Les Vocalises de la Haine

Ixelles | Théâtre | Théâtre de La Flûte Enchantée

Dates
Du 29 mai au 21 juin 2015
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre de La Flûte Enchantée
rue du Printemps, 18 1050 Ixelles
Contact
http://www.lafluteenchantee.be
la.flute.enchantee@skynet.be
+32 474 28 82 69

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-halfstar-off

Nombre de votes: 15

Les Vocalises de la Haine

Là où le racisme le plus abject flirte avec le crime le plus sordide.
(Basé sur une histoire vraie).

Distribution

De Marc Helsmoortel, mise en scène Jean-Luc Duray, avec Jacqueline Préseau, Robert Dubois et ...

Laissez nous un avis !

21 Messages

  • Les Vocalises de la Haine

    Le 1er juin 2015 à 16:57 par izam006

    Bien que les acteurs soient excellents, j’ai trouvé la pièce fort répétitive et le scénario peu intéressant, aucun suspens ou rebondissement. La pièce est courte et, une fois n’est pas coutume, je dirai : heureusement !

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 2 juin 2015 à 09:58 par joelleva

    Comme toujours au Théâtre de la flute enchantée, l’accueil a été agréable. J’ai bcp aimé la pièce qui est une bonne leçon contre la bêtise humaine et sur le racisme, de plus l’interprétation était géniale.
    Merci a eux pour ce spectacle

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 2 juin 2015 à 11:22 par CORL

    Interprétation comme toujours irréprochable, à un tel point que le texte en devient par moment ’dérangeant’.
    Quand le racisme donne la parole au vitriol...
    La mise en scène, en toute simplicité, le thème musical en toute clarté ne font que renforcer toute l’inhumanité des propos d’un blanc éclatant !
    Seul tout petit bémol, qques répétitions dans l’écriture...

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 2 juin 2015 à 15:45 par olisla

    L’accueil au théâtre de la Flute est toujours aussi convivial.
    Excellente interprétation des acteurs, surtout Jacqueline Préseau.
    Il fallait oser parler de cette manière sur le racisme. La pièce dit tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas (malheureusement). Je leur dis : "bravo d’avoir osé" !
    Cela permet à chacun de se replacer et de réfléchir à ses propres réactions vis à vis de ce racisme abject. Ne voyons-nous pas ces réactions autour de nous régulièrement ?
    La preuve : lorsque ce malheureux crime de ce jeune à la gare centrale pour un malheureux mp3 a eu lieu.
    L’information par les médias, qui ont accusé les "maghrébins" aussi vite après le drame, y a été aussi pour beaucoup dans les réactions.
    Faut pas se voiler la face....mais ce racisme odieux est bien présent....
    A chacun de se remettre en question après avoir vu cette pièce. Et aux medias aussi , accuser aussi vite sans preuve.

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 2 juin 2015 à 22:58 par noemie66

    J’ai trouvé que l’interprétation des acteurs étaient très bonne, on ne s’ennuie pas pendant la pièce, et le sujet traité est malheureusement encore d’actualité. Cependant, j’ai trouvé le personnage interprété par Catherine Préseau un peu cliché, exagéré, et finalement la réflexion sur le racisme n’est pas poussée aussi loin qu’elle pourrait être. Un peu simple à mon goût...mais globalement nous avons passé un très bon moment et merci aux acteurs !

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 8 juin 2015 à 09:04 par ave7

    J’ai beaucoup aimé cette pièce dérangeante, difficile à jouer ; il faut oser interpréter un tel texte sur le racisme ! La prestation de Jacqueline Préseau est excellente ; elle joue le rôle d’une personne un peu folle, à la limite du raisonnable.

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 19 juin 2015 à 23:50 par Alexei

    J’ai été un peu déçue par la pièce. Pas par les acteurs bien sûr mais par l’écriture de celle-ci. En effet, le fond de l’histoire est un meurtre. Et j’ai pas trop compris comment en arrive-t-on au sujet du racisme ? Le policier en vient à vouloir raisonner cette femme raciste sans trop déjà en comprendre les motifs, ces justifications ? Mais en plus, cela n’est pas son rôle. Sans trop spoiler, il aurait été simple d’innocenter le faux coupable puisque le meurtre ayant été fait par étranglement qui laisse des empreintes. On aurait pu sans doute remarquer que les mains ne correspondaient pas au sexe du faux coupable.

    Je trouve que le fond de l’histoire laisse donc vraiment à désirer. Il aurait mieux fallut choisir un autre fond. Après, je comprends les clichés. Le policier représente bien sûr la morale, la modernité contre cette femme qui a été une grande cantatrice et semble être rester enfermée dans un passé, une époque glorieuse qu’elle n’a plus. En plus, elle semble croire qu’elle sait beaucoup de choses qui sont erronées.

    Pièces qui m’a semblé un peu longue vu que j’ai eu le sentiment qu’elle a manqué d’inspiration. L’idée est bonne mais il aurait fallut l’écrire autrement.

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 23 juin 2015 à 07:57 par afrg

    Duel entre une ancienne diva dont la voix syncopée, toute en componction et mépris, contraste avec l’attitude carrée d’un inspecteur police qui ne s’en laisse pas conter. Pièce dont l’écriture laisse à désirer...

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 16 décembre 2015 à 04:02 par zoepeanu

    Robert Dubois et Jacqueline Préseau étaient excellents !
    Une pièce dont le sujet aurait voulu qu’elle soit sombre mais tournée de façon tellement extrême que le public a bien souvent ri et a fait que je passe une très bonne soirée. Merci.
    Si celle-ci revient plus tard dans la programmation, n’hésitez pas prenez vos places.

    Ps. Ce que j’ai lu concernant la pièce avant de la voir, annonçait la triste histoire de Joe Van Holsbeeck. Là, je fus surprise de voir qu’il n’en était rien. C’est je trouve une grosse erreur de votre part.

    Répondre à ce message
  • Les Vocalises de la Haine

    Le 27 mars 2016 à 16:22 par belgian

    Une femme en ayant assez de son époux handicapé décide de le supprimer. Ne voulant terminer ses jours en prison, elle fera en sorte que le jardinier/homme à tout faire soit soupçonné et accusé de ce meurtre.
    Le problème est que celle-ci n’est pas tout a fait saine d’esprit quelque part, elle n’a guère les pieds sur terre, n’est pas très futée et surtout, elle est raciste.

    La pièce est en fait une intrigue policière, le racisme n’en fait pas le sujet. Si celle-ci accuse quelqu’un d’autre du meurtre de son époux, ce n’est en aucun cas parce que celui-ci est étranger mais pour ne pas plonger elle-même. Maintenant, en effet, elle ne cache pas sa haine, ses reproches vis à vis des immigrés et le personnage et ses idées sont donc interpellant.

    Les deux personnages principaux étaient très bien joués, un vrai bonheur par contre j’ai vraiment du mal avec Jawad Elbe que je vois pour la 2ème fois et dont je n’aime pas la façon de jouer et qui me choque toujours comparés aux autres comédiens.

    J’’ai personnellement assisté à une comédie non à une tragédie mais sans regrets. Une bonne pièce, j’ai passé un très bon moment.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Théâtre de La Flûte Enchantée


Rue du Printemps, 18
1050 Ixelles