Couple en danger

Bruxelles | Théâtre | Les Riches-Claires

Dates
Du 26 janvier au 11 février 2022
Horaires
Tableau des horaires
Les Riches-Claires
Rue des Riches Claires, 24 1000 Bruxelles
Contact
http://www.lesrichesclaires.be
accueil@lesrichesclaires.be
+32 2 548 25 80

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-halfstar-off

Nombre de votes: 3

Couple en danger

Eric Assous s’immisce avec humour et émotion dans la vie d’un couple de quadragénaires en plein questionnement : comment et pourquoicontinuer à vivre ensemble alors que la routine s’est installée et que chacun.e semble ne plus attendre la même chose du voyage ?

Une discussion anodine à propos d’un film se transforme en crise conjugale ; de la fiction à la réalité, faudra-t-il revoir ses désirs à la baisse ou regarder la vie autrement ?


TARIFS :

* 19€ (tarif de base)
* 17€ (prévente)
* 15€ (habitant Bxl/prof)
* 13€ (prévente Bxl/prof)
* 10€ (réduit)
* 8€ (prévente)
* 3€ (études arts)
* Article 27

LES MERCREDIS
* 12€ (de base)
* 10€ (prev.)
* 10€ (réduit)
* 8€ (prev.)
+ Etudes arts
+ Article 27

LES LUNDIS
* 6€ (Lundi-Théâtre)
* Article 27

Distribution

De Eric Assous, avec Laurent Bonnet et Delphine Charlier
Mise en scène de Marie-Paule Kumps
Création d’éclairage : Benoît Lavalard

Laissez nous un avis !

3 Messages

  • Couple en danger

    Le 28 janvier à 13:21 par alec

    La discussion que tient le couple protagoniste après avoir vu un film nous pose des questions à tous au sujet de la vie de couple. De prime abord, on semble entrer dans un débat philosophique sur la vie de couple. Quelles sont les attentes de chacun ? Qu’est-ce que c’est vraiment qu’un couple, au fond ? Le tout se transforme rapidement en une crise conjugale particulièrement truculente, au cours de laquelle les fous rires sont garantis. Un très bon moment.

    Répondre à ce message
  • Couple en danger

    Le 1er février à 22:11 par gwenacap

    Couple en danger dépeint les relations de longue durée avec réalisme et beaucoup d’humour. Le jeu des comédiens est très bon et on ressort de cette pièce avec le sourire car on ne peut s’empêcher de repenser à un moment que l’on a soi-même vécu !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Lundi 31 janvier 2022, par Jean Campion

On joue avec le feu ?

"Les hommes préfèrent mentir", "L’Illusion conjugale", "On ne se mentira jamais !". Ces titres de comédies suggèrent clairement qu’Eric Assous, leur auteur, cherche à nous amuser, en nous plongeant dans des discussions conjugales. Ses personnages ne passent pas leur temps à se tromper, comme dans les vaudevilles de Feydeau. Ils essaient de comprendre leur situation, pour tenter de la maîtriser. C’est ce que font Karine et Didier, dont le couple, usé par les années, est en danger.

Les larmes aux yeux, Karine partage le déchirement de Francesca, l’héroïne de "Sur la route de Madison". Son aventure intense avec le photographe n’aura été qu’une courte parenthèse. Retour à la grisaille d’une vie insipide... Quelle tristesse ! Subjuguée par la merveilleuse Meryl Streep, Karine interroge son mari : "Est-ce que ta vie te plaît ?" Il est 23 h. 40 ! Pas l’heure d’affronter les questions existentielles, rétorque Didier, en pestant contre cette "daube à l’américaine". Cependant ébranlé par la remise en question de leur train-train quotidien, il lui propose un voyage, susceptible de les régénérer. Karine n’y croit pas : "Il y a des petites rides sur les corps. Pourquoi il n’y en aurait pas dans les couples ?" Son existence patine. Pour en sortir, elle rêve de tomber sous le charme d’un homme passionnant. Vexé, Didier lui vante la tonicité de leur vie sexuelle, son endurance. Karine reconnaît ses qualités, mais elle considère le coït comme un acte animalier. Pas essentiel. Cette nuit, d’ailleurs, elle préfère faire chambre à part.

Espérant désamorcer la crise, Didier a préparé un savoureux petit déjeuner. Elle le remercie, mais n’a pas très faim. Calmement, elle lui propose de prendre du recul. Ils pourraient se séparer, tout en restant ensemble. Tenter de vivre en parallèle lui paraît grotesque. Cependant, devant son insistance blessante, il relève le défi. En retrouvant sa liberté, il pourra se venger de ses frustrations, par des conquêtes. Tant mieux si elle tombe sur l’amant rêvé. Mais qu’elle ne s’avise pas de le ramener sous leur toit ! Une menace qui reflète son exaspération, son dépit, autant que sa souffrance.

Certains signes nous le suggéraient : leur amour est en veilleuse. En se confiant leurs "exploits" ratés, ils le confirment. Sans doute, pour éviter la banalité d’un happy end, l’auteur relance l’action par une scène d’engueulades explosives, aux conséquences navrantes. Dommage. Trop rapides, ces dernières séquences défient la vraisemblance et ne laissent pas le temps aux personnages d’exprimer leur ressenti.

Malgré cette fin maladroite, "Couple en danger" est une comédie spirituelle et séduisante. Grâce à ses dialogues incisifs, parfois grinçants, Eric Assous nous fait rire, en ridiculisant les mesquineries, les doutes et les contradictions de ces quadragénaires rouillés. Mais dans les méandres de ces échanges de plus en plus âpres, on perçoit aussi de la tendresse. Delphine Charlier laisse percer progressivement la détermination de Karine. On croit, comme son mari, qu’elle est simplement envoûtée par ce mélo à l’eau de rose. Puis elle assume résolument son rejet de la médiocrité. Didier a du mal à la prendre au sérieux. Quand il y est contraint, il s’énerve, menace, pousse des coups de gueule, parfois dérisoires. Laurent Bonnet exprime clairement son désarroi. Par le dynamisme de sa mise en scène, Marie-Paule Kumps veille à ce que cette crise soit tonique. L’utilisation de faux dialogues, post-synchronisés sur deux films culte, y ajoute une dose de malice.

Jean Campion

Photo : ©Bartolomeo La Punzina

Les Riches-Claires


Rue des Riches Claires, 24
1000 Bruxelles