L’Homme de Spa

Bruxelles | Théâtre | Les Riches-Claires

Dates
Du 12 au 29 décembre 2018
Horaires
Tableau des horaires
Les Riches-Claires
Rue des Riches Claires, 24 1000 Bruxelles
Contact
http://www.lesrichesclaires.be
accueil@lesrichesclaires.be
+32 2 548 25 80

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar-half

Nombre de votes: 11

L’Homme de Spa

Au cœur de la jungle des discours sur le recyclage, là où l’oreille de l’homme n’a pas encore pris son pied, la décomposition des emballages quotidiens provoque parfois de sauvages floraisons. Étrange sorcier né du hasard de la rencontre entre un chant apache et une danse martienne, élevé dans l’amour des musiques du monde et nourri d’art plastique, l’Homme de Spa nous entraîne dans un rituel aquatique sur thème de bouteilles en plastique, pour exulter en-fin au rythme d’une festive rumba.
Max Vandervorst fête son trentenaire de création… À cette occasion, il réinterprète son spec-tacle précurseur des années 90. Visuel, musical, humoristique, et festif !

Du 12 au 29 décembre
Le mercredi à 19h, du jeudi au samedi à 20h30.
Deux représentations le jeudi 13 décembre : à 14h et à 20h30
Tarif unique 8€ (2e mercredi de série) : le 19 décembre à 19h

Distribution

Conception, musique et jeu : Max Vandervorst
Mise en scène : Jean-François de Neck
Scénographie : Amalgame
Régie : Claire Steinfort
Une production de Curieux Tympan asbl, avec l’aide du Ministère de la CFBW.

Laissez nous un avis !

2 Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mardi 18 décembre 2018, par Yuri Didion

Drôle de zik avec un drôle de zig

Max Vandervorst, c’est cet artiste bruxellois qui fait de la musique avec tout et n’importe quoi. Il détourne les objets de leur fonction première, et avec plus ou moins de transformation, en fait des instruments aussi ludiques qu’inattendus. Avec ce spectacle - qui, depuis sa création en 1994, a fait le tour du monde - il nous fait revivre nos origines véritables, puisque "nous ne descendons ni du Neandertal, ni du Sapiens, mais bien de l’homme de Spa", comme nous l’annonce l’hôtesse d’accueil.

Pour reprendre les mots de l’artiste, "la dramaturgie de ce spectacle est très simple : au début, il y a un type fou qui fait de la musique, à la fin, tout le monde est fou". C’est sans doute ce qui résume le mieux ce spectacle qui, de prime abord, a de quoi inquiéter. Un type qui fait de la musique avec des bouteilles en plastique sur la tête, bizarre, non ? Mais on se prend très rapidement au jeu décomplexé du musicien. Quelques chansons reconnaissables donnent les repères nécessaires, et attisent la curiosité pour les instruments étranges présents sur scène. De là, il suffit d’un peu d’audace de l’artiste qui envahit le public pour que celui-ci se prête au jeu et se lance dans des essais musicaux plus ou moins fructueux.

On découvre ainsi un orchestre : agitophones, cannebasses, spalafon, ou encore bouteille de pan à coulisse que Max Vandervorst fait sonner avec une maîtrise certaine. Et si, peut-être, l’idéologie écologiste n’est pas précisément au centre même de la démarche, impossible de ne pas la lire dans le travail de détournement, réutilisation et re-création. A quelques jours de la marche pour le climat, à l’époque du boom écologique et des innovations toujours plus impressionnantes, qu’il est plaisant de voir se concrétiser toutes ces inquiétudes dans le plaisir du jeu, de la créativité, de l’amusement et d’un brin de folie.

L’homme de spa

Les Riches-Claires


Rue des Riches Claires, 24
1000 Bruxelles