COMME UN SECRET INAVOUE - Le Rideau @ Atelier 210

Théâtre | Le Rideau

Dates
Du 5 au 23 novembre 2013
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.rideaudebruxelles.be
contact@rideaudebruxelles.be
+32 2 737 16 00

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

COMME UN SECRET INAVOUE - Le Rideau @ Atelier 210

A QUI TENDRE LA MAIN ?
création

Jean Louvet, monté pour la première fois au Rideau, est un des dramaturges importants de Wallonie. Son parcours est marqué par un engagement politique et social fort. Son théâtre, qui puise ses origines dans les grandes grèves insurrectionnelles de 60, interroge la place de l’individu dans la Cité. Comment se tissent les liens dans un monde d’isolement ? À qui tendre la main ?

Texte : Jean Louvet / MeS : Frédéric Dussenne
Avec Véronique Dumont et Fabrice Rodriguez

5 > 23.11
à 20h30, sauf les mercredis 06, 13 et 20/11 à 19h30, et le dimanche 17/11 à 15h00.

R+ RENCONTRE le Me 13/11 avec Jean Louvet, Frédéric Dussenne et l’équipe de création (après le spectacle)

Le Rideau de Bruxelles @ Atelier 210
chaussée Saint-Pierre 210 - 1040 Bruxelles

Réservations 02 737 16 01
www.rideaudebruxelles.be

Laissez nous un avis !

3 Messages

  • COMME UN SECRET INAVOUE - Le Rideau @ Atelier 210

    Le 13 novembre 2013 à 11:49 par Lou Salome

    Oui, "Brève rencontre" ! Ces deux là se sont-ils connus ou pas autrefois ? on doute. Texte ambigu, ouvert, prêt à toutes les interprétations, servi par deux comédiens magnifiques ! Beaucoup d’émotion, de secrets... la famille ? La mort ? la rupture ? La douleur d’un amour perdu ?... Dommage qu’on ne comprenne pas tous les mots. Sale salle pleine de résonnances. Acoustique de béton que n’arrivent pas à résoudre les micros. Dommage. On sort de là à la fois ému / touché / frustré / agacé / fâché... pour des raisons divergentes. Ecriture étonnante de Louvet ! Car on est dans l’intime, dans la rareté d’une rencontre improbable, qui démarre sur de l’infime, du ténu... Le contraire d’un discours, le contraire d’une thématique à défendre ! Bref, un Louvet déroutant...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mardi 19 novembre 2013, par Laura Bejarano Medina

En toute intimité

Avec Comme un secret inavoué, Frédéric Dussenne signe le deuxième volet d’un triptyque consacré au lien fondamental qui unit l’acteur à l’écrit. En portant à la scène le texte de Jean Louvet, il pénètre la sphère de l’intime et aborde avec sensibilité le rapport à l’Autre dans une société en mal d’humanité.

Laissant les sièges du théâtre volontairement vides, Frédéric Dussenne accueille les spectateurs sur la scène de l’Atelier 210, déshabillée pour l’occasion de tous ses artifices. Les mots de Jean Louvet commencent alors à résonner au cœur de cet espace brut et dépouillé. Suspendues dans cette atmosphère froide en quête de chaleur humaine, des enseignes lumineuses exposent des mots aux sens multiples et rappellent une mystérieuse chambre d’hôtel près d’une route oubliée.

C’est dans ce lieu calme et secret que les personnages de Louvet prennent vie pour nous livrer les aléas de la rencontre de deux inconnus. Ce jour-là, au bureau de poste, la main de Jacques s’attarde sur celle d’Edith. A la fois simple et instinctif, ce geste de sympathie va raviver chez eux le besoin profond du contact humain. Avec un naturel déconcertant et une vérité poignante, Véronique Dumont et Fabrice Rodriguez interprètent ces deux âmes heurtées par la solitude et emprisonnées dans un quotidien qui leur échappe.

Jacques et Edith évoluent dans la recherche d’un lien social en perdition, qu’il soit le fruit d’un échange anodin ou d’un geste inattendu de prendre la main. Dans cette perspective, le metteur en scène cultive la proximité au spectateur. Les comédiens déambulent parmi le public, témoin de la naissance d’un amour indéfini entre les personnages. Amplifiées par des silences lourds de sens, les tensions physiques et les regards intenses révèlent des moments de grâce où les sensations restent en suspens.

Par sa forme épurée qui privilégie la qualité d’interprétation et la relation à l’écriture, Comme un secret inavoué s’adresse aux amateurs de la sobriété. En exposant avec finesse les brides d’une intimité dévoilée, Frédéric Dussenne sublime un texte court, à l’image d’une rencontre brève, d’un instant éphémère et sacré.

Laura Bejarano Medina

Comme un secret inavoué

Le Rideau


Rue Goffart, 7 A
1050 Ixelles