Char d’Assaut

Ixelles | Théâtre | Théâtre Varia

Dates
Du 22 février au 2 mars 2019
Horaires
Tableau des horaires
Petit Varia
Rue Gray, 154 1050 Ixelles
Contact
http://www.varia.be
reservation@varia.be
+32 2 640 35 50

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-halfstar-off

Nombre de votes: 10

Char d’Assaut

Tristan et Marceline arpentent un espace vide aux allures de labyrinthe. Au gré de leurs allers-retours à la recherche de ce qui pourrait être la sortie, ils discutent. Du sens de la vie, de leurs envies suicidaires, de ce qu’ils préfèrent manger, de ce qui leur traverse l’esprit.

Leur errance, l’humour noir et déjanté de leurs dialogues, leurs silences, leur physique même : tout concourt à donner à ce duo une apparence métaphysique et une substance pataphysique comme moyens de se confronter, et à l’existence, et à son absurdité.

Distribution

Avec
Stéphanie Goemaere
Aurélien Dubreuil-Lachaud

Écriture et mise en scène
Simon Thomas

Laissez nous un avis !

8 Messages

  • Char d’Assaut

    Le 26 février à 17:55 par Joenath

    Avis mitigé pour cette pièce où les scènes sont très décousues et où il y a pas mal de longueurs. Le comédien est très bon, très bon mime d’une crise d’épilepsie et de chant.

    Répondre à ce message
  • Char d’Assaut

    Le 27 février à 23:23 par Estelle

    Questionnements existentiels sur fond d’insouciance enfantine. Spectacle qui mélange de l’absurde, du poétique, de l’esthétique et de l’ironie avec beaucoup d’humour ! Comédiens EXTRAS !

    Répondre à ce message
  • Char d’assaut

    Le 7 novembre à 09:23 par babou39

    Après un début plutôt déroutant, j’ai apprécié l’humour des dialogues et la qualité de l’interprétation des comédiens. Bref, malgré le désespoir évoqué par la pièce, une soirée où j’ai bien ri !

    Répondre à ce message
  • Char d’assaut

    Le 7 novembre à 16:27 par mimi5

    Si vous êtes amateurs d’humour absurde, foncez. Sinon, vous risquez de vous ennuyer la première demi-heure. Après, le spectacle devient drôle, voire très drôle. Bravo aux comédiens pour leur performance à la fois artistique et (très) physique !
    Je reste malgré tout mitigée. Je me suis ennuyée près de la moitié du temps. J’ai le sentiment que le projet n’est pas abouti et que quelques remaniements permettraient à ce spectacle et aux comédiens de rencontrer le succès qu’ils méritent.

    Répondre à ce message
  • Char d’assaut

    Le 8 novembre à 11:53 par vansteen

    Ce spectacle est un véritable OTNI (Objet Théâtral Non Identifié).

    J’ai trouvé le début du spectacle trop lent. Mais petit à petit les comédiens parviennent à nous entraîner dans leur délire.

    Si vous aimez l’humour qui s’appuie sur des situations absurdes (comme dans les films de Quentin Dupieux par exemple), courrez y. Vous ne serez sans doute pas déçu. Dans le cas contraire, mieux vaut vous abstenir.

    Répondre à ce message
  • Char d’assaut

    Le 8 novembre à 23:08 par Anna

    Le premier quart d’heure du spectacle c’était déconcertant mais ensuite j’ai bien aimé la pièce qui était drôle, burlesque et très bien jouée par le deux comédiens.

    Répondre à ce message
  • Char d’assaut

    Le 11 novembre à 10:04 par Joenath

    Je ne suis pas sensible à ce genre d’humour absurde donc je me suis ennuyée la plupart du temps. Le sujet ne m’a pas accroché. Pour moi tout manquait de sens.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Dimanche 10 novembre 2019, par Marion Hermet

Décadence au milieu du vide.

Dans cette pièce décadente et pleine de fraîcheur, nos deux héros venus des temps modernes parlent de la mort d’une manière importante et surtout, touchante.

Les premiers éléments au début du spectacle nous interpellent fortement : des rires enregistrés à l’ambiance Hélène et les Garçons, et une salle allumée grâce à deux grands néons suspendus en hauteur. Et débarquent alors, par la grande porte du fond, Tristan et Marceline. Elle avec sa grande cape pailletée, lui avec sa combinaison de cycliste. Avec pour décor, un espace vide et pourtant, qui fourmille tant de combinaisons possibles pour rendre Char d’Assaut vivant. Et c’est là que l’histoire commence, par une promenade autour du public, en traversant les portes.

La dernière création de Simon Thomas et de sa compagnie La Horde Furtive est un moment partagé entre la gravité de la situation et le rire. Parler de la vie et de la mort au théâtre n’est pas chose simple. Encore moins lorsqu’il s’agit d’inclure des éléments d’humour dedans, avec des variations sur le même ton. Pourtant, l’exercice qui peut être périlleux de base, s’annonce finalement comme une battle entre nos deux héros. Où se mélange tarte au citron au fin fond d’une salle et animal mort. Si, si, on vous le jure. Les deux acteurs portant la pièce au bout de leurs bras - Stéphanie Goemaere et Aurélien Dubreuil-Lachaud - réussissent à évoquer un sujet compliqué sous fond de jeu beckettien.

Un tas de références culturelles s’entremêlent durant l’acheminement de la pièce, qui en une heure, passe comme une lettre à la Poste : nous y notons notamment, au niveau de l’humour, des sketchs des Robins des Bois au podcast célèbre de Sophie Marie Larrouy, "A Bientôt de te Revoir" - qui reçoit des personnalités pour des conservations au parfum hilarant avec une pointe d’absurdité. Nous n’en dévoilerons pas davantage pour vous faire une propre idée, mais cela en vaut clairement la chandelle.

Nous nous fondons direct dans la pièce, dû à son accessibilité et à sa durée tous deux idéales. Ayant un rythme soutenu et sans temps mort, peu de place à l’ennui finalement. Ce qui n’est pas plus mal, puisque cette pièce est à aller voir absolument, même si vous n’êtes pas un-e féru-e de théâtre.

Char d’assaut

Théâtre Varia


Rue du Sceptre, 78
1050 Ixelles