Poster un message

En réponse à :

NinaLisa

20 janvier 15:54, par ThéO

Immersion teinte de bleu.s aux couleurs noires, à la voix d’ambre, chaude orange.rouge.jaune...
Un trio (un quatuor l’esprit de Nina Simone était là) d’une justesse divine.
Tout nous rappelle que le Jazz naît au cœur du classique, que la colère.révolte peut naître des pires silences.
Le duo, les dialogues Mère>fille>mère fonctionnent à merveille en se fondant ci & là avec les morceaux caressés par Charles Loos. L’interprétation vocale de Dyna B. & Isnelle da Silveira, les lumières peuvent s’éteindre les étoiles sont allumées.
Ce moment aurait pu s’étendre sur 5, 6, 7 heures, nous en aurions (...)

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

×