Il nous faut l’Amérique ! (Koffi Kwahulé)

Ixelles | Théâtre | Théâtre Varia

Dates
Du 9 au 27 octobre 2018
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre Varia
Rue du Sceptre, 78 1050 Ixelles
Contact
http://www.varia.be
reservation@varia.be
02-640.35.50

Moyenne des spectateurs

starstarstar-halfstar-offstar-off

Nombre de votes: 5

Il nous faut l’Amérique ! (Koffi Kwahulé)

Avant Il nous faut l’Amérique ! Koffi Kwahulé n’avait jamais écrit de comédie, mais le désir d’en écrire une était là. Ecrire une comédie qui partirait d’une non-situation. Où trois pieds nickelés, une femme et deux hommes, tueraient le temps en bavardant. Les choses peut-être en seraient restées là si ce désir de comédie n’avait pas rencontré une obsession : le corps d’une femme comme corne d’abondance …

Badibadi qui est enceinte, son mari Topitopi et leur ami Opolo forment un drôle de ménage à trois. Ils se partagent au quotidien le pain, du bon pain tendre. Faute de caler les ventres, ce pain devient prétexte à palabres sans queue ni tête. Au milieu des deux hommes, Badibadi tient la barre, mais il lui faut aller se soulager. Et voilà qu’en revenant des toilettes, elle pisse du pétrole ! Bingo ! C’est l’affaire du siècle, le miracle, l’Eldorado ! La gloire et la richesse sont à leurs pieds ! L’Amérique est à eux. Ils vont pouvoir consommer jusqu’à s’en péter l’âme et la panse.

La pièce bascule dans une dimension éléphantesque qui va se transformer elle-même de bien étrange façon. Car si elle est une pépite d’humour et de truculence, on y retrouve aussi toute la dimension poétique de l’auteur et de son écriture-jazz, une écriture de l’écartèlement qui ne cherche pas à combler les impasses de la condition humaine, mais à les ouvrir. Il aime marronner, prendre des détours, ouvrir des fausses pistes, et laisser, entre les rythmes et les mots, le manque et la béance.

A Denis Mpunga, le metteur en scène, et aux acteurs de la distribution qui, avec l’auteur lui-même, forment une belle bande d’artistes de la diaspora afro-descendante, d’habiter l’espace de la scène, d’y jouer, danser, d’y ajouter des musiques, des langues, des images et des voix, pour faire refleurir notre capacité à rêver et à nous laisser dépayser.

Distribution

AVEC
Hippolyte Bohouo
François Ebouelé
Yves-Marina Gnahoua
Uiko Watanabé

LUMIÈRE
Eric Vanden Dunghen

COSTUME
Odile Dubucq

SCÉNOGRAPHIE
Sarah Debattice

ASSISTANAT
Glenn Kerfriden

MISE EN SCÈNE
Denis MPUNGA

Laissez nous un avis !

4 Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Il nous faut l’amérique

Théâtre Varia


Rue du Sceptre, 78
1050 Ixelles