L’échange

Saint-Josse-Ten-Noode | Théâtre | Théâtre Le Public

Dates
Du 13 janvier au 20 février 2016
Horaires
Tableau des horaires
Le Public
rue Braemt, 64-70 1210 Saint-Josse-Ten-Noode
Contact
http://www.theatrelepublic.be
contact@theatrelepublic.be
+32 80 09 44 44

Moyenne des spectateurs

starstarstar-halfstar-offstar-off

Nombre de votes: 3

L’échange

Un jeune couple, Louis Laine, un Américain teinté d’Indien, et sa femme Marthe, une paysanne française exilée par amour pour lui, rencontre sur la rive américaine de l’Océan un autre couple : Thomas Pollock Nageoire, businessman de Wallstreet, et sa femme, Lechy Elbernon, femme de caractère et actrice. Thomas se rend vite compte des qualités de la femme de Louis : fidélité, profondeur, courage… Aussi lui propose-t-il une « affaire », un échange…

L’intrigue est simple, Claudel en fait un évènement. Avec force et subtilité, ce spectacle évoque la liberté, l’engagement, le désir, sa quête et son assouvissement. Chaque moment représente un enjeu clé de l’existence. L’écriture bouleversante de l’immense Claudel fait vibrer les acteurs qui livrent une parole dense, fleuve. Une expression rare de la passion des Hommes. Intemporel et universel, Peggy Thomas nous propose une version lumineuse de ce chef-d’œuvre qui nous le rend proche, si proche... Laissez-vous submerger, ce Claudel-ci vous enchantera !

Scénographie Vincent Bresmal
Costumes Annabelle Locks
Lumière Guillaume Fromentin

UNE CRÉATION ET PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC EN PARTENARIAT AVEC LES TUGS ET AVEC L’AIDE DU THÉÂTRE DE LA VIE.

Distribution

De Paul Claudel. Mise en scène : Peggy Thomas. Avec Aurélie Vauthrin-Ledent, Isabelle Renzetti, Jean Marc Amé, Philippe Rasse

Laissez nous un avis !

3 Messages

  • L’échange

    Le 2 février 2016 à 23:40 par VVVV

    Au centre de ce spectacle, le texte de Claudel, un texte riche et complexe, ardu sans doute. Alors si on n’accroche pas, c’est foutu, mais si vous vous laissez emporter par la poésie du langage et l’émotion des personnages, vous ne pouvez que savourer le voyage. Un plateau sobre, un texte qui ouvre l’imaginaire, des personnages passionnels, une mise en scène sobre, efficace et intense...

    Répondre à ce message
  • L’échange

    Le 10 février 2016 à 10:10 par babou39

    Un très beau texte assurément mais il n’a pas été porté par les comédiens de façon égale : ton monocorde parfois, ça manquait de vie, je trouve, mais il est vrai que je n’ai pas vu le temps passer.

    Répondre à ce message
  • L’échange

    Le 21 février 2016 à 17:08 par cybemi

    Comme dirait Gandalf : "fuyez , pauvres fous", rien à reprocher aux interprètes qui retirent le meilleur de leur texte et le public bien déçu (à entendre les commentaires à la sortie ) a , comme moi, applaudi pour les remercier de leur prestation. Sinon il reste 2heures d’ennui profond tant le texte poétique est hermétique et le fil de la pièce noyé au milieu de monologues interminables. Tant pis pour le génie de Claudel, il est ici vraiment indigeste.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Lundi 25 janvier 2016, par Catherine Sokolowski

Dilemme claudélien

Deux couples, une scène, un texte dense et lyrique sur le thème de l’infidélité, tels sont les ingrédients de “L’échange”, une création qui ravive l’éclat du bijou de Paul Claudel. Ce théâtre pur, sans artifice, offrant une place essentielle au texte, est réservé aux amateurs du genre. Pour certains, les dialogues paraîtront épuisants. D’autres apprécieront la confrontation des valeurs des quatre protagonistes et se réjouiront d’entendre le langage riche et subtil de Claudel remis à l’honneur.

Marthe (Aurélie Vauthrin), très croyante, passionnée, s’est mariée avec Louis pour la vie. Mais Louis Laine (Jean-Marc Amé) est épris d’indépendance et tombe amoureux d’une actrice émancipée, Lechy Elbernon alias Isabelle Renzetti. Le mari de Lechy, Thomas Pollock Nageoire (Philippe Rasse), homme d’affaire de Wall Street fonde, quant à lui, son bonheur sur l’argent jusqu’à ce qu’il découvre Marthe. Au passage, félicitons les acteurs pour leurs efforts de mémoire !

Tout ce petit monde s’entrecroise, s’épaule ou s’affronte, chacun proposant son chemin dans le dédale des relations humaines. Il ne s’agit pas de démontrer une quelconque culpabilité en fustigeant un comportement mais plutôt de comprendre le cheminement psychologique des personnages, qui tous apportent leur eau au moulin. Il est également possible d’envisager les protagonistes comme ne formant qu’un : quatre aspects complémentaires d’une même personne (Claudel) tiraillée entre devoirs et tentations.

Avec cette oeuvre intemporelle et moderne, alors même qu’elle est écrite en vers, Claudel aborde plusieurs thèmes toujours contemporains : la fidélité, le désir, le besoin de liberté. L’économie volontaire d’artifices renforce la profondeur du texte puisque l’attention n’est jamais distraite. Cependant, à contrario, certains pourraient regretter ce dépouillement. Ceux-là devraient plutôt revoir “Proposition indécente”, du réalisateur Adrian Lyne qui traite d’un sujet similaire mais de manière simplifiée (et beaucoup plus commerciale !). Alors Claudel versus Lyne, à vous de savoir, mais si vous penchez pour l’écrivain, il ne faut plus attendre !

Théâtre Le Public


Rue Braemt, 64 70
1210 Saint-Josse-Ten-Noode