George de Molière (Le Grand Divertissement Royal de la Clinic Orgasm Society)

Ixelles | Théâtre | Théâtre Varia

Dates
Du 19 au 30 avril 2022
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre Varia
Rue du Sceptre, 78 1050 Ixelles
Contact
http://www.varia.be
reservation@varia.be
+32 2 640 35 50

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar-off

Nombre de votes: 9

George de Molière (Le Grand Divertissement Royal de la Clinic Orgasm Society)

George Dandin ou le mari confondu est une comédie grinçante, une satire sociale, mais c’est aussi, à l’origine, le cœur d’un Grand Divertissement Royal donné par Louis XIV en 1668. On y découvre un roturier fortuné, marié à une riche héritière dans l’espoir de s’élever au-dessus de sa condition. L’intrigue est enchâssée dans une Pastorale – intermèdes de chants, de musiques et de danses – qui renforce par sa légèreté festive et sa féerie mythologique, la cruauté des déboires du “héros”. Celui-ci, sans cesse, s’acharne à vouloir prouver qu’Angélique sa femme lui est infidèle pour pouvoir réclamer “justice”, mais il se heurte systématiquement aux mécanismes inoxydables de la domination sociale, et finit par s’y broyer.

Distribution

AVEC Raphaëlle Corbisier, Yoann Blanc, Adrien Desbons, Gregory Duret, Eline Schumacher, Clément Thirion, En cours
MUSIQUE LIVE Frédéric Becker, Gregory Duret, En cours
Et la participation de 14 danseurs-danseuses amateurs·trices
CHORÉGRAPHIE Clément Thirion
RÉGIE GÉNÉRALE Christel Olislagers
ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE Hugo Favier
MISE EN SCÈNE Ludovic Barth, Mathylde Demarez

Laissez nous un avis !

12 Messages

  • George de Molière (Le Grand Divertissement Royal de la Clinic Orgasm Society)

    Le 21 avril à 10:03 par loulou

    Spectacle époustouflant !
    Un Molière comme on ne l’a jamais vu d’autant plus que Georges Dandin est rarement monté.
    Une comédie cruelle mais enveloppée de légèreté,de fantaisie,de burlesque,de loufoquerie.
    On se croirait parfois dans une comédie musicale ,l’intrigue étant insérée dans une "opérette pastorale" écrite par Molière !
    Le texte en ressort renforcé.
    Les costumes (incroyables !),le jeu des lumières,la musique concourent à nous donner à voir un spectacle inoubliable.
    Bravo aussi pour la prestation des comédiens.

    Répondre à ce message
  • George de Molière (Le Grand Divertissement Royal de la Clinic Orgasm Society)

    Le 21 avril à 21:29 par mauvever

    Très belle interprétation de cette pièce classique ,très beau sujet que cette farce mise au gout du jour où la différence des classes nous saute aux yeux dans cette affaire d’adultère où notre George demande réparation , c’est comique , fou, burlesque , où le "petit paysan" qui se heurte à la domination sociale J’étais un peu inquiet , peu emballé , curieux de voir l’évolution du spectacle après l’entrée hors scène des bergers à cloches ," ouille ! ça promet ", mais je fus agréablement étonné du spectacle produit , du rire , de la musique ,des comédiens affutés , des costumes magnifiques , des instants plus osés ,beaucoup de recherche pour donner pleine mesure à cette féerie de lumière ,un tout bon moment , je pense aller revoir ce petit chef d’oeuvre à Mons où la pièce est programmée. Bravo à la troupe ,bravo au Varia ! Ph . Neus

    Répondre à ce message
  • George de Molière (Le Grand Divertissement Royal de la Clinic Orgasm Society)

    Le 22 avril à 14:10 par rami

    Un spectacle véritablement formidable. Une création plurielle qui réunit avec habileté une composition musicale prodigieuse et folle, des costumes délirants, une scénographie et des lumières simplement magnifiques, et une distribution cinq étoiles. Même les chorégraphies de fancy-fair y trouvent une place toute appropriée ! Il est peu de fois où l’on a pu se dire, dans les dernières années du paysage théâtral Belge, que Molière est avant tout une fête, et un divertissement dans ce que le mot a de plus beau en son sens : le plaisir et la liberté. Car oui, on en ressort avec un grand sentiment de liberté d’avoir pu voir tant de gens sur scène, parfois presque trente, éprouver tous -ou presque- le plaisir d’être là. C’est rare aujourd’hui, alors vraiment foncez le voir !
    Un unique bémol : A force tirage de couverture et cabotinage, Clément Thiron y joue au moins aussi bien que dans le spectacle Stanley où on a pu le voir il y a quelque mois, c’est à dire seul.

    Répondre à ce message
    • George de Molière (Le Grand Divertissement Royal de la Clinic Orgasm Society)

      Le 23 avril à 16:03 par Clément Thirion

      Bonjour Rami,
      Les chorégraphies que vous qualifiez "de Fancy Fair" (qualificatif un brin désobligeant je trouve, dans ce contexte) ont nécessité des heures d’apprentissage pour les étudiant•es qui les dansent, tant elles sont exigeantes en concentration et en précision rythmique. Tout l’enjeu chorégraphique a été de créer, avec des mouvements simples facilement exécutables par des non-danseur•euses, des moments de ballet visuellement impressionnants. Ne serait-ce que pour la sueur et le temps que ces étudiant•es ont mis à les intégrer, ces danses ne me semblent pas mériter le qualificatif de "chorégraphies de Fancy Fair".
      Quant à mon jeu, que vous attaquez en le ciblant comme le bémol du spectacle, sachez que, au-delà du fait qu’il est violent de lire de tels propos à son propre sujet, je m’efforce chaque soir de rendre lisibles les enjeux du texte et des personnages, tout en étant un partenaire fiable pour les autres acteur•rices. Il n’y a pas un soir où je n’écoute attentivement mes collègues, tant et si bien que je commence à connaître leurs répliques par coeur. Il n’y a pas un soir où je ne me délecte de leur interprétation, que ce soit en état de jeu sur scène, ou en pouffant de rire en coulisses.
      Je suis donc navré de lire que l’état de présence et d’écoute auquel je travaille chaque soir ne vous ait pas été perceptible. Et je suis navré également que l’énergie et l’exigence avec lesquelles j’aborde la scène vous apparaissent comme du "cabotinage et du tirage de couverture". Il me semble cependant que mes partenaires brillent à mes côtés. J’ai donc tendance à croire que je ne les laisse pas tant avoir froid hors de la couette...

      Répondre à ce message
  • George de Molière (Le Grand Divertissement Royal de la Clinic Orgasm Society)

    Le 22 avril à 18:36 par elogro

    Quelle pièce incroyable ! "Georges Dandin" est un texte (très, trop ?) rarement représenté et est probablement l’un des moins connus du répertoire de Molière... et ce dernier aurait probablement beaucoup apprécié cette mise en scène ! Si l’on connaît la portée universelle des œuvres de cet auteur, le travail de Mathylde Demarez, Ludovic Barth et toute leur équipe exceptionnelle donne à la pièce une éclatante actualité, entrant en résonnance avec de nombreux débats : normes, arbitrarité des classes sociales, des genres, relations sociales, humaines et amoureuses... en faisant du tout une délirante comédie qui conserve la pastorale initiale (celle-ci va jusqu’à prendre la forme d’un affrontement de chant et de danse un peu comme dans les comédies musicales américaines) et brille de mille feux (par le jeu des acteurs, mais aussi les costumes magnifiques). A (re)voir absolument !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Théâtre Varia


Rue du Sceptre, 78
1050 Ixelles