un à l’autre, puis se repoussent pour se retrouver aussitôt.

Sans tomber dans le sentimentalisme, Michael Delaunoy nous invite à la délectation du texte de Crommelynck dont il extrait la fraicheur d’une jeunesse aux passions troublantes. Doté d’une puissante profondeur, La jeune fille folle de son âme décrit avec sensibilité et volupté la perte de l’innocence et les troubles d’une âme au destin tragique et déchirant.

Laura Bejarano Medina

LA JEUNE FILLE FOLLE DE SON ÂME

LA JEUNE FILLE FOLLE DE SON ÂME from Rideau de Bruxelles on Vimeo.

Le Rideau


Rue Goffart, 7 A
1050 Ixelles