ANTIFREEZE SOLUTION

Théâtre | Le Rideau

Dates
Du 29 janvier au 1er février 2015
Horaires
Tableau des horaires

Contact
http://www.rideaudebruxelles.be
contact@rideaudebruxelles.be
+32 2 737 16 00

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

ANTIFREEZE SOLUTION

Un spectacle de Olivier Thomas / Arrangements de Catherine Delaunay, Laurent Rousseau et Olivier Thomas, avec Catherine Delaunay (clarinette, percussions, scie, voix), Laurent Rousseau (guitare, voix) et Olivier Thomas (musiques, textes, chant, percussions, organetta).

Accueil 29.01 > 01.02

Troglodyte, onomatopiste, monoglotte borborythmicien, auteur de langues imaginaires, recycleur de petits riens et de lectures en biais, Olivier Thomas déploie sa petite musique singulière à portée universelle. Antifreeze solution, c’est un orchestre de poche, un trio un peu dinguo, pour une musique de chambre pas bien rangée... ou du théâtre bien dérangé, c’est selon ! Savoureux et légèrement surréaliste. Un spectacle virevoltant, généreux, délicieux, gai et mélancolique à la fois. LE SOIR

Un remède parfait pour lutter contre le gel de vos zygomatiques. Des allures de délicieux bazar bizarre. Donnera à rêver aux grands comme aux plus petits **** et demi DEMANDEZ LE PROGRAMME

C’est génial. RTBF

NL Een miniatuurorkest met licht gestoorde kamermuziek... of een prettig gestoord toneelstuk, voor ieder wat wils ! Muziektheater voor alle leeftijden. Swingend, grappig, hartverwarmend, vrolijk en droevig tegelijk. LE SOIR

Une production de Tomassenko Production. 1h10

Réservation au 02 737 16 01 ou sur www.rideaudebruxelles.be

Laissez nous un avis !

21 Messages

  • Antifreeze solution

    Le 20 février 2013 à 10:48 par chrisdut

    Un bon petit spectacle qui met de bonne humeur. Les mots, les sons se mêlent et le trio en joue avec une facilité déconcertante. Il y a du sens et très souvent du non-sens mais toujours cette mélodie du son des mots triturés, découpés, assemblés pour former un ensemble amusant qui nous décroche des sourires et des rires, et tout celà au rythme de la musique issue d’instruments classiques et bizarres venant de je n’ai sais quelle imaginaire ou quel grenier. On baigne ainsi dans une forme de surréalisme musical agréable et drôle. C’est original et celà mérite d’être découvert. Tomassenko au petit varia. "Est-ce là que ça se passe ?" oui et courez-y !

    Répondre à ce message
  • Antifreeze solution

    Le 20 février 2013 à 11:12 par loulou

    Spectacle jouissif pour tous ceux qui aiment les mots,le son et la musique qu’is peuvent produire.
    Ce trio déjanté invente une nouvelle langue,joue avec les non-sens,raconte des histoires sans histoires.
    C’est drôle,inventif mais aussi très poétique.
    Une soirée très agréable ,tout en légèreté,qui fait du bien !

    Répondre à ce message
  • Antifreeze solution

    Le 21 février 2013 à 10:14 par Francisco

    Très beau trio mais n’allez pas avec un esprit critique. Laissez-vous plutôt emporté par la musique et les paroles. Musique jazz, brésilien, a cappella... Des paroles en...esperanto ? qui rime en prime. Le clou du spectavle est le chanteur, un véritable clown sans son nez rouge mais repris dans son vêtement rouge (veste de jogging, chemise). Oui c’est un véritable spectacle clownesque où l’ont rit du début jusqu’à la fin. A découvrir.

    Répondre à ce message
  • Antifreeze solution

    Le 22 février 2013 à 07:28 par LUspirou

    Tout est dans la dérision . Des mots qui sont utilisés comme sons musicaux . Un curieux mélange de sens et non sens .Des instruments utilisés comme sonorités accompagnatrices . Une soirée de détente .

