Encore une histoire d’amour

Louvain-La-Neuve | théâtre | Atelier Théâtre Jean Vilar

Dates
Du 8 au 19 janvier 2019
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre Blocry
Place de l'Hocaille 6, 1348 Louvain-la-Neuve
Contact
http://www.atjv.be
info@atjv.be
0800-25.325

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar

Nombre de votes: 1

Encore une histoire d’amour

Instants volés. Secrets d’alcôve.

Vous connaissez déjà Thomas Gunzig, son humour piquant et sa plume acérée. Auteur de romans, nouvelles, ouvrages pour la jeunesse, scénarios – pour Jaco Van Dormael notamment -, il est l’un des écrivains francophones les plus lus et les plus polyvalents de Belgique. Trois fois par semaine, il signe la chronique « Café serré » sur la Première.
Il sonde ici avec finesse la complexité des rapports amoureux et nous entraîne dans l’intimité d’une chambre à coucher.

Un homme et une jeune femme viennent de faire l’amour. Ils sont serrés l’un contre l’autre. Manifestement, ils sont amoureux. Mais dans une heure, l’homme va partir. Il doit rentrer chez lui, retrouver sa femme. Durant cette heure qui s’écoule, ils vont parler d’amour, de désir, de sexe, de fidélité et d’infidélité, des normes sociales et de la puissance des sentiments.
C’est une histoire sans salauds, sans méchantes, où tous les personnages sont des gens bien.
C’est une histoire triste parce qu’on sait qu’elle est impossible.
C’est une histoire gaie parce que c’est gai quand les gens s’aiment.
En un mot, c’est encore une histoire d’amour.
Thomas Gunzig

Les à-côtés
- Rencontre avec les artistes jeudi 10/01
- Garderie pour les enfants samedi 12/01 - PAF : 2€ - Rés. 0800/25 325

Distribution

Auteur Thomas Gunzig-Mise en scène David Strosberg-Avec Anne-Pascale Clairembourg, Alexandre Trocki-Scénographie Marie Szersnovicz-Lumières Harry Cole

Une production du Théâtre des Tanneurs en coproduction avec le Théâtre de Liège.

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Jeudi 5 octobre 2017, par Catherine Sokolowski

Partira, partira pas ?

C’est une autre facette du talent de Thomas Gunzig que le spectateur découvre à travers l’histoire d’un couple, un homme et une femme sincèrement amoureux, même s’ils sont également épris respectivement d’une autre femme et d’un autre homme. Beaucoup d’amour en perspective ! Il ne s’agit pas d’un texte drôle même si l’humour subtil de l’auteur se retrouve çà et là dans les échanges, récits et ressentis du couple illégitime. Avec David Strosberg à la mise en scène, la charmante Anne-Pascale Clairembourg dans le rôle de la jeune femme (Anne), et Alexandre Trocki en Alex convainquant, ce huis clos intimiste ne pouvait être qu’une réussite. Ce qu’il est. A découvrir !

Sur scène un grand lit blanc et une boule à facettes qui brille de mille feux comme les yeux de Anne quand elle regarde Alex. La jeune femme adore écouter les histoires de son partenaire, un homme marié nettement plus âgé. Elle lui demande de raconter sa première fois malgré qu’elle connaisse déjà toute l’histoire. Il se plie au jeu, il aime ça. Ces deux-là s’entendent, cela saute aux yeux.

Il neige, Anne essaye de convaincre Alex de rester : « l’hiver quand il neige, c’est bien d’avoir des mains sur soi ». Alors la conversation dévie. Elle ne peut s’empêcher de lui faire remarquer qu’ils n’iront jamais au restaurant, jamais au cinéma ensemble. Les remarques ne sont jamais agressives, parce qu’au fond, tout le monde s’aime et qu’il n’y a pas de solution. Alex cite Gabriel García Márquez, comme pour se rassurer : « Rien de ce qui se fait au lit n’est immoral s’il contribue à perpétuer l’amour. » La jalousie finit quand même par se manifester dans ce cocktail d’amour, de sexe et de mélancolie, suggérant que la situation ne soit pas tenable à long terme.

C’est donc en finesse et en beauté que l’auteur décrit cette liaison amoureuse avec beaucoup de justesse et de réalisme. Tout est beau sur scène, même les sentiments. Alors, bien sûr, il n’y a pas de suspense insupportable ou de décor grandiose. Il y a juste un texte profond, une mise en scène tout en sobriété et deux acteurs doués. Cela suffit amplement !

Encore une histoire d’amour

Encore une histoire d'amour from Théâtre Les Tanneurs on Vimeo.

Atelier Théâtre Jean Vilar