Sois Belge et Tais-toi 2.1

Uccle | Théâtre | Centre Culturel d’Uccle

Dates
Mardi 15 janvier 2019
Horaires
Tableau des horaires
Centre Culturel d’Uccle
Rue Rouge, 47 1180 Uccle
Contact
http://www.ccu.be
reservation@ccu.be
02-374.64.84

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-offstar-off

Nombre de votes: 1

Sois Belge et Tais-toi 2.1

Le 21ème sera un re-nouveau spectacle !

Nouveaux comédiens et nouveaux personnages.
Nouvelles personnalités et nouvelles interprétations.
Nouvelles imitations, nouveaux visages, nouvelles têtes
Et …nouvelle mise en scène.

C’est pourquoi le 21ème épisode de Sois Belge et Tais-Toi sera une version 2.1 ! (Deux point un) Ce sera forcément différent ! Mais l’ADN du spectacle reste pour votre plus grand plaisir !

Les textes seront toujours aussi soignés, ciselés, encore plus pertinents et impertinents, mais toujours avec cet humour, cette drôlerie et cette intelligence d’écriture qui a fait la réputation et la marque de fabrique de Sois Belge et Tais-Toi, l’un des spectacles les plus populaires de Bruxelles et de Wallonie.

Pour interpréter les textes des auteurs André et Baudouin Remy, vous retrouverez donc d’autres visages, d’autres énergies et donc une toute nouvelle équipe artistique. Cette nouvelle équipe a du talent, de l’audace, de l’ambition et l’envie de vous enjouer !

Distribution

Auteur : André et Baudouin Remy
Production : Remireva SPRL
Mise en scène : Christian Dalimier assisté par Thomas Demarez
Avec : Baudouin Remy, Sandra Raco, Manon Hanseeuw, Stéphane Pirard, Benoit Charpentier, Maxime Thierry
Organisation : CCU

Laissez nous un avis !

1 Message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Lundi 18 décembre 2017, par Catherine Sokolowski

Si la Belgique m’était contée

« Sois belge et tais-toi » fête ses 20 ans. A cette occasion, la scène se transforme en musée, chaque salle permettant d’évoquer quelques personnages hauts en couleur de la politique belge. Durant toute cette période, de l’affaire Agusta-Dassault à Publifin, les scandales n’ont pas manqué. Baudouin Rémy & son père, André, proposent un spectacle fidèle à lui-même, dans lequel l’humour se déguste à la sauce belge, moqueur et incisif mais jamais méchant. En toile de fond, un constat (qu’ils regrettent) : ils n’ont plus besoin d’être inventif pour être drôle, la réalité est déjà assez surprenante. Un best of dans lequel les fous rires sont presque aussi nombreux que nos politiciens !

Comme chaque année, ce millésime 2017 foisonne de répliques truculentes, accessibles et drôles, rendant nos dirigeants presque sympathiques. C’est avec beaucoup d’entrain que se succèdent (notamment) Philippe et Mathilde, Laurent, Jacqueline Galant, Théo Francken, Elio Di Rupo, Paul Magnette (le « Che Guevara de Charleroi »), Laurette Onkelinx, Joëlle Milquet, Benoît Lutgen, Olivier Maingain, Willy Borsus, Didier Reynders, Raoul Hedebouw ou encore Francis Delpérée, ces trois derniers ayant même offert leur contribution au spectacle en apparaissant dans de courtes séquences vidéo.

A côté de ces personnalités, on retrouve les sketches habituels, Martine et sa comparse au nettoyage, la leçon de Néerlandais (11de les), ou encore JCVD qui propose sa version du discours de Charles Michel « quand il te dit que tu n’auras pas tout tout de suite, ça veut dire que tu n’auras rien plus tard ». Au rayon nouveautés, Puigdemont (« le Harry Potter catalan ») fait son apparition aux côtés de Bart De Wever et de Siegfried Bracke. Quant aux thèmes abordés, ils ne manquent pas, avec entre autres : le RER, les jetons de présence, les retards à la SNCB : « ce n’est pas l’homme qui prend le train, c’est le train qui prend l’homme » ou encore le pacte d’excellence de Marie-Martine « Tchin-Tchin » (Schyns).

« Sois belge et tais-toi » est un spectacle qu’il n’est plus nécessaire de présenter, une référence, un condensé d’humour belge et d’autodérision qui a largement fait ses preuves. Alors même si les personnages font parfois des apparitions un peu trop brèves (Kris Peeters), si certaines têtes sont absentes (JM Nollet par exemple) et si le niveau des sketches est inégal (Sarkozy – Merkel beaucoup moins savoureux que Francken), les habitués ne seront pas déçus et les néophytes découvriront les clones de nos politiciens avec beaucoup de plaisir. Alors ne faites pas comme De Wever, « qui n’est jamais venu », achetez vite vos tickets car « le rire fait la force » !

Centre Culturel d’Uccle


Rue Rouge, 47
1180 Uccle