Alice

Théâtre | Atelier 210

Dates
Du 7 au 25 octobre 2014
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.atelier210.be
info@atelier210.be
+32 2 732 25 98

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar-off

Nombre de votes: 1

Alice

CREATION - Une plongée dans les sombres abysses du Pays des Merveilles. Lewis Carroll a laissé à qui souhaite la découvrir une œuvre majeure, aux degrés de lectures inépuisables. Au cœur de la terre, univers de tous les possibles, Alice part à la rencontre d’elle-même, évoluant au gré de transformations et de confrontations avec des personnages aussi exacerbés que fantasques. Dans la version de Ahmed Ayed, tous les ingrédients du conte sont là, mais disséqués, tordus, noircis par la boue d’un Pays des Merveilles obscur. Alice n’est plus une petite fille. Sans passé ni futur, elle porte en elle tous les âges, elle transcende la réalité et la brise en mille morceaux. Réduit à sa quintessence, le texte laisse place aux corps en mouvement et aux masques. C’est à travers les images et les sensations que cette Alice fait surgir l’aliénation, la course contre le temps, la folie, la peur… Un hommage personnel, esthétiquement très prenant, à ce qui fût pour ce jeune metteur en scène son livre de chevet. avec Alicia Frochisse, Jean-François Maun, Mathilde Mosseray, Baptiste Moulart, Camille Sansterre, Gaël Soudron
adaptation et mise en scène Ahmed Ayed
d’après l’œuvre de Lewis Carroll
assistanat à la mise en scène Anna Galy
scénographie, création des costumes Ronald Beurms, Ahmed Ayed, Anaïs Grandamy (stagiaire)
création musicale Julien Lemonnier
création et régie lumière Christophe Van Hove production Collectif illicium
coproduction Atelier 210
soutien L’Ancre et la Maison de la culture d’Ath

Laissez nous un avis !

11 Messages

  • Alice

    Le 7 octobre 2014 à 10:33 par abernard

    Les acteurs sont excellents, la mise en scène grandiose mais le spectacle est bruyant, chaotique et cette débauche dans l’usage des sacs en plastique m’a irritée

    Répondre à ce message
  • Alice

    Le 7 octobre 2014 à 11:46 par Francisco

    Je suis d’accord avec sbena.....Nous sommes directement plongé dans Alice au pays des ....... ténèbres. J’ai aimé le jeu des masques mais les hurlements de l’enfantement d’un cochon c’était peut-être un peu trop exagéré ? Un univers assez macabre plongé dans une semi-obscurité du début au final, je suis sur que ça ferait plaisir à tout les amoureux du gothique !

    Répondre à ce message
  • Alice

    Le 10 octobre 2014 à 07:11 par dschwarz

    Une grosse déception pour ma part, avec ce sentiment désagréable d’avoir vu un condensé des scènes-clés d’Alice, en fast-forward, parsemé de quelques scènes avec dialogues (pas toujours bien jouées) dont l’humour grotesque, presque ridicule (s’agit-il réellement d’une intention du metteur en scène ?) ne colle pas du tout avec le côté sombre qui se dégage de la pièce en général. Plusieurs points positifs toutefois : la lumière, les costumes, et surtout le décor esthétiquement très réussi et faisant preuve d’une grande créativité !

    Répondre à ce message
  • Alice

    Le 10 octobre 2014 à 12:23 par mauvever

    Je ne dirai pas au secours, mais quelle déception,peu ou pas de dialogues,ton monocorde,des acteurs pas toujours heureux dans leur jeu verbal ,cette pénombre omniprésente,dommage car le décor semblait recherché,pour le reste tout me semblait plat,sans grande vie,j’avais parfois l’impression d’être dans un très mauvais film traitant des "morts vivants".Je ne le conseille pas !!!