    Répondre à ce message
  • Antifreeze solution

    Le 22 février 2013 à 09:32 par babou39

    Des mots qui s’enchaînent... des mots qui se déchaînent... n’essayez pas de comprendre et laissez-vous bercer par leur mélodie. Un spectacle tout en finesse, où le moindre détail est important et où chaque mimique trouve la bonne place au bon moment... enchantée, donc, d’avoir découvert ces énergumènes !

    Répondre à ce message
  • Antifreeze solution

    Le 22 février 2013 à 12:01 par Judith

    J’ai adoré !J’ai trouvé ce spectacle
    subtil mais aussi très léger. Une
    mise en scène minutieuse…Un décor original et d’objets insolites.

    Je me suis demandé si c’était de l’impro, mais
    je doute...je reste bouche bé…L’acteur principal est un génie…il a une présence
    puissante même lorsque il ne fait rien…ses compagnons l’accompagnent
    musicalement tout le long du spectacle…

    Il y a de l’allégresse et de la légèreté on
    rigole comme des enfants, on a des fous de rires qu’on arrive plus à contrôler
    tellement ce trio est parfait et absurde tout en restant très posé.

    On voit ces trois êtres qui jouent sur scène
    des instruments improbables ou pas, ils produisent des sons musicales, du
    grammelot, des phrases sans tête ni queue à première vue, mais qui sont suivies
    de « sons humains » emplis de sens et de double sens, des sons
    de toutes les couleurs, bizarres, loufoques… qui tantôt nous étonnent tantôt
    nous surprennent…et on rit…

     Pendant ce spectacle on oublie qu’on est au théâtre… on
    rentre dans un monde où tout est possible…des images improbables nous viennent
    à l’esprit…je vois un castor qui tricote avec ses dents…et je ris parce que j’entend
    ce son…et je le vois…et j’ai trois ans…

    on est emportés sans trop se demander quoi et
    comment...un rien nous fait pleurer de rire…aller voir ce spectacle…ça faisait longtemps
    que je ne riais pas autant !

    Répondre à ce message
  • Antifreeze solution

    Le 27 février 2013 à 01:57 par Tylman

    A mis chemin entre la performance théatrale et le concert de voix, "Antifreeze solution" est un spectacle de prime abord déroutant de par son caractère abscon. Même si au détour de certaines phrases des mots font sens et interpellent, il s’agit avant tout de se laisser bercer par les jeux de mots et surtout la mélodie de ces trois voix et ces dizaines d’instruments (anciens ou incongrus pour certains). Je n’ai pas personnellement trouvé ce spectacle très drôle mais il s’agit sûrement d’une question d’humour ou de sensibilité. Toutefois, il est indéniable de reconnaitre la qualité de la performance des 3 artistes, bluffante, jusqu’à un final surprenant !

    Répondre à ce message
  • Antifreeze solution

    Le 27 février 2013 à 08:10 par elisar

    "Antifreeze solution" est la performance bluffante de trois troubadours, poètes des temps modernes. Ils jouent avec les mots et les sons tels des acrobates à mi chemin entre la poésie et le théatre.

    Répondre à ce message
  • ANTIFREEZE SOLUTION

    Le 1er février 2015 à 10:01 par 160339Sy

    Un enchaînement virevoltant et parfois clownesque de mots, de phrases tiraillées dans tous les sens et sur tous les tons, dans la bonne humeur. 

    Olivier Thomas accompagné de deux musiciens jongle les mots, non sans profondeur, sans pour autant laisser de côté le jeu scénique !

    Quelques éléments insolites : le piano qui se joue avec des humains, la scie musicienne, le mini-fantôme chanteur.

    Pour petits et grands.

