Ancora Tu

Bruxelles | Théâtre | Théâtre Les Tanneurs

Dates
Du 7 au 8 octobre 2022
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre Les Tanneurs
Rue des Tanneurs, 75 1000 Bruxelles
Contact
http://www.lestanneurs.be
info@lestanneurs.be
+32 2 512 17 84

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Ancora Tu

Dans un dernier élan pathétique avant de retourner à sa vie normale, Dany doit trier, avec l’aide du public, les souvenirs vécus avec Salvatore et ainsi retracer toutes les étapes de leur histoire depuis ses débuts jusqu’aux adieux, comme si la démonstration de cet amour avait la faculté de le guérir. Et si cette pièce était justement l’occasion de faire exister cet amour ? Dany ne se sert-il pas des spectateur·rices pour revivre une dernière fois cet amour qu’il n’arrive pas à enterrer ?

Distribution

Un projet de Salvatore Calcagno et Dany Boudreault
Mise en scène et direction artistique Salvatore Calcagno
Interprétation Dany Boudreault
Direction technique Angela Massoni
Régie plateau Alice Spenle
Photographie Antoine Neufmars

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mardi 18 octobre 2022, par Chloé Clemens

Ancora tu

Que ferions-nous si nous avions le choix de la fin ? Si, face à cette rupture inévitable, il nous était permis de la revivre autrement ? De faire notre propre assemblage ?

Ce soir, au Théâtre des Tanneurs, Dany Boudreault, comédien, fait de l’ordre dans ses souvenirs. Ceux l’amour profond partagé avec Salvatore, avant le départ, ceux qu’il faut laisser partir avec la relation passée. Dès le début, on y croit, l’autobiographie se fond dans la fiction.

Le plateau se construit comme une carte postale ou une boîte à souvenir, comme une journée à la plage qui ne devrait jamais avoir de fin. Il y a des livres cornés, de vieilles photos. L’ambiance kitsch nous plonge dans un monde que nous connaissons tous, cet endroit qui se remobilise par la nostalgie, celui où l’on se sent chez soi. Dans cet espace, c’est le public qui choisit, qui vient faire l’inventaire : ce que l’on laisse, ce qu’on emporte avec soi. Alors, on prend Jean Genet, on laisse les traces d’éclair entre les dents et on se souvient de cette soirée à l’opéra.

La mise en scène efficace, presque sépia, vient interroger ce que nous faisons de la fiction et la façon dont nous, spectateurs, nous nous faisons complice. Dany nous met dans la confidence, joue avec simplicité, rythme et beaucoup de justesse sur cette corde universelle que sont ces relations qui touchent et laissent des traces. Dans cadre familier, nous devenons alors des oreilles attentives dans lesquelles vont se plonger quelques de notes de Lucio Battisto qui nous resteront en tête pour les jours à venir.

Et si le souvenir se créait à partir de ce que l’on en dit ? De ce que l’on choisit d’en faire ? De la trace qu’on vient laisser ?
Dans cette pièce participative qui fait du bien, Salvatore Calcagno a voulu parler d’amour et c’est un pari réussi car dans l’amour, tout est vrai.

Théâtre Les Tanneurs


Rue des Tanneurs, 75
1000 Bruxelles