Ciao Ciao Bambino

Ixelles | Spectacle | TTO - Théâtre de la Toison d’Or

Dates
Du 22 avril au 12 juin 2015
Horaires
Tableau des horaires
TTO - Théâtre de la Toison d'Or
Galerie de la Toison d'Or, 396 1050 Ixelles
Contact
http://www.ttotheatre.be
info@ttotheatre.be
02-510.05.10

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar-off

Nombre de votes: 1

Ciao Ciao Bambino

Rappelons la joyeuse trame de l’histoire. C’est une veillée funèbre, puisque Ciccio vient de nous quitter dans de mystérieuses circonstances. Ils sont venus, ils sont tous là : Charles, le jules de Ciccio, mais aussi la famille, Carmelo, Nancy, Dirk et Silvana, le professeur de Zumba. Rien que leurs prénoms et on comprend qu’on va très très bien s’amuser. Bref une réunion de famille italo-belge où on ne sait plus très bien ce qui est italo et ce qui est belge. Vive le cosmopolitisme !

Distribution

De Sébastien Ministru Mise en scène Nathalie Uffner Avec Laurence Bibot, Alexis Goslain, Antoine Guillaume, Marie-Sylvie Hubot, Aurelio Mergola et Frédéric Nyssen Décor et costumes Thibaut De Coster et Charly Kleinermann Création lumières Thomas Vanneste Décor sonore Laurent Beumier Production Mazal asbl

Laissez nous un avis !

12 Messages

  • Ciao Ciao Bambino

    Le 21 avril 2013 à 11:10 par miche271

    Vraiment tres drole… si on n’a pas peur d’affronter cet enterrement ou va se dire tout ce qu’on ne devrait pas dire pour rester politiquement correct, surtout dans de pareilles circonstances ! Merci a Sebastien Ministru pour nous entrainer une fois de plus dans cet univers homo ou la bienseance en prend un solide coup. Assis 2 rangs derriere lui, je le voyais, lui qui avait pourtant bien suivi les repetitions, riant comme un gosse et s’amusant comme un fou. Et que de rires dans la salle !Une joyeuse soiree ou j’ai une fois de plus pu apprecier la verve inenarable de l’auteur.

    Répondre à ce message
  • Ciao Ciao Bambino

    Le 22 avril 2013 à 08:54 par chrisdut

    Fidèle à lui même, Sébastien Ministru nous a créé cette hilarante comédie comme on les aime au TTO. J’ai ri énormément et j’ai passé une excellente soirée lors de cette "veillée funèbre" vraiment spéciale ! Laurence Bibot y est superbe dans son rôle de belle soeur originale. Gros coup de coeur pour Aurelio Mergola qui y est superbe. Très très jolie prestation. Et j’y ai retrouvé avec bonheur Anna Cervinka que j’adooore !

    Originaire de Flénu comme l’auteur, j’ai également baigné dans ce mélange culturel italo-belge lors de mes études primaires, cette pièce m’a permis de me replonger dans cette ambiance et de retrouver quelques expressions très typiques comme "tchouller" (et j’y découvre les "cucuzz" ).

    A conseiller donc absolument, une saison 2012-2013 qui se clôture de manière admirable. Merci Mme Uffner pour cette jolie saison.

    Répondre à ce message
  • Ciao Ciao Bambino

    Le 25 avril 2013 à 03:18 par Alexei

    Personnelllement, j’ai trouvé ça très long et trop cliché et je n’ai rie à aucun moment même si j’ai trouvé la fin sympa. Mais voilà, j’ai trouvé que c’était un humour classique et prévisible. Même si j’ai adoré la prestation de la belle-soeur.

    Répondre à ce message
  • Ciao Ciao Bambino

    Le 4 mai 2013 à 11:08 par pierreha

    Je m’associe aux derniers avis. Moi non plus, je n’ai jamais réussi à rentrer dans le spectacle.

    Un peu comme quand on débarque en retard et à jeun dans une soirée très arrosée.

    C’est joué comme une grosse farce, de manière hystérique. Les accents wallons sonnent complètement faux. Laurence Bibot atteint ici les limites de ses possibilités comiques dans un personnage tellement caricatural qu’on en oublie de rire.

    C’est lourd comme une choucroute royale. Un spectacle si enflé qu’il en perd toute humanité.

    Mais le public a beaucoup ri….

