D Festival | (A+X+P)

Bruxelles | Théâtre | Théâtre Les Tanneurs

Dates
Du 23 au 27 avril 2019
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre Les Tanneurs
Rue des Tanneurs, 75 1000 Bruxelles
Contact
http://www.lestanneurs.be
info@lestanneurs.be
+32 2 512 17 84

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

D Festival | (A+X+P)

Ce spectacle sera joué dans le cadre du D Festival et de Dag van de dans (#DAGVANDEDANS).

(A+X+P) est un spectacle chorégraphique et documentaire du chorégraphe Mauro Paccagnella et du plasticien et chercheur Eric Valette. Comme matière première, plus de 100 heures d’ateliers avec des groupes en situations sociales difficiles. Le spectacle interroge le rapport entre les artistes (A), les participants aux ateliers (X) et le public des œuvres plastiques (P). Comment faire œuvre à partir d’expériences partagées ?
Sur scène, Mauro et Eric développent leur réflexion à travers la parole, le corps, la danse, le dessin et la vidéo. Ils sont rejoints par la danseuse Tijen Lawton, le vidéaste Stéphane Broc et un groupe de non-professionnels.

Une production du Théâtre Les Tanneurs en coproduction avec Wooshing Machine et La Coop asbl (autres coproductions en cours)

Accueil studio : Théâtre Les Tanneurs, Charleroi Danse, Grand Studio, Le Centre Culturel Jacques Franck
Organisation des ateliers de la saison 17/18 en partenariat avec Article 27 asbl Bruxelles, Fedasil Neder-Over-Hembeek, le Home Sainte Gertrude et la Centrale Culturelle Bruxelloise


Avec le soutien du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service de la danse, du CPAS de la Ville de Bruxelles, de Shelterprod, taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge
Mauro Paccagnella est artiste associé
au Théâtre Les Tanneurs, est artiste en résidence au Central (Centre Culturel régional du Centre) et est accompagné par le Grand Studio

Distribution

Conception et mise en scène Mauro Paccagnella & Éric Valette
Interprétation Tijen Lawton 
& Mauro Paccagnella avec la participation
de 12 amateurs Création et régie vidéo Stéphane Broc
Dessins et projections graphiques en direct Éric Valette
Création lumières et régie générale Simon Stenmans
Ingénieur sonore Éric Ronsse
Costumes Fabienne Damiean
Regard extérieur Alessandro Bernardeschi

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Vendredi 26 avril 2019, par Didier Béclard

La force de la fragilité

Le D festival associe Les Tanneurs, le Marni et le Senghor pour présenter des spectacles qui allient critique sociale et nécessité de réenchanter le monde. Dans ce cadre, Mauro Paccagnella et Eric Valette présentent (A+X+P) où les artistes sont confrontés à des non danseurs et au public, parce que sans public, il n’y a pas de spectacle.

Une longue table traverse le plateau, un écran en fond de scène, une télévision tournée vers le plateau. Quatorze intervenants dont huit femmes, s’avancent posent le dos des mains sur la table et se penchent dans le silence, puis se redressent et grattent le dessus de la table avec les doigts, ils tapotent avant de frapper avec le plat de la main. Jeux de mains, de poings, tous obnubilés par l’écran de télévision qui leur fait face.

Eric Valette prend la parole et explique l’équation (A+X+P) où le A incarne les artistes en général, X les participants à des ateliers pour des groupes sociaux fragilisés et P le public. Les parenthèses représentent le théâtre. « Les villes changent les artistes, dit-il. Ils sont plus prompts à s’installer dans les quartiers défavorisés. » Mauro Paccagnella habite Saint-Gilles, Eric vit à Belleville. (A+X+P) explore le rapport entre ceux ont accès à la culture et ceux qui en ont un accès plus difficile.

Mauro a animé des ateliers artistiques au sein de la Résidence Sainte-Gertrude dans le cadre du partenariat du Théâtre Les Tanneurs avec le CPAS de la ville de Bruxelles. Il a pris en charge trois groupes : un avec des personnes qui pouvaient être ses parents, un avec ceux qui pourraient être ses enfants et un autre avec ceux qui pourraient être ses voisins. Ces différents rapports à l’image et à l’espace lui ont donner l’envie de proposer un nouveau regard sur la danse, de confronter le corps des non danseurs à la danse. Selon lui, il y a beaucoup à apprendre des non danseurs. Les corps non spécialisés sont plus fragiles, et il faut envisager la fragilité comme une force.

Ce spectacle chorégraphique documentaire reprend des images de l’installation vidéo « JE SUIS » de Stéphane Broc actuellement exposé au CIVA. Ce triptyque donne la parole à une centaine de participants aux ateliers de Mauro Paccagnella et Eric Valette – au micro mais aussi au dessin - à la Centrale Culturelle Bruxelloise, au centre Fedasil et à la Résidence Sainte-Gertrude. Ces participants – migrants mineurs non accompagnés, chômeurs en réinsertion socio-professionnelle ou résidents d’une maison de retraite – n’étaient pas toujours volontaires mais tous ont accepté le jeu.

La danseuse Tijen Lawton n’a pas participé à ces ateliers mais elle s’est nourrie des prises de vue de ces corps non spécialistes pour créer un vocabulaire corporel tout en fragilité et en fraîcheur qu’elle apporte sur la scène. Au final, Mauro Paccagnella et Eric Valette livrent un travail très épuré qui atteste que « n’importe quel geste est juste du moment qu’il existe ».

Théâtre Les Tanneurs


Rue des Tanneurs, 75
1000 Bruxelles