L’être ou ne pas l’être

Bruxelles | Théâtre | Centre culturel Espace Magh asbl

Dates
Du 15 au 25 février 2017
Horaires
Tableau des horaires
Centre culturel Espace Magh asbl
rue du Poinçon, 17 1000 Bruxelles
Contact
http://www.espacemagh.be
info@espacemagh.be
02-274.05.10

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar

Nombre de votes: 1

L’être ou ne pas l’être

Shakespeare, le grand dramaturge anglais, se retrouve plongé dans un monde où les personnages de ses œuvres prennent vie.
Richard III lui en veut de l’avoir fait fourbe et avide de pouvoir, sans foi ni loi. Il décide d’utiliser ses capacités de fin stratège pour emprisonner son créateur et le forcer à réécrire son histoire.
Mais le tyran, soudainement assoiffé d’honorabilité littéraire, doit aussi résister à un mystérieux révolutionnaire qui veut mettre à bas sa dictature.
Entre les histoires de cœur de Roméo et Juliette, les problèmes de gestion à l’auberge “Hamlet, le roi de l’omelette” et les maladroites tentatives de rébellion de Mercutio, L’être ou ne pas l’être explore, avec fougue et humour, les textes shakespeariens en les faisant côtoyer des éléments de la pop culture.

De grands thèmes tels que l’amour, la trahison, la soif de pouvoir et la loyauté sont abordés. Ce spectacle moderne démontre l’intemporalité de l’oeuvre de Shakespeare.

Distribution

Création collective dirigée par Oussamah Allouchi en coproduction avec l’Espace Magh.

Mise en scène : Mohamed Allouchi┃Interprétation : Mohamed Allouchi, Oussamah Allouchi, Ahmed Ayed, Barbara Borguet, Yassin El Achouchi, Martin Goossens, Rachid Hirchi, Mohamed Ouachen, Anaïs Tossings et Nihale Touati┃Chorégraphies : Valérie Cornelis┃Costumes : Anaïs Tossings┃Lumières : Denis Longrée┃Régie plateau : Amir Mellal.

Laissez nous un avis !

2 Messages

  • L’être ou ne pas l’être

    Le 16 février à 17:52 par soniaLUX

    Shakespeare et ses personnages sont ici une inspiration pour une autre vision pleine de surprises et d’allusions. C’est drôlement bien ficelé. Magnifique interprétation. Un spectacle à ne pas manquer. Tout simplement génial. Merci aux comédiens pour cette super soiré.

    Répondre à ce message
  • L’être ou ne pas l’être

    Le 17 février à 06:55 par verschueren

    Le spectacle est très frais, sympa, comique, jeune. Les acteurs sont très sympathiques. Vous passez un bon moment en bonne compagnie. A voir ! A découvrir. Je vous le recommande !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Vendredi 17 février 2017, par Palmina Di Meo

Shakespeare version culture pop

Qu’arrive-t-il lorsque les personnages échappent à leur auteur ? Ils se réapproprient leur histoire, tiens !

Richard, roi difforme et tyrannique a emprisonné Shakespeare afin qu’il corrige sa pièce et dresse de sa personne un portrait flatteur pour la postérité. Shakespeare refuse et voilà Richard transformé en un Othello de pacotille, entouré d’intrigues amoureuses dont il s’imagine être la cible. Roméo et Juliette, Hamlet et Ophélie, Mercutio, tous seront pris dans un scénario tragique au fil des répliques shakespeariennes cultes, de nos boutades à la mode ou de nos formules toutes faites.

Complots, quiproquos, coups bas, déceptions amoureuses et vendettas vont se succéder à un rythme hallucinant dans un ballet de scènes comiques oscillant entre cartoon et comédie musicale.

En somme, une heure trente de gags et de rebondissements inédits avec une équipe soudée et des comédiens parfaitement synchronisés pour une traversée non académique et décomplexée de l’œuvre de Shakespeare. D’ailleurs la paternité de son œuvre n’a-t-elle pas fait polémique ?

Après « La vie c’est comme un arbre », Mohamed Allouchi signe avec « L’être ou ne pas l’être » une nouvelle mise en scène pleine d’entrain, sans moyens, mais avec des acteurs polymorphes. On y retrouve quelques habitués comme Mohamed Ouachem et Rachid Hirchi et une pléiade d’autres : Oussamah Allouchi, Ahmed Ayed, Barbara Borguet, Yassin El Achouchi, Martin Goossens, Anaïs Tossings et Nihale Touati, tous visiblement soudés et homogènes.

Et puis sous le tragi-comique, la question : celle la violence. À quoi mène-t-elle ? Au ridicule, à la solitude et au remords ? À méditer et ici surtout à savourer pour petits et grands.

Palmina Di Meo

Centre culturel Espace Magh asbl


rue du Poinçon, 17
1000 Bruxelles