    Répondre à ce message
  • Alice

    Le 14 octobre 2014 à 01:30 par Doud

    Evidemmenet c’est une pièce sombre, le sous titre de la pièce nous l’explique, c’est "une plongée sombre dans les abysses du Pays des Merveilles"...Pour ma part, j’ai trouvé ca très réussis.
    Une très belle estéthique, de bons acteurs, et une bande son puissante !

    Répondre à ce message
  • Alice

    Le 17 octobre 2014 à 10:53 par Blabla

    "Alice", un spectacle merveilleux au sens littéraire du mot... Une plongée dans un univers fantastique, des décors extraordinaires, (cette chenille ! et le nid avec les oisillons !), une gamine en robe blanche qui cherche on ne sait quoi, dans le noir au moyen d’une lanterne... Vraiment, j’ai beaucoup aimé ce spectacle... Rien à voir avec la version édulcorée de Walt Disney. Le lapin blanc existe mais c’est une dépouille, autour de laquelle tournent les mouches... Un petit côté un peu "trash".
    Un conseil : arrivez tôt ! Pour pouvoir vous asseoir devant. La salle est très mal agencée et on ne voit des personnages que la moitié supérieure... Dommage !

    Répondre à ce message
  • Alice

    Le 17 octobre 2014 à 12:40 par Pattrick

    si jamais vous voulez voir un Alice au pays
    des merveilles genre Disney, fuyez. ici, c’est du métal, des cris et du sang.
    on est plongé dès la rentrée dans la salle dans une ambiance bizarre, très cru
    (d’humidité), une brume,…. et un décors visible fait de métal, tuyaux et
    matériaux de poubelles. et puis, noir, complet, Alice est là, mais ne parle
    pas, elle allume une à une des ampoules et découvre le cadavre du lapin blanc.
    cadavre sanglant, elle y plonge la main et l’utilise comme marionnette. voilà,
    elle le suit et tombe dans le pays des « merveilles ». là tout est
    sombre, difficile. on est plus dans un épisode de « American Horror Story »
    que dans un Disney, c’est évident. et on suit l’histoire, rencontrant les
    personnages bien connu, mais souffrant, heurté par la vie de ce pays. pour
    finir, devant la reine, qui bien sûr déclame « qu’on lui coupe la tête » !

    Alice revient, et fin.

    j’ai bien aimé les astuces de mise en
    scène, une source d’inspiration : des décapitations à vue, une scène qui
    se répète en boucle très bien faite, un chat de Chester plus vrai que nature
    qui apparait et disparait, une chenille,…

    j’ai moins aimé le son, bien trop présent
    et trop fort, le non jeu de certains comédiens (par exemple Alice numéro 2),…

    un spectacle qui est plus une installation,
    un happening qu’une vraie pièce de théâtre. mais qui vaut la peine d’être vue.

    Répondre à ce message
  • Alice

    Le 30 octobre 2014 à 09:26 par youteke

    Après le dessin animé de Walt Disney, le film de Tim Burton et surtout le livre de Lewis Carol, il ne manquait que la pièce de... Parti sans grand espoir qu’une énième version puisse apporter une réelle plus-value au livre, je suis forcé de constater que je me suis trompé. En effet, dès les premières minutes, la pièce vous entraîne bon gré malgré dans son monde noir et "glauquesque" à souhait. Vous qui trouviez le dessin animé légèrement dérangeant dont certaines scènes vous mettaient mal-à-l’aise, vous n’avez encore rien vu. BLBLA arrive avec succès à extraire et mettre à l’honneur l’essence extrêmement sombre de ce conte hautement symbolique. Pas le moindre faux-pas : qu’il agisse des décors brillamment réussis, de l’intelligence à les mettre en scène, des costumes, du jeu des acteurs, des musiques, de la lumière, ... tout participe à vous plonger dans l’histoire, bon ou malgré vous ! Vous l’aurez compris, j’ai été concquis par cette pièce et félicite vivement toute la troupe pour avoir réussi à rendre enfin cohérent le fond et la forme de ce célèbre comte.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Atelier 210


Chaussée Saint-Pierre, 210
1040 Etterbeek