De la sexualité des orchidées

Etterbeek | Théâtre | Atelier 210

Dates
Du 7 au 15 février 2020
Horaires
Tableau des horaires
Atelier 210
Chaussée Saint-Pierre, 210 1040 Etterbeek
Contact
http://www.atelier210.be
info@atelier210.be
+32 2 732 25 98

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-halfstar-off

Nombre de votes: 14

De la sexualité des orchidées

Sous des dehors de conférencière très sérieuse, Sofia Teillet nous livre une leçon de biologie des plus savoureuses et jubilatoires. Images et schémas à l’appui, elle se passionne pour la sexualité de certaines espèces végétales et animales, en particulier celle de l’orchidée. Nous découvrirons les techniques de reproduction étonnantes qu’ont développées ces espèces, en réponse à leur environnement et leur difficulté à rencontrer naturellement l’autre sexe.

Il va sans dire qu’observer une fleur qui travaille sa sexualité depuis plusieurs millions d’années peut éventuellement être l’occasion de se demander ce qu’il en est de l’espèce humaine. Toute autre comparaison restera bien sûr à la discrétion du spectateur.

Distribution

Conception et écriture : Sofia Teillet - Production : Camille Bono / L’Amicale

Laissez nous un avis !

9 Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mercredi 12 février 2020, par Marion Hermet

Passion cours de bio remodelé sur la reproduction des orchidées (et des humains)

De la sexualité des orchidées est un décadent cours, pour ne pas dire forcément pièce de théâtre classique. Une proposition de Sofia Teillet qui sort, dans le bon sens, des sentiers battus.

Lorsque nous entrons dans le théâtre du Atelier 210, la ressemblance avec une classique salle de classe est flagrante. Sur scène, un bureau, une diapositive avec une orchidée affichée sur grand écran et Teillet sur scène, attendant l’arrivée des spectateurs – ou élèves – pour une éventuelle leçon de biologie. « Imaginez que vous avez eu Mlle Vincent comme prof à 12 ans » lance au début la comédienne et auteure de la pièce, bien prête à dépoussiérer ce foutu cours de biologie sur la reproduction.
Le cobaye en question ? Les orchidées. Cette classe d’une heure et quelques minutes tend davantage à un conférence-spectacle, sous un ton décalé et rempli d’exemples communs où tout le monde se retrouve. Le rythme est soutenu, sans temps mort. Ce qui rend le cours – pardon la pièce de théâtre – plus ludique et drôle à digérer.

D’ailleurs, revenons en à nos orchidées et à notre nature reproductive. Sans livrer d’éventuels spoils, « où l’insecte fait n’importe quoi, en déposant des débris de jambon dans le combiné de la reproduction des orchidées », quelques putchlines sont trouvées judicieusement. Petit à petit, l’histoire décadente de cette reproduction florale dans son environnement naturel, se déplace lentement vers celle des humains, où l’atmosphère est modifiée sans cesse par telle personne, telle action, tel lieu qui agit sur nous et vice versa.

Au delà de l’idée de présenter un cours de biologie loufoque dans une enceinte hors des bancs de l’école, Sofia Teillet éclaire la notion de la biodiversité humaine, à petite ou grande échelle, un sujet qui reste trop peu souvent mis en lumière. À la sortie de ce « cours », non seulement nous aurons appris des choses oubliées de nos cours de biologie de Mlle Vincent mais aussi rencontré le temps d’une soirée un petit vent de fraîcheur sur la scène théâtrale actuelle.

« Nous revisiterons ensemble les cours de biologie que nous avons eus enfants, tout en les approfondissant, et avec la joie de conscientiser ce que la plupart d’entre nous a oublié : quand on offre une fleur à quelqu’un, on offre en fait les organes génitaux d’un individu végétal. » Sofia Teillet

De la sexualité des Orchidées

Atelier 210


Chaussée Saint-Pierre, 210
1040 Etterbeek