    Répondre à ce message
  • ANTIFREEZE SOLUTION

    Le 2 février 2015 à 02:36 par nwouters

    Quelle bouffée d’air frais. Un spectacle simple, humble, truffé de créativité. Le plaisir des sons, des mots, des rythmes, qui sous apparente légèreté aborde la question de notre rapport au monde, de l’impuissance à trouver des mots face au tissu complexe du réel. Libérateur, drôle, émouvant, un moment atypique à ne pas rater et à coup sur un appel à ne pas se laisser "geler" par le désarroi, et à y apporter la seule réponse qui s’impose : Mmmmmmh.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Jeudi 21 février 2013, par Blanche Tirtiaux

Voyage délirant au royaume du borborygme

Tomassenko présente au petit Varia Antifreeze solution, un show entre concert déjanté et voyage musical. Le spectacle, fidèle à son nom, se révèle effectivement être un remède parfait pour lutter contre le gel de vos zygomatiques en cette froide fin de février. Retour sur un tableau vivant et rythmique qui donnera à rêver aux grands comme aux plus petits.

« L’espace d’un implant gicalménique... moi je m’y engoufre, je m’y perds, je m’y personne. C’est cyclique, si clic, ça claque... »
Bienvenue au royaume de Tomassenko, cet endroit magique où l’on parle une langue étrange qui oscille entre borborygmes, grommelot, body drumming, onomatopées, beat box et articulations syncopées.

Trois musiciens hors pair vous invitent avec simplicité à partir avec eux dans cet univers un peu dingos où l’esprit vogue de comptines enfantines à chansons d’amour délavées, de musique d’objets à murmures tribaux. On appréciera surtout la douce dérision et l’humour décalé qui font de ce concert théâtral (ou devrait-on dire spectacle musical ?) un pur moment de poésie. Le texte surréaliste, composé par Olivier Thomas intrigue, étonne par son étrangeté, jongle avec la langue, détricote les mots et les met sens-dessus-dessous. Compilé en une mosaïque de tableaux auditifs et interprété par des musiciens presque clowns qui évoluent sur le plateau dans une charmante maladresse, il donne au spectacle des allures de délicieux bazar bizarre. On se délecte du ridicule des situations, on adore les trouvailles farfelues et les instruments biscornus, on déguste les quelques moments d’émotion sincère, où la musique à demi-teinte touche et émeut avec la grâce presque divine qui caractérise le quatrième art. Un voyage bariolé, tels sont les mots qui caractérisent au mieux l’Antifreeze. Car il s’agit bien de parler de couleurs dans ce spectacle pictural où le son devient image et atmosphère. Tout y est détourné, les genres se mélangent et se décloisonnent : l’écriture devient rythme, le rythme devient théâtre, le théâtre devient musique, la musique devient clarinette, guitare, ukulélé, mais aussi fantôme sonore, scie à bois, ou capteur dentaire.

Antifreeze solution est inspirée des trois derniers albums du groupe Tomassenko, particulièrement d’Organetta, leur sixième et dernier album, présenté lors de la Première, mardi dernier. L’assemblage mélange avec brio les différentes ambiances, en transbahutant le spectateur du franc éclat de rire au sourire attendri. Nous saluerons la performance des trois protagonistes qui, au travers de ce patchwork bigarré, rebondissent avec virtuosité d’une discipline à l’autre, tout en incarnant du début à la fin des personnages drolatiques, un peu naïfs voire par moments complètement zozos, mais toujours terriblement attachants. Olivier Thomas assume pleinement le rôle central et mène la barque avec simplicité et franchise dans un sympathique français d’entre Sambre et Meuse.

Profitons donc de ce petit rayon de soleil anti-gel pour réveiller les cœurs endormis, les imaginations bridées, et les créativités épuisées, jusqu’au 9 mars au petit Varia.

Blanche Tirtiaux

ANTIFREEZE SOLUTION - Tomassenko

Le Rideau


Rue Goffart, 7 A
1050 Ixelles