    Répondre à ce message
  • CIAO CIAO BAMBINO

    Le 29 janvier 2015 à 10:38 par katveggie@hotmail.com

    Le séduisant Antoine Guillaume nous fait rire avec ses comparses. On retrouve bien l’humour de S. Ministru entre clichés belgo-italiens et grandes folles, on découvre une famille bien sympathique et un défunt à la langue bien pendue. Longue vie à cette pièce !

    Répondre à ce message
  • CIAO CIAO BAMBINO

    Le 23 avril 2015 à 05:34 par mauvever

    Jamais triste au TTO .Piece bien enlevée ,un très bon humour ,une Laurence Bibot au top nous fait vivre un excellent moment,elle entraîne ses petits copains dans une belle farandole de rires,rires parfois prévisibles mais ne faisons pas la fine bouche ,c’est bien monté ,bien joué....je me suis bien amusé ,c’était le but. Bravo 9/10

    Répondre à ce message
  • CIAO CIAO BAMBINO

    Le 25 avril 2015 à 09:47 par olisla

    Je conseille vivement d’alller voir cette pièce au TTO.

    Une très belle soirée de détente, cela fait du bien !Très bons acteurs , on ne sait plus qui est italien ou belge : j’ai bien aimé notre sicilienne de Vilvorde avec son accent " brusseleir", en ayant gardé des "tics" siliciens ! J’ai seulement regretté que l’on ne comprenait pas les chansons chantées en italien, cela aurait encore plus mis du piment

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Samedi 27 avril 2013, par Julie Lambert

Un amusant minestrone

C’est une Italie dans tous ses clichés que l’on retrouve dans la création de Sébastien Ministru : l’accent, le carrelage, la familia, Claude Barzotti, les traditions, la Madone, l’exubérance, la cuisine, tout y est. Cette mise à l’honneur de cette culture unique est interprétée sans complexe par des personnages tous singuliers et saugrenus en leur genre. Bien que nous assistions à une veillée funèbre, l’auteur choisit de faire de cette occasion un doux moment de divertissement !

Le lit de mort, les gerbes de fleurs, les dominances de mauve et de bordeaux, tout laisse croire que l’heure est au recueillement et à la nostalgie. En effet, Ciccio vient de quitter sa famille à la suite d’un arrêt cardiaque douteux. Ses proches, son compagnon, son frère, sa belle-sœur, sa sœur, son beau-frère sont à son chevet pour un dernier au revoir.
Mais très vite, que le spectateur ne s’y trompe pas, les supposées larmes laissent place tantôt au sourire, tantôt au rire.

Effectivement, entre les souvenirs du passé, les blagues à deux sous du beauf lourd et ringard, les secrets de famille, le carrelage Bello, les règlements de compte, l’hystérie de conversion de la belle-sœur homophobe pseudo italo-flamande, les démos de zumba de Silvana ou les crises de larmes de l’homo artiste contemporain frustré, le spectateur n’a pas le temps de déprimer.
Ces quelques lignes laissent d’ailleurs entrevoir toute la mixité, à la fois culturelle et comportementale, des personnages, et surtout leur excentricité. Chacun, à sa manière, participe à l’euphorie du spectacle.
Un coup de chapeau peut toutefois saluer les prestations de Laurence Bibot (Nancy, la belle-sœur) et Frédéric Nyssen (Eric, le beau-frère) qui, bien que singuliers, sont tout aussi déjantés.

L’originalité de cette pièce tient à la place du mort : bien qu’il soit décédé, Ciccio n’en demeure pas moins un personnage principal bien vivant ! A la manière d’un arrêt sur image, il devient l’interlocuteur privilégié du public pour ce qui est des précisions, descriptions, anecdotes.

Toute cette folle comédie tourne autour d’une intrigue liée aux circonstances mystérieuses du décès du bambino ; intrigue qui maintient la curiosité du public jusqu’à la dernière minute.

Dans cette création, Sébastien Ministru aborde en outre des sujets originellement graves tels que la mort, le racisme, l’homophobie mais en faisant le choix d’utiliser un ton léger, drôle et dérisoire, le spectateur retient principalement, de cette soirée, un souvenir agréable !

Julie Lambert

Ciao Ciao Bambino - Teaser

TTO - Théâtre de la Toison d’Or


Galerie de la Toison d’Or, 396
1050 Ixelles