Belles de nuit

Bruxelles | Théâtre | Les Riches-Claires

Dates
Du 14 au 30 septembre 2017
Horaires
Tableau des horaires
Les Riches-Claires
Rue des Riches Claires, 24 1000 Bruxelles
Contact
http://www.lesrichesclaires.be
accueil@lesrichesclaires.be
02-548.25.80

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-halfstar-off

Nombre de votes: 7

Belles de nuit

Dans sa vitrine, Rose voit débouler Nacho, un clandestin argentin poursuivi par la police.
Qui est Rose ? Une femme qui recueille, apaise les hommes. De chacun, elle garde une trace dans ses carnets méticuleusement tenus et régulièrement consultés par Muriel, sa femme de ménage. Mais Rose est aussi la femme d’un seul homme – Toni, son mec et son mac. Nacho quant à lui s’est exilé par amour et a été trahi. Entre la prostituée au grand cœur et l’homme blessé, une même soif de liberté et d’indépendance, un même désir de rentrer dans la norme.

Stéphanie Van Vyve a reçu en 2015 le Prix de la Critique en tant que Meilleure Comédienne pour « Belles de Nuit » et « L’Œuvre au Noir ».

Représentation gratuite le samedi 16 septembre à 15h, dans le cadre de la journée d’ouverture de la saison 2017-2018.
Deux représentations le mardi 19 septembre : à 14h et à 20h30
Tarif unique « Premier mardi » (6€) : le 19 septembre à 20h30
Lundi-théâtre (6€) : le 25 septembre à 20h30

Distribution

De Pedro Romero
Mise en Scène : Alexis Goslain
Avec : Pedro Romero et Stéphanie Van Vyve
Décor et costumes : Charly Kleinermann et Thibaut de Coster
Création lumières : Jacques Magrofuoco
Copyright : Véronique Vercheval
Une production de lʼAtelier Théâtre Jean Vilar et du Festival Royal de Théâtre de Spa et dont le texte a bénéficié d’une bourse d’écriture de la SACD

Laissez nous un avis !

8 Messages

  • Belles de nuit

    Le 16 septembre à 10:06 par Albert Taton

    Plutôt pas mal, de très bon acteurs mais je dois avouer que je ne suis jamais vraiment entrée dans l’histoire que je trouvais un peu plate ......

    Répondre à ce message
  • Belles de nuit

    Le 18 septembre à 08:58 par Velasca

    Une pièce très juste qui relate la rencontre entre une prostituée et un clandestin mais dépeint aussi 2 autres personnages : le mac et la femme de ménage. Des parcours de vie, des situations cocasses, le tout avec de très bon acteurs.

    Répondre à ce message
  • Belles de nuit

    Le 20 septembre à 21:17 par mike_bel

    Deux acteurs assez inégaux dans leur jeux et un scénario un peu plat
    C’est pas une grande pièce mais elle se laisse regarder
    On rigole dans les caricatures et les quelques bons jeux de mots.

    Répondre à ce message
  • Belles de nuit

    Le 21 septembre à 00:09 par tania88

    J’ai adoré cette pièce ! Les 2 acteurs jouent chacun 2 personnages diamétralement opposés l’un de l’autre....une belle prouesse. Je conseille vivement à tous d’aller voir cette pièce

