DÉMONS ME TURLUPINANT

Théâtre | Rideau de Bruxelles

Dates
Du 6 au 24 janvier 2015
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.rideaudebruxelles.be
contact@rideaudebruxelles.be
02-737.16.00

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

DÉMONS ME TURLUPINANT

D’après le roman de Patrick Declerck / Conception et mise en scène Antoine Laubin Adaptation et dramaturgie Thomas Depryck et Antoine Laubin, avec Hervé Piron et Brice Mariaule.

Création
06 > 24.01

Antoine Laubin et Thomas Depryck reprennent leur dialogue passionné avec l’écriture de Patrick Declerck qui avait donné lieu au très beau Dehors.
Prix Rossel 2012, Démons me turlupinant évoque avec un humour ravageur et libératoire l’enfance bruxelloise de l’auteur, les week-ends à Ostende avec l’ombre de James Ensor toute proche, une mémé caractérielle, un père prêt à partir n’importe où... et bien plus tard, pour faire injure au temps qui passe, la psychanalyse et l’écriture. Sur scène, deux acteurs, doubles de Patrick Declerck, explorent les mots et l’espace, fouillent le sens et la matière. Par associations libres, ils s’emparent du puzzle d’une vie et reconstruisent l’œuvre d’un homme.

NL Met een flinke dosis grimmige en grenzeloze humor belichamen twee acteurs één van onze mooiste Belgische romans van de laatste jaren. De ziel van James Ensor is duidelijk aanwezig. Laureaat van de Prix Rossel 2012.

Coproduction Rideau de Bruxelles / De Facto. Avec l’aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service du Théâtre - CAPT.

Réservation au 02 737 16 01 ou sur www.rideaudebruxelles.be

Laissez nous un avis !

8 Messages

  • DÉMONS ME TURLUPINANT

    Le 7 janvier 2015 à 11:18 par Joenath

    Allez voir cette pièce sans hésiter, c’est un très beau texte si vous êtes amateur du français et des mots, belle histoire on ne s’ennuie pas une seconde. Belle lecture au début de la pièce d’un chapitre du livre de l’auteur également. A conseiller vivement.

    Répondre à ce message
  • DÉMONS ME TURLUPINANT

    Le 8 janvier 2015 à 09:08 par lepot

    judicieuse mise en scène qui sert une réflexion soutenue sur les racines de la vie,la psychanalyse ,le métier de psychanaliste et d’écrivain de P.Declercq.Le texte invite plus largement le spectateur à s’interroger sur qui il est ?et quels sont ses démons turlupinant ? Quand perplexe ,il commence à prendre le recul nécéssaire ,un récit croustillant ,jouissif d"’Oedipe à Thèbes" lui donne de façon quasi ludique le recul nécéssaire et c’est heureux ,en discutant qu’il sort du théâtre .Merci pour cette excellente soirée et le long débat qui l’a suivie

    Répondre à ce message
  • DÉMONS ME TURLUPINANT

    Le 13 janvier 2015 à 11:11 par TOVABENE

    C’est simple et intelligent . C’est la construction d’un puzzle : de vies , de psy , de livres ... J’ai aimé la discussion d’un ton banal au sujet d’ Œdipe , la mise en place de livres pour former au final un magnifique dessin et la musique de fond : du Bach . Un spectacle qui vaut la peine d’être vu !

    Répondre à ce message
  • DÉMONS ME TURLUPINANT

    Le 19 janvier 2015 à 11:38 par loulou

    Ce texte n’était pas écrit pour le théâtre mais il a été superbement adapté pour la scène.
    Grâce à l’interprétation sans faille des deux comédiens on ne voit pas le temps passé (2h).
    On rit,on est ému.
    Cela donne envie de lire P.Declerck.

    Répondre à ce message
  • DÉMONS ME TURLUPINANT

    Le 23 janvier 2015 à 01:48 par Lauspect

    Belle adaptation, je ne peux que vous dire ne chose, courez voir cette pièce ! Les cateurs sont bons, parfois ils se prenent trop au serieux mais ça passe en général. La pièce dure 2 bonnes heures mais ce n’est pas grave . Bravo

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Lundi 12 janvier 2015, par Vercez Estelle

Tête-à-tête avec moi-même

C’est un beau moment de théâtre qu’Antoine Laubin et Thomas Depryck nous offrent en ce début d’année au Rideau de Bruxelles. Adaptation du roman de Patrick Declerck, Démons me turlupinant nous invite à voyager à travers le récit fragmenté de cet écrivain et psychanalyste belge, lauréat du prix Rossel 2012. Un spectacle intense à la mise en scène judicieuse et au texte, empreint du « désespoir joyeux » propre à son auteur, que portent avec talent Hervé Piron et Brice Mariaule.

Sur scène, des livres à n’en plus finir. Des livres entremêlés, comme autant de souvenirs passés. Des livres cornés, comme autant de souvenirs écorchés. Des livres que deux hommes s’appliquent progressivement à ranger dans les rayons d’une majestueuse bibliothèque. Au fil de leurs mouvements, les fragments d’une histoire s’articulent. Les deux comédiens nous relatent, pêle-mêle, les souvenirs d’un homme, assemblant soigneusement chacune des pièces du puzzle de sa vie…

Cet homme, il s’agit de Patrick Declerk lui-même. De Bruxelles à Ostende, en passant par Briançon, on y découvre le récit d’une jeunesse baignée dans la névrose familiale, d’un âge adulte passé à « penser » les blessures ; une association libre de morceaux de vie décortiqués, semblable à une véritable cure psychanalytique.

Les comédiens Hervé Piron et Brice Mariaule prennent à tour de rôle la voix de l’écrivain. De ses extraits les plus cocasses à ses épisodes les plus graves, le texte déborde d’un humour cinglant. Fidèle au roman, il se caractérise néanmoins par une écriture très dense. Si les deux comédiens l’interprètent avec beaucoup de verve et une belle complicité, les chapitres s’enchaînent à un rythme souvent trop rapide pour qui voudrait mieux apprécier l’intensité de certains passages – ou tout simplement reprendre son souffle. Ceci étant, Démons me turlupinant nous captive par sa mise en scène, judicieuse mise en abyme de l’exercice de psychanalyse auquel nous convie Declerk. Au gré du méticuleux rangement des livres-souvenirs entrepris par les deux comédiens s’esquisse en effet un dessin intriguant, chaque livre portant sur sa tranche le fragment d’un tableau qui, jusqu’au bout, tient le spectateur en haleine avant de finalement donner tout son sens au long « ouvrage » des deux hommes…

Spectacle drôle et poignant, Démons me turlupinant nous touche et nous questionne à notre tour. Que signifie « être soi-même » ? Que sont ces « démons » qui nous hantent ? Si le côté « psy » de la pièce pourrait en effrayer certains, celle-ci n’en demeure pas moins le récit d’une vie fascinante, porté avec justesse et entrain. Libre à chacun d’affronter ses démons ou de les fuir. Antoine Laubin et Thomas Depryck ont décidé de les inviter sur les planches du Rideau.

Estelle Vercez

Démons me turlupinant - Teaser

DÉMONS ME TURLUPINANT from Rideau de Bruxelles on Vimeo.

Rideau de Bruxelles


Rue Goffart, 7 A
1050 Ixelles