Mardi 20 mars 2012, par Joséphine

Concentré de théâtre

Après le VRAK festival qui s’est déroulé autour de la place Flagey le mois dernier, c’est à présent le théâtre National qui présente sa sélection de « courts ». Le XS (pour eXtra Small) c’est 18 spectacles à la durée variant entre 5 et 25 minutes. Un défi pour les artistes qui doivent convaincre en un temps qui ne laisse pas le droit à l’erreur mais aussi une occasion d’aller à l’essentiel.

Une des principales idées qui anime la création de ce festival est la possibilité donnée aux artistes de s’essayer à un autre type de création, à une pratique différente de leur art. Car si la majorité des spectacles dure aujourd’hui une heure et demi/deux heures, réaliser un produit fini en un temps trois ou quatre fois plus court est loin d’être évident. Pour relever ce challenge, c’est toute leur inventivité que les artistes sont invités à déployer. L’expérimentation de cette contrainte se révèle donc intéressante non seulement pour les spectateurs mais pour les artistes eux-mêmes.

De ce travail résulte une pluralité de propositions : du cirque (Kenzo Tokuoka), de la danse (Samuel Lefeuvre dansant autour/avec une bûche, Barbara Mavro Thalassitis et son visuellement très beau « Still Alive »), du théâtre d’objets (« Ô ! » de la compagnie Gare Central), des marionnettes (« A l’ouest » du Tof théâtre), des monologues (le violent « El Kouds » de Réhab Bensaïne), des installations... Des spectacles drôles (« Flash Flow 1 », « Au sanglier des Flandres ») et d’autres qui abordent des thèmes plus sérieux (la question de l’identité et du racisme dans « Kwaheri », la guerre dans « El Khouds »).
Autant d’invitations pour le spectateur curieux de venir se frotter à des formes qui lui sont peut-être moins familières. Et s’il n’est pas convaincu ? Il n’aura qu’à prendre son mal en patience en se disant que, heureusement, ce ne sera pas long.

Karolina Svobodova.