    Répondre à ce message
  • Belles de nuit

    Le 21 septembre à 20:09 par Mathieu Bouteligier

    Un décor très réaliste (la vitrine, le lit, la petite cuisine sommaire) d’une chambre de putain, musique techno-électro, attitude lascive d’une belle femme peu vêtue et au vocabulaire fleuri adressé aux passants, potentiels clients : c’est le point de départ très brut de cette pièce.
    On pense qu’on va assister à la vie assez sordide de cette pute, Rose et de son mac, Tony, et ce sera en partie le cas, mais très vite, on plonge dans leur histoire personnelle qui se trouve être le propos principal du scénario.
    Et puis il y a les 2 autres : Muriel et Nacho, qui tombent dans ce bouge comme 2 cheveux dans la soupe. Et là, tout part en couilles (enfin pas comme vous l’imaginez) ! Ces 4 personnages vont se croiser dans une histoire tantôt drôle, tantôt émouvante. Les certitudes des uns s’ébranlent, les questions des autres se transforment. Que faire de ses rêves face à la réalité de la vie, comment assouvir sont besoin de liberté ou de reconnaissance.
    La comédienne Stéphanie Van Vyve est remarquable dans de ce double rôle de Rose et Muriel : à la fois dôle, sincère et émouvante ; tantôt douce, tantôt dure mais toujours juste dans son jeu. Pedro Romero est son partenaire de jeu idéal, tant on a envie de le prendre dans ses bras quand il est Nacho, tant on a envie de le haïr (mais qu’on n’y arrive pas vraiment) quand il est Tony.
    Le texte, écrit par Pedro Romero (qui a donc une double casquette de comédien et auteur) est sensible, ciselé et fait mouche à chaque réplique. La mise en scène d’Alexis Goslain est sobre, efficace, sans fioriture. Et pour couronner le tout, la musique d’Adamo nous emporte plus loin dans ce tourbillon d’émotions et fini de nous convaincre de la complexité mais surtout de la beauté de l’être humain.

    Répondre à ce message
  • Belles de nuit

    Le 26 septembre à 12:54 par Ferre

    Magnifique résultat par un magnifique trio (metteur en scène inclus s’entend ...).
    Une belle histoire, simple certes, mais à la fois drôle et émouvante et surtout un jeu d’acteurs remarquable !!!
    A voir absolument !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Mardi 26 septembre 2017, par Catherine Sokolowski

Le petit monde de Rose

Rose est une prostituée généreuse, soucieuse de ses clients. Quand Nacho franchit la porte du bordel alors que les sirènes de police retentissent dans la petite rue de sa vitrine, la jeune femme l’accueille malgré quelques hésitations. Nacho est un émigré argentin. Cette pièce de Pedro Romero est un condensé d’humanité et de bienveillance. Quatre personnages se partagent la scène, interprétés par Stéphanie Van Vyve et Pedro Romero, brillants et attachants. Les changements de rôle sont bluffants, Rose devient son contraire, une femme de ménage un peu simplette, avec une rapidité étonnante tandis que Nacho rentre dans la peau de Toni, mac et compagnon de Rose avec une facilité impressionnante.

Décor de chambre de bordel rouge et rose, robe transparente et provocante pour Rose, le public est invité dans un lieu qu’il ne fréquente pas souvent. A quoi s’attendre ? Le premier homme à franchir la porte est Nacho, et ce n’est pas le sexe qui l’intéresse. Trahi par la femme qu’il a aimé, il se retrouve seul et sans papiers. Rose accepte de le cacher le temps nécessaire et refuse son argent. Rose et Nacho ont les mêmes désirs, une vie normale, un partenaire, de l’amour.

Chaque matin, Muriel, une jeune femme de ménage (également interprétée par Stéphanie Van Vyve) vient nettoyer la chambre de Rose. Très préoccupée par la maladie de sa mère, Muriel a besoin d’argent. Curieuse, elle découvre le carnet de Rose, recueil des caractéristiques de la clientèle. Tout cela la fait réfléchir : pour quelques milliers d’euros, va-t-elle franchir le pas ?

Et puis, il y a Toni (second personnage joué par Pedro Romero) avec sa grosse veste en cuir noir et ses airs bourrus. Indifférent aux partages imposés par la profession de sa compagne, il tient un car wash qui semble occuper toutes ses pensées. Toni aussi à ses secrets. Rose peut-elle vraiment compter sur lui ?

Présenté au Festival Royal de Théâtre de Spa en 2014, ce spectacle a déjà fait ses preuves : touchant, drôle, intéressant et merveilleusement interprété, il séduit tous les publics. Prêt pour une petite soirée dans la chambre de Rose ? Cette fois, Monsieur sera certainement content d’accompagner Madame au théâtre ! Et personne ne le regrettera.

Les Riches-Claires


Rue des Riches Claires, 24
1000 Bruxelles